The KLF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

THE KLF

Surnom The Justified Ancients of Mu Mu, The JAMs, The Timelords
Pays d'origine Royaume-Uni
Genre musical Acid house, Trance, Techno, Ambient
Années actives 1987 – 1992
Labels KLF Communications, Arista Records
Composition du groupe
Anciens membres Bill Drummond, Jimmy Cauty

The KLF (Kopyright Liberation Front), également connu sous les noms de K Foundation, The Timelords, ou encore The JAMs, fut un groupe de musique britannique de l'époque du mouvement Acid house, à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Fondé par Bill Drummond (alias King Boy D, Time Boy) et Jimmy Cauty (alias Rockman Rock, Lord Rock), issu de la dissolution du groupe The Justified Ancients of Mu Mu, the KLF eut plusieurs succès mondiaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 1986, Bill Drummond était une figure dans l'industrie musicale britannique : cofondateur du label Zoo Records, il était aussi guitariste dans le groupe Big in Japan, et était également le manager d'Echo & the Bunnymen et de The Teardrop Explodes. Le 21 juillet de cette année, il démissionne de son emploi de directeur artistique au sein du label WEA, expliquant qu'il a bientôt 33 ans 1/3 (c'est le nombre de rotations par minute d'un disque 33 tours), et qu'il est donc temps d'une "révolution dans [sa] vie". Il sort un album solo assez bien accueilli, The Man. À la même époque, Jimmmy Cauty était le guitariste du groupe Brilliant (groupe n'ayant le moindre succès, et que Drummond avant signé chez WEA). Cauty et Drummond partagent un intérêt pour la trilogie de romans ésotériques The Illuminatus! Trilogy (en) (livres qui popularisent la théorie conspirationniste des illuminati).

Ayant relu ces livres fin 1986, et influencé par le hip-hop, Drummond sent qu'il est temps de réagir à la médiocrité ambiante du monde de la pop music : il forme donc avec Cauty un groupe nommé The Justified Ancients of Mu Mu.

La période The Justified Ancients of Mu Mu[modifier | modifier le code]

Drummond and Cauty se trouvent des pseudonymes (King Boy D et Rockman Rock) et trouvent le nom de The Justified Ancients of Mu Mu (The JAMs), d'après le groupe de conspirateurs "The Justified Ancients of Mummu" trouvé dans The Illuminatus! Trilogy. Comme les protagonistes du livre, ils souhaitent infiltrer le monde de la musique afin de le renverser.

Leur premier single, All You Need Is Love, a pour thème la couverture de l'épidémie de sida par les médias, et sample allègrement la chanson des Beatles All You Need Is Love ainsi que le hit de Samantha Fox Touch Me (I Want Your Body). Les maisons de disques refusent l'enregistrement, par crainte de poursuites judiciaires, mais un white label est distribué sous le manteau à la presse musicale. Il reçoit des critiques élogieuses, le magazine Sounds en faisant même son "single de la semaine".

The JAMs remixent et sortent à nouveau All You Need Is Love en mai 1987, retirant ou retouchant les samples les plus évidents. Cette fois, c'est l'hebdomadaire New Musical Express qui en fait son "single de la semaine", et le succès commercial leur permet d'enregistrer tout un album.

Intitulé 1987 (What the Fuck Is Going On?) (traduction : "1987, bordel, qu'est-ce qui se passe ?"), cet album sort en juin 1987. On y trouve la chanson The Queen and I, qui sample de larges extraits de Dancing Queen, une chanson du groupe ABBA. Les représentants légaux d'ABBA obtiennent rapidement le retrait du marché de l'album. Drummond et Cauty vont jusqu'en Suède afin de rencontrer les membres d'ABBA et de trouver un arrangement, emmenant un journaliste et un photographe du New Musical Express avec eux, ainsi que plusieurs copies de l'album désormais interdit. Ne pouvant rencontrer ABBA, il rentrent chez eux, non sans avoir brûlé les albums et avoir jeté leurs cendres dans la mer du Nord.

