The Jackie Robinson Story

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Jackie Robinson Story

alt=Description de l'image Jackie Robinson Story lobby card.jpg.
Réalisation Alfred E. Green
Scénario Arthur Mann
Lawrence Taylor
Acteurs principaux
Sociétés de production Legend Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Sortie 1950
Durée 76 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Jackie Robinson Story est un film américain d'Alfred E. Green sorti en 1950. Jackie Robinson y joue son propre rôle dans une reconstitution de son arrivée en Ligue majeure de baseball.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Film biographique consacré à l'arrivée de Jackie Robinson en Ligue majeure de baseball. Jackie est le premier joueur noir à évoluer à ce niveau depuis 60 ans suite à la politique de ségrégation mise en place dans le baseball depuis 1887.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Lawrence Taylor rédige dès 1948 un scénario sur les débuts de Robinson en Ligue majeure, mais ce projet est repoussé par les studios. Deux d'entre eux sont intéressés par les grandes lignes du scénario, mais veulent remplacer Jackie par un joueur blanc! À la fin de l'année 1949, Taylor trouve 300 000 dollars pour monter son film. Il s'agira d'un film à petit budget tourné en moins d'un mois, en février 1950. Jackie accepte de tenir son propre rôle un intéressement sur les recettes[1].

Le film est présenté à New York le 16 mai 1950. Il connaît un bon succès au box-office et chez les critiques. Les résultats enregistrés à New York (Brooklyn inclus), Boston et Washington sont assez moyens mais ils sont largement compensés par les entrées comptabilisées à Chicago, Détroit, en Californie et au Canada, notamment[2].

La version originale est proposée en noir et blanc. Depuis le 19 avril 2005, une version colorisée est disponible.

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Arnold Rampersad, Jackie Robinson, A Biography, New York, Ballantine Books, 1998, p. 225 (ISBN 034542655X)
  2. (en) Arnold Rampersad, op. cit., p. 226

Liens externes[modifier | modifier le code]