The Element of Freedom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Element of Freedom

Album par Alicia Keys
Sortie Drapeau des États-Unis 15 décembre 2009 Drapeau de la France 11 décembre 2009
Enregistré Mai - Septembre 2009
The Oven Studios
Long Island, New York
Durée 52:24
Genre Neo soul
R'n'B
Pop
Soft rock
Auteur Alicia Keys, Patrick « Plan Pat » Reynolds, Drake
Compositeur Jeff Bhasker
Kasseem Dean
Noah « 40 » Shebib
Al Shux
Producteur Alicia Keys
Kerry « Krucial » Brothers
Peter Edge
Label J Records / MBK
Critique

Albums par Alicia Keys

Singles

1. Doesn’t Mean Anything
2. Try Sleeping with a Broken Heart
3. Empire State of Mind (Part II) Broken Down
4. Un-Thinkable (I'm Ready)
5. Put It in a Love Song

The Element of Freedom est le quatrième album studio de la chanteuse américaine Alicia Keys, également auteur-compositeur-interprète sorti le 11 décembre 2009. La production et la réalisation de l'album ont été réalisées par Alicia Keys, Jeff Bhasker, Swizz Beatz, Noah « 40 » Shebib, et Kerry « Krucial » Brothers.

L'album a débuté numéro 2 au Billboard 200 américain, avec 417 000 copies durant la première semaine. C'est la première fois, depuis le début de sa carrière, qu'Alicia Keys a un album qui ne débute pas numéro 1 aux États-Unis et, paradoxalement, c'est aussi la première fois que la chanteuse a un album qui débute numéro 1 en Grande-Bretagne[4]. The Element of Freedom a aussi débuté avec trois singles qui se sont successivement « imposés » dans les charts. L'album a été certifié disque de platine aux États-Unis et au Royaume-Uni. Malgré les critiques très différentes sur la direction musicale d'Alicia Keys et de son écriture, l'album a reçu, d'une manière générale, des revues positives.

Historique[modifier | modifier le code]

Après avoir enregistré son 3e album studio (As I Am, Alicia Keys déclare : « trouver la manière pour être totalement moi-même et en connaître la signification, savoir quels choix je souhaiterais faire ou pas dans le but de m’honorer »[5].

Elle décrit The Element of Freedom comme « une zone libérée, diverse… », mais nota qu’il y a « une balance ». Pour le thème de l’album, elle explique qu’une « partie de l’album est forte et que l’autre partie est vulnérable… l’album a une puissante et énergique sensation, mais il est aussi intime, vulnérable et fragile »[6].

Lors d’une interview télévisée avec le BET’s 106 & Park, elle ajouta, pour la description de l’album, que : « la manière dont les chansons s’enchaînent vous entraîne dans une haute altitude. Je veux juste que vous sentiez le sens de la liberté, je veux que vous vous sentiez libéré de la cage, inspirés… Vous allez sans aucun doute être pris dans un voyage… Je sais que vous allez entendre des sons que vous ne pensiez pas de moi. Mais c’est un voyage »[7].

Keys a aussi révélé au magazine Américain The Times qu’au moment de l’enregistrement de l’album, elle écoutait la musique des chanteurs comme Genesis, Tears for Fears, Fleetwood Mac & The Police[8]. Par ailleurs, lors d’une interview avec le magazine Américain Billboard, Alicia a précisé qu’elle « a éliminé toutes les barrières et limitations pour que l’on sente la liberté et l’exprimer de toutes les manières possibles que l’on peut… »[9].

