The Long Voyage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Long Voyage
Auteur Charles Dickens
Pays d'origine Royaume-Uni
Collection Publié sous forme de feuilleton
Date de parution 31 décembre 1853

The Long Voyage est une nouvelle de Charles Dickens. Elle est publiée le 31 décembre 1853 dans le magazine Household Words.

Résumé[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle raconte le réveillon du jour de l'an d'un homme seul « assis près du feu, pensant à ce qu'il a lu dans les livres de voyage »[1] alors que lui-même n'a jamais été « autour du monde, n'a jamais été naufragé, environné de glace, scalpé ou mangé[2]. »

Certains des livres qu'il a lus concernent Christophe Colomb, James Bruce qui chercha la source du Nil, John Franklin qui fit « un malheureux voyage par voie terrestre[3] » et qui se perdit en cherchant un passage par le Nord-Ouest en Arctique, des esclavagistes et du commerce triangulaire et Mungo Park, un explorateur écossais (1771-1806) qui a écrit Travels in the Interior of Africa. Il parle aussi d'une « créature horrible », Alexander Pearce (en), qui s'échappa d'une colonie pénitentiaire et qui mangea ses compagnons également en fuite. Il raconte ensuite l'histoire des Révoltés de la Bounty et de Thursday October Christian I (en), le fils de Fletcher Christian, qui se mutina contre le capitaine Bligh et l'abandonna au milieu de l'océan.

Il lit ensuite le destin tragique d'Halsewell, un naufrage sur les rochers de l'Île de Purbeck où 160 personnes moururent. Le capitaine Pierce resta pour réconforter ses filles alors qu'il aurait pu se sauver. Il termine en racontant l'histoire du « Grosvenor », un navire marchand anglais qui s'échoua le 4 août 1782 sur les côtes d'Afrique du Sud et dont seulement 13 personnes sur 125 retournèrent à la civilisation.

Après avoir médité sur ces histoires, il en vient à une prise de conscience surprenante sur Le Long Voyage en regardant dans le feu de ce premier janvier 1853.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. sit by the fire, thinking of what I have read in books of voyage and travel
  2. around the world, never has been shipwrecked, ice-environed, tomahawked, or eaten.
  3. unhappy overland Journey

Sur les autres projets Wikimedia :