Ils publièrent également le livre à scandale The Manual, et acquirent de la notoriété en diverses manifestations incluant le saccage de panneaux d'affichage, une protestation contre les Brit Awards, mettant en scène un mouton mort et des bacs de sang, des annonces étranges dans les journaux, la mise en scène d'un prix alternatif du plus mauvais artiste de l'année (The Alternative Turner Prize), et la crémation d'un million de livres sterling. Le film en résultant, Watch The K-Foundation Burn A Million Quid, fut projeté à travers le Royaume-Uni. Drummond et Cauty signèrent un contrat où ils s'interdisaient de s'expliquer sur le sujet pendant 23 ans.

Le succès de The KLF[modifier | modifier le code]

Indépendamment des projets alternatifs du groupe, il y eut trois phases principales dans leur carrière (en tant que The KLF).

  • En 1988-1989, ils produisent un son qu'ils décrivent comme "pure trance", et sortent plusieurs succès acid house largement instrumentaux dont What Time Is Love? et 3AM Eternal.
  • En 1989-1990, ils sont plus "ambient house", et sortent un album dénommé Chill Out, de même qu'une vidéo, "Waiting". Jimmy Cauty est aussi actif dans les projets ambiants parallèles The Orb et Space.
  • En 1990-1992, il se lancent dans le "Stadium House". Les simples originaux furent réenregistrés avec du rap (par Riccardo Da Force, qui assurera plus tard les parties vocales de N-Trance), des bruits de foule et une production pop-rock appuyée. Ces simples, dont What Time Is Love?, 3AM Eternal, Last Train to Trancentral, et Justified And Ancient furent des succès internationaux, en même temps que leur album 1991 UK top ten, The White Room. Pour Justified And Ancient, la star américaine de country Tammy Wynette fut invitée au chant.

KLF interpréta aussi la chanson en live, avec le groupe trash punk rock Extreme Noise Terror, à la cérémonie des Brit Awards en 1992. Le groupe avait au départ l'intention de lancer du sang sur la foule, mais en furent dissuadés par les avocats de la BBC et par les hardcore vegetariens d'Extreme Noise Terror [1]. La performance fut néanmoins agrémentée par Bill Drummond de rafales à blanc d'un fusil automatique dans la foule.

Leurs simples combinent rythmes de dance avec guitares "rock", et des narrations de la fiction "Mu Mu Land", issue de The Illuminatus! Trilogy (en).

Selon certains, le sérieux de tout le projet peut être apprécié par le look affiché par Cauty et Drummond dans certaines de leurs vidéos, comme rockers tout de cuir vêtus, avec des lunettes de soleil, jouant du sitar. Le grand nombre de références à des moutons dans leur œuvre est aussi un indice. Ils sont parfois comparés aux Residents pour leur approche, sinon pour leur musique.

Discographie[modifier | modifier le code]

Justified Ancients of Mu Mu[modifier | modifier le code]

Simples

  • All You Need Is Love (1987)
  • Whitney Joins the JAMs (1987)
  • Down Town (1987)
  • Burn the Beat (1988)
  • It's Grim Up North (1991)

Albums

  • 1987: What the Fuck's Going On? (1987)
  • Who Killed the JAMs? (1988)
  • The History of the JAMs aka the Timelords (1988)
  • Shag Times (1989 - UK/Europe version of History)

Disco 2000[modifier | modifier le code]

Simples

  • I Gotta CD (1987)
  • One Love Nation (1988)
  • Uptight (Everything's Alright)(1989)

The Timelords[modifier | modifier le code]

Simples

  • Doctorin' the Tardis (1988)

The KLF[modifier | modifier le code]

Singles

  • What Time Is Love? (1988)
  • 3AM Eternal (1989)
  • Kylie Said to Jason (1989)
  • What Time Is Love? (Live at Trancentral) (1990)
  • 3AM Eternal (Live at the SSL) (1991)
  • Last Train to Trancentral (Live from the Lost Continent) (1991)
  • Justified and Ancient (1991)
  • America: What Time Is Love? (1991 US, 1992 UK)
  • 3AM Eternal (1992 - with Extreme Noise Terror)

Albums

K Foundation[modifier | modifier le code]

Simples

  • K Sera Sera (1993)

2K[modifier | modifier le code]

Simples

  • ***K the Millennium (sic) (1997)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]