L’album devait normalement sortir le 1er décembre 2009, en correspondance avec la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, mais la date de sortie a été repoussée jusqu’en mi-décembre pour des enregistrements supplémentaires[10],[9]. D’après le vice-président du service marketing de J Records, Alicia Keys avait « encore quelques titres a ajouter, et elle veut que les choses soient parfaites […], alors nous lui avons donné le temps supplémentaire dont elle a besoin ». Keys a pointé du doigt le fait qu’elle sentait la sortie de l’album en précipitation pour aucune raison…[5]. Lors d’une interview avec le journal quotidien écossais the Scotsman, Alicia Keys souligna le fait que c’est « injuste de précipiter la sortie de l’album, et ne pas lui permettre d’avoir les meilleures chansons. C’était juste pour 2 semaines de différence, mais ce report de sortie a permis un meilleur enregistrement »[11].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

« En réalité, cet album traite de la maturité et de la liberté. Musicalement, le son est « massif » et majestueux. Il s'en dégage une sensibilité et une vulnérabilité, mais aussi une sorte de liberté. Je ne trouve pas de meilleur mot que « liberté » pour le décrire. Même si chaque chanson a un grain ou un son différent, l'idée générale de liberté est à la base de l'album. Ce thème marque exactement là où j'en suis, en ce moment, dans ma vie…[5] »

Alicia Keys

Alicia Keys a commencé à travailler sur l'album en mai 2009. Pendant ce temps, elle et son ingénieur de son ont acheté plusieurs claviers de vintage, décrivant le Moog comme son «meilleur ami spécial»[12]. L'enregistrement a eu lieu au Oven Stuio à Long Island, New York[13] et a été effectué entre août et septembre 2009, et a, par la suite, été produit par Kerry "Krucial" Brothers, Jeff Bhasker, Noah "40" Shebib et Swizz Beatz[11]. Keys a exprimé qu'elle : « ne savait pas exactement quoi faire quand elle a commencé à travailler sur l'album, mais savait qu’elle devait le faire »[14]. Après avoir mûrement réfléchi, Keys déclare que la liberté sera le thème de son prochain album ; elle a expliqué que l'album s'inspire de la dépression qu’elle dû confronter. Elle poursuit en disant : « J'ai trouvé plus de liberté. Avant, je pensais que je ne pouvais montrer que le côté fort de moi. Maintenant, il y a un mélange de force et délicatesse. Un nouveau son, une nouvelle émotion. Cela me correspond parfaitement en ce moment »[15].

Keys explique aussi qu’elle « adore la mélodie de l’album, tout en soulignant sa zone libre »[12]. MTV News a annoncé qu’Alicia Keys et le rappeur Jay-Z ont enregistré Empire State of Mind Part 2, une deuxième version de Empire State of Mind, extrait de l’album de Jay-Z The Blueprint 3[16], mais que Jay-Z ne figurerait pas dans la 2e version. En mi-novembre 2009, Kerry Brothers a révélé via Twitter que le rappeur Canadien Drake sera présenté sur l'album[17]. Keys a déclaré que grâce au report de la date de sortie initiale de l’album, elle a pu enregistré How It Feels to Fly, ainsi que travailler avec les chanteurs Drake et Beyoncé Knowles[18],[11].

Marketing et promotion[modifier | modifier le code]

En septembre 2009, au lendemain de la cérémonie de MTV Video Music Awards 2009, Keys a posté l'audio du single, Doesn’t Mean Anything, à son profil sur YouTube[19]. La chanson est sortie sur iTunes le 22 septembre 2009[20]. En octobre, elle l’a chanté en direct dans l’émission télévisée de Regis et Kelly [19].

Le titre Doesn’t Mean Anything s’est placé au n° 60 sur le Billboard Hot 100 et au n° 14 sur le Hot 100 R&B/Hip-Hop Songs[21],[12].

Le 21 octobre 2009, Keys a réalisé une série de chansons à la New York University, un concert gratuit pour les étudiants de la faculté des arts (Tisch School of Art). Parmi les chansons qu'elle a chanté sur scène, figurait le second single de l’album Try Sleeping with a Broken Heart.

Keys a effectué un medley de Empire State of Mind, Doesn’t Mean Anything et No One à l’émission Britannique The X Factor le 29 novembre 2009[22],[23]. Le 16 décembre 2009, BET's 106 & Park a accueilli une heure spéciale intitulée 106 & Keys, qui sera composé d'un compte à rebours des clips-vidéos de Keys et une performance en direct[24]. Le 1er décembre 2009, Keys a effectué une concert-bénéfice au Nokia Theater de New York, où tous les profits ont été versés à son association Keep a Child Alive. Le concert qui a eu lieu lors de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, était diffusée en direct via le site de partage de vidéo, YouTube[25],[26].

