The Pew Charitable Trusts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Pew Charitable Trusts est une organisation à but non lucratif indépendante et non-gouvernementale fondée en 1948. Elle dispose aujourd'hui de plus de 5 milliards de dollars d'actifs.

Sa mission est de se mettre au service du grand-public pour « améliorer les politiques publiques, informer le public et stimuler la vie civique »[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

« The Trusts », en tant qu'entité unique, est le successeur et seul bénéficiaire de sept organismes de charité établis entre 1948 et 1979 par le fondateur de la Sun Oil Company, Joseph N. Pew, et sa femme Mary Anderson Pew. Les quatre cofondateurs se nommaient J. Howard Pew, Mary Ethel Pew, Joseph N. Pew, Jr., et Mabel Pew Myrin. « The Trusts » est basé à Philadelphie, en Pennsylvanie, avec un bureau à Washington, D.C..

Joseph Pew et ses pairs étaient classés politiquement parmi les conservateurs. L'une des sept organisations, la J. Howard Pew Freedom Trust avait pour mission de « libérer le peuple américain des maux de la bureaucratie, de le rallier aux valeurs du libre marché et de l'informer sur le combat, les persécutions, les sacrifices et les morts qui ont permis la liberté de l'individu. »[réf. nécessaire]

De fait, les premiers bénéficiaires de ces organismes de charité étaient des organisations conservatrices comme la John Birch Society, l'American Liberty League, et l'American Enterprise Institute[2],[3], bien que la liste des bénéficiaires s'étende à un institut de recherche contre le cancer, un musée, à la Croix-Rouge américaine, et à une école d'enseignement supérieur.

En 2004, Pew Trusts devint une organisation à but non lucratif afin de pouvoir recueillir les dons provenant du grand public.

Missions actuelles de l'organisation[modifier | modifier le code]

Les politiques de l'organisation recouvrent les domaines de l'environnement, la politique à l'échelon national, l'économie, la santé et les services à la personne.

« The Trusts », en partenariat avec d'autres groupes, ont créé une aire marine protégée dans l'Océan Pacifique, proche des îles Mariannes[4]. L'espace protégé fut officiellement mis en place en janvier 2009, et inclut la fosse des Mariannes, le canyon océanique le plus profond du monde. La prochaine aire marine que « The Trusts » et ses partenaires songent à protéger dans les années 2010 est le Papahānaumokuākea Marine National Monument, déjà classé par le président George W. Bush en 2006[5].

« The Trusts » a aussi fondé à Washington, D.C. le Pew Research Center, troisième think tank des États-Unis après la Brookings Institution et le Center for American Progress.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Our work - Site officiel
  2. (en) Sara Diamond, Roads to Dominion: Right-Wing Movements and Political Power in the United States, Guilford Press,‎ 1995
  3. (en) Charlotte Dennett, Thy Will be Done, The Conquest of the Amazon: Nelson Rockefeller and Evangelism in the Age of Oil, Harper Collins,‎ 1995
  4. (en) Bush to Protect Three Areas in Pacific - Juliet Eilperin, The Washington Post, 6 janvier 2009
  5. (en) Global Ocean Legacy - Site officiel

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]