The Pied Piper (Disney)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Pied Piper

Réalisation Wilfred Jackson
Scénario Webb Smith
Ted Sears
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1933
Durée 7 min 31 s

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Pied Piper est un court métrage d'animation américain, en couleur de la série des Silly Symphonies réalisé par Wilfred Jackson, sorti le . Ce film se base sur l'histoire du Joueur de flûte de Hamelin d'après la version de 1842 de Robert Browning, elle-même basée sur celle de 1816 des frères Grimm.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La ville de Hamelin était envahie par les rats. Le maire, soutenu par les habitants, promit une prime d'un sac d'or pour quiconque débarrassera la ville des rats. Un jour, un joueur de flûte itinérant accepta l'offre. Il prit son instrument, en joua et attira, par sa musique, les rats qui le suivirent dans la campagne. Il invoqua un fromage géant, y fit entrer les rats et disparaître le tout. Bien que la ville fut ainsi libérée des rongeurs, les habitants revinrent sur leur promesse et refusèrent de payer le joueur de flûte.

En colère, il promit d'empêcher les enfants du village de devenir aussi ingrats que leurs parents. Il joua de nouveau de sa flûte, attirant cette fois les enfants qui le suivirent hors de la ville jusqu'à "Joyland" un monde caché dans une montagne, dont ils ne ressortirent pas. Ils y vécurent "heureux pour toujours".

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

C'est la seconde fois que Disney utilise le conte du Joueur de flûte de Hamelin comme base pour un court métrage. La première est l'Alice Comedy Alice the Piper (1924) mais l'adaptation y était encore plus libre que dans cette Silly Symphony[2].

La version de Disney de ce célèbre conte est édulcorée par rapport à l'originale, en raison de l'adaptation de la version de Robert Browning et non celle des frères Grimm. Voici les principaux points de divergence :

  • C'est surtout le maire qui est ici cupide et non toute la population du village, même s'ils le soutiennent.
  • Les rats disparaissent dans un fromage et ne sont pas noyés dans la rivière Weser.
  • Les enfants disparaissent dans un monde de jeu, Joyland et non une simple grotte.

Ce film aurait fait dire à Ted Sears en novembre 1933, dans une lettre à Isadore Klein, « nous avons juste fini The Pied Piper et sommes parvenus à la conclusion que nos meilleures valeurs à l'écran sont les petits animaux mignons, et nous n'avons pas été assez loin pour appréhender les humains correctement »[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) The Pied Piper (1933) sur l’Internet Movie Database
  2. a, b, c et d (en) Russel Merritt & J.B. Kaufman, Walt Disney's Silly Symphonies, p. 132
  3. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 436
  4. (en) John Grant, The Encyclopedia of Walt Disney's Animated Characters, p. 149