The Limits of Control

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Limits of Control

Titre original The Limits of Control
Réalisation Jim Jarmusch
Scénario Jim Jarmusch
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame, thriller
Sortie 2009
Durée 116 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Limits of Control (traduction en français : Les Limites du contrôle) est un film américain réalisé par Jim Jarmusch, sorti en 2009.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un homme solitaire, d'origine probablement africaine, accepte un contrat mystérieux dans un aéroport parisien. Il doit aller à Madrid où son contact suivant se manifestera par la possession d'un violon. L'homme déambule en élégant costume deux pièces dans la ville et en particulier dans le Musée Reina Sofía qui semble l'attirer de manière magnétique. Une succession de messages succincts dissimulés dans des boîtes d'allumettes au nom évocateur de Le Boxeur le mènent de postes en postes au Sud de l'Espagne de Séville, où il récupère une guitare historique ayant appartenu à Antonio El Sevillano et dont il retire une corde, à Ocaña où la guitare est rendue à un Mexicain. Un ultime contact lui indique enfin sa cible, qui semble être un riche financier américain reclus dans une maison isolée et surprotégée. L'homme exécute son contrat en étranglant l'américain et retourne enfin à Madrid, dans le musée, pour retrouver de simples vêtements de sport flanqués du symbole de l'équipe des Lions indomptables du Cameroun.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Les références de Jarmusch dans ce film sont nombreuses allant des films de Jean-Pierre Melville comme Le Samouraï, au Mépris de Jean-Luc Godard à ceux d'Alfred Hitchcock. Le titre du film est emprunté à un essai éponyme de William Burroughs datant de 1975[1]. Jarmusch déclare que ce film fut pensé depuis une quinzaine d'années pour Isaac de Bankolé « dans le rôle d'un tueur de sang froid » par l'adaptation des romans de série noire de Donald Westlake, en particulier ceux avec le personnage de Parker[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mystery Man on a Mission in Spain, Meeting Other Mystery People dans The New York Times du 1er mai 2009
  2. Jim Jarmusch : “Ce film ne plaira pas à certains…” dans Télérama du 14 octobre 2009

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) The Limits of Control sur l’Internet Movie Database