The Pretty Things (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Pretty Things

Album par The Pretty Things
Sortie mars 1965
Durée 26:33
Genre freakbeat, British blues
Producteur Bobby Graham
Label Fontana TL 5239
Classement 6e (Royaume-Uni)
Critique

Allmusic[1] : 4/5

Albums par The Pretty Things

The Pretty Things est le premier album du groupe du même nom, sorti en 1965. Il se compose en grande partie de reprises de titres de Bo Diddley ou Chuck Berry, avec seulement trois titres originaux.

Fidèles à leur réputation, les Pretty Things jouent tellement fort lors de la première séance d'enregistrement que le producteur Jack Baverstock jette l'éponge. Il est remplacé par le batteur Bobby Graham[2].

L'album s'est classé à la sixième place du hit-parade britannique[3].

Titres[modifier | modifier le code]

The Pretty Things est sorti en deux versions : une au Royaume-Uni et une aux États-Unis (toutes deux éditées par Fontana Records). La version américaine modifie l'ordre des titres, en ajoute plusieurs tirés des singles du groupe (Rosalyn, Don't Bring Me Down) et en retire d'autres.

Version britannique[modifier | modifier le code]

Face 1[modifier | modifier le code]

  1. Roadrunner (Diddley) – 3:12
  2. Judgement Day (Morrison) – 2:46
  3. 13 Chester Street (Pretty Things) – 2:22
  4. Big City (Duncan, Klein) – 2:01
  5. Unknown Blues (Pretty Things) – 3:48
  6. Mama, Keep Your Big Mouth Shut (Diddley) – 3:04

Face 2[modifier | modifier le code]

  1. Honey I Need (Button, Smithling, Taylor) – 1:59
  2. Oh Baby Doll (Berry) – 3:01
  3. She's Fine, She's Mine (Diddley) – 4:24
  4. Don't Lie to Me (Berry) – 3:53
  5. The Moon Is Rising (Reed) – 2:33
  6. Pretty Thing (Diddley) – 1:38

Version américaine[modifier | modifier le code]

Face 1[modifier | modifier le code]

  1. Honey I Need (Button, Smithling, Taylor) – 1:58
  2. Rosalyn (Duncan, Farley) – 2:20
  3. 13 Chester Street (Pretty Things) – 2:20
  4. Unknown Blues (Pretty Things) – 3:00
  5. I Can Never Say (Pretty Things) – 2:35
  6. The Moon Is Rising (Reed) – 2:30

Face 2[modifier | modifier le code]

  1. Don't Bring Me Down (Dee) – 2:09
  2. Roadrunner (Diddley) – 3:13
  3. We'll Be Together (May, Stax, Taylor) – 2:09
  4. Judgement Day (Morrison) – 2:45
  5. Big City (Duncan, Klein) – 2:30
  6. Pretty Thing (Diddley) – 1:39

Réédition CD[modifier | modifier le code]

L'album a été réédité en CD chez Snapper en 2000, puis chez Repertoire en 2002. Les deux rééditions reprennent la composition de l'album original britannique et y ajoutent six titres bonus, essentiellement tirés des premiers singles du groupe.

  1. Roadrunner (Diddley) – 3:12
  2. Judgement Day (Morrison) – 2:47
  3. 13 Chester Street (Pretty Things) – 2:22
  4. Big City (Duncan, Klein) – 2:02
  5. Unknown Blues (Pretty Things) – 3:48
  6. Mama, Keep Your Big Mouth Shut (Diddley) – 3:04
  7. Honey I Need (Button, Smithling, Taylor) – 2:00
  8. Oh Baby Doll (Berry) – 3:02
  9. She's Fine, She's Mine (Diddley) – 4:24
  10. Don't Lie to Me (Berry) – 3:53
  11. The Moon Is Rising (Reed) – 2:33
  12. Pretty Thing (Diddley) – 1:38
  13. Rosalyn (Duncan, Farley) – 2:21
  14. Big Boss Man (Dixon, Smith) – 2:39
  15. Don't Bring Me Down (Dee) – 2:10
  16. We'll Be Together (May, Stax, Taylor) – 2:11
  17. I Can Never Say (Pretty Things) – 2:36
  18. Get Yourself Home (Pretty Things) – 2:17

Musiciens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brude Eder, « The Pretty Things > Review », Allmusic (consulté le 17 juillet 2009)
  2. Richie Unterberger, « Phil May Interview » (consulté le 17 juillet 2009)
  3. « PRETTY THINGS - The Official Charts Company », The Official Charts Company (consulté le 21 septembre 2010)