The Power of Kroll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Power of Kroll
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1973-1980.svg
Le logo de la série (période 1973-1980)

Titre original The Power of Kroll
Numéro d'épisode Saison 16 (1re série)
Épisode 5 (ou 102)
Code de production 5E
Réalisation Norman Stewart
Scénario Robert Holmes
Production Graham Williams
Durée 4 x 25 minutes
Diffusion 23 décembre 1978 au 13 janvier 1979 sur BBC One
Personnages Docteur :
4e
Compagnon :
Romana
Chronologie
Précédent The Androids of Tara The Armageddon Factor Suivant
Liste des épisodes

The Power of Kroll (Le pouvoir de Kroll) est le cent-deuxième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Cinquième épisode de la seizième saison, il continue l'arc narratif de la "clé du temps" et fut originalement diffusé en quatre parties du 23 décembre 1978 au 13 janvier 1979.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Docteur et Romana sont à la recherche du cinquième morceau de la clé du temps. Celui-ci se trouve sur une planète nommée Delta Magna. Ils se retrouvent mêlés au milieu d'un différend opposant les ingénieurs d'une raffinerie dont l'exploitation gène des indigènes sauvages vénérant un monstre géant du nom de Kroll.

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Après avoir atterri sur une lune de la planète Delta Magna, le Docteur et Romana partent à la recherche du cinquième morceau de la clé du temps. En très peu de temps, Romana est enlevé par les indigènes locaux, des êtres à la peau bleue et vivant dans les marécages. Ceux-ci sont en affaire avec un marchant d'arme venu de Delta Magna, du nom de Rohm Dutt, afin de créer une rébellion contre les hommes d'une raffinerie local, qui souhaite utiliser les fortes sources en méthane des marais afin d'alimenter une centrale. Le Docteur entre en contact avec eux, mais ceci ne le voient pas d'un bon œil et le Docteur parvient à leur voler un bateau afin d'aller secourir Romana, promise à une sacrifice par les indigènes.

En effet, les marécageux sont dans la croyance d'une divinité nommée Kroll qui vivrait au fond des marécages. Celle-ci est une créature tentaculaire géante et elle ne tarde pas à apparaître, confirmant aux yeux du haut prêtre des marécageux, que leur victoire est proche. Le Docteur et Romana se retrouvent emprisonnés par les marécageux, en compagnie de Rohm Dutt dont la mauvaise qualité de ses fusils a provoqué la colère des indigènes. Ils sont tous les trois attachés à une planche et soumis à une torture proche de celle de l'écartèlement. Durant celle-ci, Rohm Dutt avoue qu'il travaillait en réalité pour Thawn, le directeur de la centrale, afin de fournir une excuse à leur expulsion. Le Docteur parvient toutefois à provoquer leur libération puis leur fuite.

Pendant ce temps là, la raffinerie est attaqué par Kroll et une de ses tentacules va tuer Harg, l'un des ingénieurs. Kroll se déplace et commence à se diriger vers le campement des indigènes. Une de ses tentacules enserrera Rohm Dutt, puis un des marécageux. Le Docteur parviendra avec Romana à atteindre la raffinerie et sont témoins du plans de Thawn visant à envoyer des missiles qui tueront aussi bien Kroll que les indigènes. Un de ses subordonné, Dugaan, est tué pour avoir refusé ce plan, tandis qu'un autre, Fenner est contraint à obéir. Le Docteur parvient à arrêter le processus peu de temps avant que les marécageux n'entre en grand nombre dans la raffinerie et ne tuent Thawn.

Alors qu'ils sont à l'intérieur celle-ci est prise d'assaut par Kroll, dont une des tentacules tue le grand prêtre. Le Docteur parvient toutefois à neutraliser Kroll après avoir compris que celui-ci n'était qu'un simple calamar ayant avalé la 5e partie de la clé du temps, ce qui lui a donné un aussi grand pouvoir. Le Docteur parvient aussi à empêcher l'explosion de la raffinerie avant de repartir avec Romana, laissant Fenner et les indigènes devoir régler leur différents.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • L'épisode continue le fil rouge autour de la clé du temps entamé avec l'épisode « The Ribos Operation ».
  • K-9 n'apparaît pas dans cet épisode et reste seulement interpellé hors champs par le Docteur.
  • On apprend que le Docteur ne peut pas hypnotiser des gens si leurs yeux sont trop fins.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

À l'origine, l'arc de "la clé du temps" devait comporter un épisode intitulé “Shield Of Zarak” ("Le bouclier de Zarak") et scénarisé par Ted Lewis, dans lequel le Docteur devait croiser la route de Robin des bois. Le scénario ne sera finalement pas conclus et le script-éditor (responsable des scénarios) Anthony Read demandera à David Fisher et Robert Holmes de prendre la relève pour les épisodes 4 et 5. Assez confiant envers le côté vétéran de Holmes, la production lui avait confié le rôle d'écrire un épisode mettant en scène un monstre dont la taille aurait été sans précédant dans les anales de la série.

