The Magdalene Sisters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Magdalene Sisters est un film dramatique franco-britannique de Peter Mullan sorti en 2002. Il a reçu le Lion d'or à la 59e Mostra de Venise le 8 septembre 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Irlande, dans le comté de Dublin, en 1964. Lors d'un mariage, Margaret est violée par son cousin. La honte s'abat sur toute la famille. Au petit matin, le curé de la paroisse vient chercher Margaret.

Bernadette est pensionnaire dans un orphelinat. En grandissant, devenue jolie, elle suscite la convoitise des jeunes gens du quartier. Considérant que sa nature et son caractère la destinent au pire, la direction de l'orphelinat la confie alors à l'unique institution susceptible de la maintenir dans le droit chemin.

Rose, qui n'est pas mariée, vient de donner naissance à un petit garçon. Séparée de son bébé, elle est emmenée au couvent des sœurs de Marie-Madeleine.

Les trois jeunes femmes sont immédiatement confrontées à Sœur Bridget, qui dirige l'établissement et leur explique comment, par la prière et le travail, elles expieront leurs pêchés et sauveront leur âme. Telles Marie-Madeleine lavant les pieds du Christ, c'est en lavant le linge de l'Eglise irlandaise et de la bonne société que ces femmes se laveront de leurs péchés en travaillant comme des esclaves, battues, humiliées, mal nourries....jusqu'en 1996.

Couvents de la Madeleine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Couvent de la Madeleine.

Le film est directement inspiré de l’histoire des couvents de la Madeleine. Dans ces établissements, créés en Irlande au XIXe siècle, les filles considérées comme perdues par leurs familles y étaient placées pour expier et racheter leurs péchés. Elles comptaient parmi elles des femmes violées, des jeunes mères, des orphelines.

La polémique[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2009). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Lorsque le film a été récompensé du Lion d'or à Venise, le quotidien pontifical Osservatore Romano s’est élevé contre ce qu’il a vu comme un brûlot anticlérical à la vision manichéenne. Pourtant, Peter Mullan avait déclaré que le film « n'était pas dirigé contre l’église ».

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]