The Long Tomorrow (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la bande dessinée publiée en 1975. Pour l'album édité en 1989, voir The Long Tomorrow (album).

The Long Tomorrow (également écrit avec la graphie the long tomorrow en titre d'album) est une bande dessinée de Dan O'Bannon (pour le scénario) et Mœbius (pour le dessin) qui date des années 1975 et 1976.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Sur seize planches en couleurs, réparties en deux chapitres, le scénario repose sur une parodie des polars américains, qui se déroule dans un monde futuriste.

La bande dessinée a été originellement publiée dans le magazine Métal hurlant (numéros 7 et 8) en 1976, puis dans son équivalent américain Heavy Metal. Elle a ensuite été publiée par Les Humanoïdes Associés dans le tome 2 des œuvres complètes de Mœbius en 1981, puis dans l'album The Long Tomorrow (1989) et dans l'album L'homme est-il bon ? (1986).

Elle a notamment inspiré l'univers visuel du film Blade Runner de Ridley Scott. Par ailleurs, un certain nombre d'éléments de l'histoire ont été réutilisés en 1981 dans la bande dessinée L'Incal noir, premier opus de la série L'Incal de Jodorowsky et Mœbius.

À noter que The Long Tomorrow est également le titre d'un roman de science-fiction écrit par l'écrivain américaine Leigh Brackett en 1955.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule dans un futur lointain et indéterminé dans une vaste cité enterrée organisée verticalement en niveaux. Le détective privé Pete Club est mandaté par une jeune femme bourgeoise, pour récupérer des affaires personnelles placées dans un casier de consigne situé dans les bas-fonds de la cité. Pete Club va vite se retrouver entraîné dans l'action et ira de surprise en surprise.

Principaux personnages[modifier | modifier le code]

  • Pete Club : le personnage principal de l'histoire, c'est un détective privé
  • Fy : un robot lieutenant de police
  • Dolly Vook de Katterbar : une dame du douzième niveau
  • Le tueur de la guilde
  • L'espion arcturien
  • Le cerveau du major

Lieux[modifier | modifier le code]

  • Le bureau de Pete Club, situé au 97e niveau
  • Le conapt de Dolly Vook de Katterbar, situé au 12e niveau
  • La station de sub du 199e niveau
  • L'astroport, situé en surface

Œufs de Pâques[modifier | modifier le code]

Des références diverses ont été disséminées dans les dessins à la façon des œufs de Pâques ; citons par exemple :

  • planche 3, dernière case : une enseigne porte l'indication « l'ECHO DES SAVA... » évoquant le magazine L'Écho des savanes ;
  • planche 12, deuxième case : un document sur le bureau porte en en-tête le mot « CIGURI » évoquant un rite extatique (« lucidogène ») d'ivresse peyotlique des indiens Tarahumaras, décrit par Antonin Artaud[1], et qui désignera le vaisseau spatial du Major Grubert dans la bande dessinée Le Garage hermétique ;
  • le bureau de Pete Club est orné de plusieurs références à Antonin Artaud (article de presse, poster).

Par ailleurs, certains éléments graphiques viennent rompre par moment le côté « sérieux » de l'histoire pour y apporter une touche de dérision plus ou moins décalée :

  • planche 10, deuxième case : un personnage incongru, placé dans la marge à l'extérieur de la case, porte le haut-parleur d'où sort l'annonce d'avertissement (uniquement dans certaines éditions) ;
  • planche 11, seconde case : le carénage du réacteur de la fusée qui décolle porte l'inscription « VADONKE » ;
  • planche 13, première case : un portrait de souris, dans le style d'un Mickey underground, orne le mur au-dessus du lit ;
  • planche 14, deuxième case : une figurine de Mickey est posée sur la table de chevet ;
  • planche 15, première case : un nounours est posé sur le rebord d'un meuble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans son ouvrage D'un voyage au pays des Tarahumaras

Liens externes[modifier | modifier le code]