L'épisode, qui connu les titres de travail de “Moon Of Death” ("Lune de la Mort") puis de "The Horror Of The Swamp” ("L'horreur des marais") ou “The Shield Of Time” ("Le Bouclier du Temps") pose différents problèmes à Holmes, alors peu féru des histoires de monstres géants et estimant que le budget de la série est trop serré pour en créer un qui soit convaincant. De plus, une des consigne qui lui était donné, fut de minimiser le caractère comique de l'épisode. Durant la phase de script, l'intrigue passe de la lune de Ganymède à celle de Delta Magna.

Casting[modifier | modifier le code]

  • À l'origine l'acteur Martin Jarvis devait jouer le rôle de Dugaan, mais il se désista durant la mi-août. La production ayant abandonné l'idée d'utiliser K-9 dans cet épisode (la végétation étant trop dense pour pouvoir faire marcher correctement son accessoire) et John Leeson étant sous contrat pour jouer dans la série, il fut décidé de lui donner le rôle.
  • De même c'était l'acteur Alan Browning qui devait jouer Fenner, mais celui-ci tombant malade, Philip Madoc, habitué aux rôles de méchants fut recasté. Celui-ci avait joué dans les épisodes « The Krotons », « The War Games » et « The Brain of Morbius. » Peu satisfait par un rôle aussi mineur, il ne revint plus jamais dans la série.
  • Neil McCarthy avait joué le rôle de Barnham dans « The Mind of Evil. »
  • John Abineri avait joué les rôles de Van Lutyens dans « Fury from the Deep » celui du General Carrington dans « The Ambassadors of Death » et celui de Richard Railton dans « Death to the Daleks. »

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour cet épisode fut Norman Stewart, qui avait déjà réalisé « Underworld » durant la saison précédente et dont il s'agit du dernier travail pour la série.

Contrairement à l'habitude, deux semaines de tournages furent nécessaires pour le tournage hors-studio qui s'étala du 18 au 28 septembre 1978, le long de la rivière Alde, près de Snape, dans le Suffolk[1]. Le 19 lors du tournage de scènes avec les hommes des marécages, un tout nouveau type de maquillage vert fut appliqué aux acteurs, dont les propriétés résistait à l'eau. Toutefois, la maquilleuse de l'époque, Kezia Dewinne n'ayant plus assez de solvant nécessaire, certains acteurs furent ramenés à la base militaire de la RAF la plus proche afin de subir des douches chimiques puis durent se frotter manuellement à l'hôtel. Malgré toutes ces opérations, certains gardèrent des traces de peintures vertes sur le corps durant des semaines.

D'autres erreurs eurent lieux, ainsi, suite à un manque d'indication, le caméraman surexposa ses plans des marais, ce qui déboucha sur un split-screen peu crédible lors des apparitions de la marionnette faisant figurer Kroll. De plus durant le tournage de cet épisode, le producteur Graham Williams tomba malade et l'équipe du se faire aider en catastrophe par l'assistant John Nathan-Turner ainsi que par David Maloney alors producteur sur la série Blake's 7[2].

Le tournage en studio eu lieu en une unique session du 9 et 11 octobre 1978[3] au studio 6 du Centre télévisuel de la BBC et concernait l'enregistrement de toutes les parties se déroulant à l'intérieur de la raffinerie (l'intérieur du TARDIS n'étant pas montré durant cet épisode.) L'épisode eu de nombreux problèmes lors de l'enregistrement des maquettes, celle de la raffinerie ne pouvant être filmée dans un angle correct. De plus, le chef du département des fictions de la BBC, Graeme MacDonald, fut tellement déçu des décors que son concepteur fut viré de la série.

