The Ink Spots

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Ink Spots

Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis (Indianapolis)
Genre musical Rhythm and blues
Années actives Début des années 1930 - 1952

The Ink Spots est un groupe vocal de rhythm and blues américain, précurseur du doo-wop. Ils se sont formés à Indianapolis au tout début des années 1930. Spécialistes de la ballade sentimentale, ils sont l'une des rares formations à séduire un public noir comme un public blanc. Inventeurs de certaines recettes qui définiront le style doo-wop, ils rencontrent le succès avec If I Didn't Care en 1939. I'm Making Believe, enregistré avec Ella Fitzgerald, est n°1 aux États-Unis en décembre 1944, et The Gypsy occupe la première place du hit-parade pendant dix semaines à l'été 1946. Après de nombreux changements de personnels, ils se séparent en 1952.

Ils ont fait une apparition dans le film de 1942, Deux nigauds dans une île avec Abbott et Costello.

Ils ont été intronisés au Rock and Roll Hall of Fame en 1989 dans la catégorie « Pionniers » (Early influences).

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • La chanson If I Didn't Care a été utilisée dans les bandes originales des films Radio Days, Get Low, Les Évadés et Miss Pettigrew où elle est reprise par Amy Adams et Lee Pace. Ridley Scott souhaitait l'utiliser dans la scène de Blade Runner où Deckard achète de l'alcool. Faute de pouvoir en acquérir les droits, il demanda au compositeur Vangelis d'écrire une chanson dans le même style. Il en résulta "One More Kiss, Dear", chanson qui a un rythme et une structure proche de l'originale. If I Didn't Care apparait également dans le jeu video BioShock.
  • Maybe est utilisée pour les plans d'ouverture et de fermeture du jeu Fallout. Les développeurs lui préféraient I Don't Want to Set the World on Fire mais dont ils n'ont pu acquérir les droits. Les développeurs de Bethesda Softworks, qui ont repris le projet d'un troisième opus de ce jeu, ont eu plus de chance, et ont pu l'inclure.
  • I don't want to set the world on fire a été utilisée :
    • Pour une publicité pour Chanel Numéro 5 (dans laquelle Carole Bouquet apparaissait) à la fin des années 1980.
    • Dans l'ouverture d'une chanson de Megadeth Set the World Afire sur l'album de 1988 So Far, So Good... So What!.
    • Dans le jeu vidéo Fallout 3 du studio Bethesda, elle est diffusée sur "Galaxy News Radio" lors du jeu, et est le thème principal de celui-ci (que l'on peut entendre lors de l'introduction).
    • Dans le court métrage Logorama qui a obtenu l'Oscar du meilleur court-métrage d'animation en 2010.
    • Dans le film Passeport pour Pimlico de Henry Cornelius en 1949.
    • Dans la scène finale de l'épisode 4 de la saison 18 de la série Les Simpson (épisode Halloween).
    • Dans le dernier épisode de la saison 1 de la série Heroes ainsi que dans l'épisode 14 de la saison 3
    • On peut entendre leur chanson "Into Each Life Some Rain Must Fall" dans le jeu vidéo L.A Noire, lorsque l'on entre dans une voiture, la radio s'active et des chansons sont jouées aléatoirement.
    • On l'entend également dans le film "Week-end royal" (Hyde Park on Hudson) (2012) .
  • On peut entendre également "The Gypsy" dans l'introduction du film Revolutionary road (Les noces rebelles) de Sam Mendes.
  • Fallout réitère l'expérience avec "Into Each Life Some Rain Must Fall" dans son 3ème volet ainsi qu'avec "It's A Sin To Tell A Lie" pour Fallout : New Vegas.
  • Maybe a été utilisé lors de la scène d'ouverture de l'épisode 14 de la saison 4 de The Walking Dead.