The Moon and Sixpence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Moon and Sixpence (titre original) est un film américain réalisé par Albert Lewin en 1942, distribué par la United Artists.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Londres, vers la fin du XIXe siècle. Un chroniqueur mondain, Geoffrey Wolfe, fait la connaissance de Charles Strickland et de sa femme Any. Quelque temps après, Madame Strickland informe Wolfe que son mari l'a quittée, elle et leurs enfants, pour aller vivre à Paris avec, croit-elle, une autre femme, et lui demande d'aller le retrouver pour le convaincre de revenir. Il s'avère alors qu'en réalité, Strickland a décidé d'abandonner sa vie monotone d'agent de change pour se consacrer à sa passion (allant de pair avec une vie de bohème), la peinture…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, non crédités :

Commentaire[modifier | modifier le code]

Albert Lewin s'inspire librement de la vie de Paul Gauguin, Strickland étant manifestement un peintre de génie, mais en même temps un homme méprisable par sa manière de traiter son entourage[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 jours,‎ du 18 au 24 avril 1987, p. 68
    « Drame. Un très beau film, moitié fiction, moitié réalité puisqu'il s'inspire de la vie de Gauguin. »