C'est durant ce tournage, que Mary Tamm, assez déçue du développement de son personnage, décida de ne pas signer pour une nouvelle saison. De plus, Tom Baker qui s'entendait assez peu avec Graham Williams fit part à la production, à l'époque, de son désir de quitter la série après la cinquième saison. Un désir sur lequel il revint quelques mois plus tard.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 23 décembre 1978 23:16 6,5 Bandes couleurs PAL
Épisode 2 30 décembre 1978 23:57 12,4 Bandes couleurs PAL
Épisode 3 6 janvier 1979 21:56 8,9 Bandes couleurs PAL
Épisode 4 13 janvier 1979 21:58 9,9 Bandes couleurs PAL
Diffusé en quatre parties du 23 décembre 1978 au 13 janvier 1979, l'épisode fit un score d'audience contrasté avec un pic lié aux fêtes de fin d'année[4].

Critiques[modifier | modifier le code]

En 1995 dans le livre « Doctor Who : The Discontinuity Guide », Paul Cornell, Martin Day, et Keith Topping trouvent l'épisode "très lent" manquant d'humour et horriblement mal joué en dehors des acteurs comme Madoc ou Abineri. Ils critiquent aussi la réalisation "peu convaincante" de Kroll[5]. Les auteurs de « Doctor Who : The Television Companion » (1998) se montrent très déçu de cette histoire et trouvent qu'il s'agit de la plus faible de Robert Holmes. Ils critiquent aussi le côté peu convaincant de la créature[6].

En 2011, Mark Braxton de Radio Times rendit un avis négatif sur cet épisode, le trouvant relativement inintéressant, avec de mauvais effets spéciaux, des dialogues stupides et des personnages creux. Toutefois, il trouve que certaines répliques sont "enjolivés" par le jeu d'acteur de Tom Baker[7]. Justin Felix du site DVD Talk donne à l'épisode la note de 2 sur 5, estimant qu'il s'agit là de la moins inspirée des histoires de l'arc de la clé du temps. Même s'il salut le talent de Tom Baker et Mary Tamm, ainsi que leurs dialogues, il critique un concept "faible" ainsi que le caractère des marécageux[8].

En 2009, The Power of Kroll fut classé 174e sur 200 dans un sondage du Doctor Who Magazine concernant les meilleurs épisodes de Doctor Who[9].

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut romancé sous le titre Doctor Who and the Power of Kroll par Terrance Dicks et publié en mai 1980. Il porte le numéro 49 de la collection Doctor Who des éditions Target Book. Ce roman n'a pas connu de traduction à ce jour.

Éditions commerciales[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni et dans les pays anglophones.

  • L'épisode est sorti en coffret deux VHS en juin 1995.
  • L'intégralité de la saison 16 sortie en DVD en octobre 2002 dans le coffret Doctor Who: The Key to Time avec des commentaires audios de Tom Baker et Mary Tamm.
  • L'épisode eu droit à une ressortie en DVD lors d'un nouveau coffret en 2007 et 2009 contenant bien plus de bonus[10]. L'édition contient les commentaires audios de Tom Baker, Mary Tamm et John Leeson, un documentaire sur la création de l'épisode, des vidéos du tournage de l'époque, un documentaire sur le jeu de Mary Tamm dans la série et d'autres bonus.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Power of Kroll - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 16 mai 2014)
  2. Doctor Who Magazine #312, 9 January 2002, "Archive: The Power of Kroll" by Andrew Pixley, Panini Publishing Ltd.
  3. The Power of Kroll DVD Production notes, BBC DVD, 2007
  4. « The Power of Kroll », Doctor Who Reference Guide (consulté le 2008-08-30)
  5. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, The Discontinuity Guide, London, Virgin Books,‎ 1995 (ISBN 0-426-20442-5), « The Power of Kroll »
  6. (en) Howe, David J & Walker, Stephen James, Doctor Who: The Television Companion, London, 1st ed.,‎ 1998 (ISBN 978-0-563-40588-7, lire en ligne)
  7. Mark Braxton, « Doctor Who: The Power of Kroll », Radio Times,‎ 28 janvier 2011 (consulté le 22 mars 2013)
  8. Justin Felix, « Doctor Who: The Power of Kroll », DVD Talk,‎ 3 avril 2009 (consulté le 22 mars 2013)
  9. « The Mighty 200 », Doctor Who Magazine, Royal Tunbridge Wells, Kent, Panini Comics, no 413,‎ 14 octobre 2009
  10. « DVD News », BBC,‎ 18 mai 2007 (lire en ligne)