The Life That I Have

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Life That I Have est le titre d'un court poème écrit par Leo Marks pendant la Seconde Guerre mondiale et remis à Violette Szabo, agent secret du Special Operations Executive, juste avant son départ pour la France le 24 mars 1944, pour qu'il lui serve à chiffrer les messages secrets qu'elle enverrait.

Auparavant, ce sont des poèmes célèbres que les agents du SOE utilisaient pour chiffrer les messages. Mais leur célébrité même constituait un élément d'insécurité, les cryptographes ennemis étant en mesure de déterminer l'original à partir des sources publiées. Leo Marks contra cet inconvénient en utilisant ses propres poèmes, par définition inconnus.

À l'origine, Leo Marks avait écrit le poème The Life That I Have au moment des fêtes de Noël 1943 en mémoire de son amie Ruth qui venait de mourir dans un accident d'avion au Canada.

En 1958, le poème fut rendu célèbre lorsqu'il fut utilisé dans le film Carve Her Name with Pride consacré à l'action de Violette Szabo.

Le poème a été lu au mariage de Chelsea Clinton et de Marc Mezvinsky.

Nicolas Grenier, poète français, a adapté le poème en français.

Texte du poème[modifier | modifier le code]

The Life That I Have
The life that I have
Is all that I have
And the life that I have
Is yours
The love that I have
Of the life that I have
Is yours and yours and yours
A sleep I shall have
A rest I shall have
Yet death will be but a pause
For the peace of my years
In the long green grass
Will be yours and yours
and yours

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Leo Marks, Between Silk and Cyanide: A Codemaker's Story 1941-1945, HarperCollins, London, 1998, ISBN 0-00-255944-7.
  • (en) Leo Marks, The Life That I Have, illus. par Elena Gaussen Marks, Souvenir, London, 1999, ISBN 0-285-63532-8, .

Sites[modifier | modifier le code]