The Majestic (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Majestic.

The Majestic

Réalisation Frank Darabont
Scénario Michael Sloane (en)
Acteurs principaux
Sortie 2001
Durée 152 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Majestic ou Le Majestic au Québec est un film américain réalisé par Frank Darabont, sorti en 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1951, le scénariste Peter Appleton a rejoint les grands noms de Hollywood. Son script, Les Pirates des sables du Sahara, vient d'être porté à l'écran et il se réjouit du résultat. Cependant, Peter est accusé d'être communiste. Celui-ci n'a rien à se reprocher et ne comprend pas les accusations portées contre lui. Pour se changer les idées, Peter part faire un tour d'auto et aboutit à un petit bar de troisième ordre où il décide de noyer sa peine. Il veut ensuite poursuivre sa route mais, sur un pont de bois, en tentant d'éviter un opossum, son auto plonge dans une rivière au fort courant et, tentant de surnager, se cogne violemment la tête. Il échoue sur la plage d'une petite bourgade de bord de mer nommée Lawson où un vieil homme l'accueille et lui fait voir le docteur pour recevoir les premiers soins. Harry Trimble, un habitant de Lawson, le voit et croit reconnaître son fils Luke, parti à la guerre quelques années plus tôt. Peter n'a aucun souvenir de Harry. Peter a perdu la mémoire.

Les habitants de la petite ville finissent par l'accepter en tant que Luke Trimble, un des jeunes hommes partis à la guerre et disparu il y a de cela 9 ans 1/2. Luke devient un symbole d'espoir. « Luke » est hésitant à assumer cette nouvelle vie mais se laisse lentement ramener à « son ancienne vie » et, avec l'aide de son « père », Harry (Martin Landau) et sa « promise » Adèle (Laurie Holden), entreprend, avec son père et les anciens employés, la restauration du cinéma familial le Majestic, tombé en décrépitude en ces temps difficiles d'après-guerre.

Pendant ce temps, à Washington, D.C., un membre du Comité du Congrès, Elvin Clyde (Bob Balaban) est convaincu que la disparition d'Appleton est la preuve qu'il est un élément important du Parti Communiste. Personne, à Hollywood, n'est au courant de l'accident d'Appleton, puisqu'il vit seul et retiré du monde. Clyde envoie deux agents Fédéraux aux trousses d'Appleton. De retour à Lawson, ce n'est pas tout le monde qui est convaincu du retour prodigue de « Luke ». Bob Leffert, un soldat qui a perdu une main au combat et qui ne pouvait supporter le véritable Luke est non seulement convaincu d'une supercherie mais redoute que le faux Luke déçoive les habitants de la petite ville.

Quelques jours plus tard, les habitants organisent une fête en l'honneur du retour de « Luke » et lui demandent de jouer du piano, ce qu'il faisait, plus jeune. Au lieu d'interpréter un air classique qui lui avait été enseigné, il se met à jouer un boogie-woogie endiablé, au grand désespoir de l'institutrice de musique. Après la fête, en route vers chez lui, « Luke » croise Bob, qui confronte « Luke » et lui fait part de ses soupçons et va même jusqu'à asséner à « Luke » un coup de poing lorsque ce dernier fait un commentaire sur le fait que la Guerre a changé Bob.

Plus tard, « Luke » lance l'initiative de restaurer le vieux cinéma Majestic avec la participation de tous les habitants. Dans la même lancée, « Luke » convainc les habitants d'installer le Monument aux Morts que le Président Franklin D. Roosevelt avait remis à la petite ville pour les lourdes pertes en vies humaines subies par la petite ville, pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Le vieux cinéma reprend vie et la programmation quotidienne redémarre. Tous les succès de l'époque y défilent. Un soir, pendant le visionnement d'un film intitulé Les Pirates du Sahara, Peter retrouve la mémoire. Au même moment, Harry est terrassé par une crise cardiaque. À son chevet, Peter ne lui révèle pas qu'il n'est pas son fils. Peter pleure tout de même la mort de Harry. Immédiatement après les funérailles, Peter confie à Adèle qu'il n'est pas Luke. Adèle lui dit alors qu'elle en avait le sentiment. Pour ajouter au malheur, tous les habitants découvrent le pot aux roses lorsque les agents Fédéraux débarquent à Lawson et confrontent Peter en pleine rue. Ils le somment à comparaître devant le Comité du Congrès sur les activités communistes en territoire américain.

Ce soir-là, au Majestic, l'avocat de Peter lui conseille de « se confesser » et dénoncer ses anciens contacts avec le Parti Communiste au moyen d'une liste préparée d'avance, mais Peter n'en reconnaît aucun des noms. L'avocat fait valoir à Peter que le geste est sans conséquence grave puisqu'il s'agit d'un simple bout de papier, comme la Constitution Américaine, un simple contrat, que l'on peut modifier, plus tard.

Initialement, Peter accepte avec hésitation mais une confrontation avec Adèle et un profond respect pour le véritable Luke inspirent Peter de plutôt confronter le Comité. À l'audience, Peter fait un discours passionné au sujet des idéaux fondateurs de l'Amérique ce qui a pour effet de le rendre sympathique auprès de la foule présente. Craignant une réaction politique négative, les avocats libèrent Peter qui retourne à Lawson, soucieux d'être mal reçu mais animé par le désir de tout de même revoir Adèle. À sa grande surprise, Peter est reçu en héros par tous les habitants qui ont pris Peter en respect, surtout en regard de sa position devant le Comité.

Dans l'épilogue, Peter s'installe à Lawson, se marie avec Adèle et un fils naît de cette union.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (VF) sur AlloDoublage[1] Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[2]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Jim Carrey et Laurie Holden seront de nouveau réunis au cinéma dans la comédie Dumb and Dumber To (2014).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de doublage VF du film » sur AlloDoublage, consulté le 25 février 2013
  2. Fiche de doublage VQ du film » sur Doublage Québec, consulté le 22 novembre 2014