The Pioneer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Pioneer
Image illustrative de l'article The Pioneer

Pays Drapeau de l'Inde Inde
Langue Anglais
Périodicité Quotidien
Date de fondation 1865
Ville d’édition Allāhābād

Propriétaire Thapar Group
Directeur de la rédaction Chandan Mitra
Rédacteur en chef Kanchan Gupta
OCLC 12713454
Site web Dailypioneer.com

The Pioneer est un journal de l'Inde en langue anglaise. Il est publié à Delhi, Lucknow, Bhubaneswar, Kochi, Bhopal, Chandigarh et Dehradun. L'éditeur actuel du journal est Chandan Mitra.

Histoire[modifier | modifier le code]

The Pioneer a été fondé à Allahabad en 1865 par George Allen, un Anglais qui avait eu un grand succès dans le commerce du thé dans le nord-est de l'Inde dans la décennie précédente[1]. Il a été publié trois fois par semaine de 1865 à 1869 et quotidiennement par la suite[2]. En 1866, un supplément, le Pioneer Mail, consistant en “48 pages de taille in-quarto, surtout d'annonces, a été ajouté à l'édition[1]. En 1872, Alfred Sinnett est devenu l'éditeur du journal. Bien qu'il ait été connu ultérieurement pour son intérêt dans la théosophie, il a surveillé la transformation du journal dans sa capacité a exercer une grande influence dans l'Inde britannique[1]. En 1874, l'hebdomadaire Pioneer Mail est devenu le Pioneer Mail and India Weekly News et a aussi commencé à publier des nouvelles et des récits de voyage[2]. The Pioneer est devenu réputé pour sa perspective politiquement conservatrice, et, par exemple, dénoncé Lord Irwin (Gouverneur général des Indes 1926-31) comme un « Bolshevik » en réponse à l'approche modérée de ce dernier au mouvement nationaliste indien.[réf. nécessaire] L'auteur Rudyard Kipling (1865-1936), au début des années 1920, a travaillé au bureau de presse à Allahabad comme éditeur auxiliaire de novembre 1887 à mars1889[3].

Au mois de juillet 1933, The Pioneer a été vendu à un syndicat[4] et déplacé d'Allahabad à Lucknow, moment où aussi le Pioneer Mail and India Weekly News a cessé d'être édité[2]. Le journal est resté basé principalement à Lucknow jusqu'aux années 1990, quand il a été acheté par le Groupe de Thapar, sous la direction de L. M. Thapar. Il s’est ensuite développé pour être publié en des emplacements multiples de l'Inde, y compris Delhi.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Das Gupta, Uma. 1977. "The Indian Press 1870-1880: A Small World of Journalism", Modern Asian Studies, 11(2):213-235. pp 233-234.
  2. a, b et c National Library of Australia. 1994. South Asian Newspapers in Australian Libraries: A Holdings List
  3. Les propriétaires de The Pioneer possédait aussi un petit journal, The Civil and Military Gazette, publié à Lahore, auquel Kipling avait travaillé de 1883 à 1887, et qui a servi pour lancer sa carrière comme auteur.
  4. "When, at long last, the Pioneer—India’s greatest and most important paper which used to pay twenty-seven per cent to its shareholders—fell on evil days and, after being bedevilled and bewitched, was sold to a syndicate, and I received a notification beginning; ‘We think you may be interested to know that,’ etc., I felt curiously alone and unsponsored. But my first mistress and most true love, the little Civil and Military Gazette, weathered the storm." From: Kipling, Rudyard. 1937. Something of Myself, Chapter III (Seven Years' Hard). Available (public domain) at Words: University of Newcastle, Australia.

Liens externes[modifier | modifier le code]