Une semaine avant la sortie de l’album, Keys a mis en ligne une piste audio de l’entier album (via Peer to Peer, Spotify et Facebook) pour permettre à ses fans d’avoir un aperçu[27]. Alicia Keys est ainsi devenue la 1re artiste majeure de l’histoire de Facebook à réaliser cette application[28],[29]. Le Billboard Live.com travaille avec Keys pour mettre en valeur sa nouvelle technologie qui permet aux fans de regarder les concerts gratuits diffusés en HD via iPhone ou iPod Touch.[réf. nécessaire]

Le concert dénommé Alicia Keys & Friends a eu lieu le 7 janvier 2010, à l'Apollo Theater à New York. En plus de ses performances, Keys a présenté de nouveaux artistes qui ont également chanté lors de l'événement[30],[29]. Alicia Keys a également chanté sur la scène de Saturday Night Live le 9 janvier, suivie d'un concert sur AOL Sessions première Musique le 14 janvier. Le Jour de la Saint-Valentin, Keys est montée sur scène aux côtés des chanteurs Shakira et Usher, au NBA All-Star Game 2010 au cours de la mi-temps. Lors de sa session, Keys a effectué un Medley avec No One (As I Am), Empire State of Mind et Try Sleeping With a Broken Heart.

Keys a également soutenu l’album lors de sa tournée mondiale (The Freedom Tour) qui a eu lieu de mars en juin 2010 ; mais aussi lors du concert de Fifa World Cup Kick Off (10 juin 2010) et enfin en juillet 2010 à l'Essence Music Festival[31],[32]. Selon Alicia, l'album peut être ré-éditionné[33].

Réception et critique[modifier | modifier le code]

Réception et vente[modifier | modifier le code]

The Element of Freedom fait ses débuts au numéro deux sur le Billboard 200, en vendant 417 000 copies dès sa première semaine. Il est devenu le premier album d’Alicia Keys à ne pas débuter n°1 sur ce chart[34]. L’album a été certifié disque de platine par le Recording Industry Association of America[35] et est entré dans les charts Britanniques à la 17e place le 20 décembre 2009 avant de devenir n°1 le 7 février 2010 durant 13 semaines consécutives. Ce qui en fait le 1er album de Keys à avoir jamais un tel succès en Grande-Bretagne[36],[37]. L’album est aussi devenu n°1 en Suisse où il a été certifié disque de platine[38],[39]. Enfin, dans plusieurs pays comme le Canada, l’album a aussi été certifié disque de platine[40].

Critique[modifier | modifier le code]

Dès sa sortie, The Element of Freedom a généralement reçu des critiques positifs de la plupart des critiques musicaux. Le site web des revues musicaux, Metacritic, lui attribue une note favorable de 66/100[49], tout en applaudissant la remarquable transition de la musique de Keys qui est passée des années 1970 aux années 1980-90. Keys a aussi reçu quelques comparaisons avec le chanteur Prince[50],[51].

Stephen Thomas Erlewine d'Allmusic a toujours souligné « l’évidente » influence de Prince sur Keys, et il a décrit l'album comme « propre », inspiré de la pop de Prince[52], tout en soulignant l’incorporation de la base musicale (Nu soul) de Keys dans l’album, mais aussi du Pop rock, R'n'B, Adult- alternative[52].

The Star-Ledger de Jay Lustig a salué l'album comme un Musique classique instantané et l’a décrit comme « une très belle œuvre-d’art de la collection de la musique Pop/R&B que j’ai jamais entendu depuis bien longtemps »[53].

Le magazine Houston Chronicle a noté que la technique de production « fait tout pour vous faire sentir un air familier, mais parvient toujours à vous faire sentir un son tout à fait nouveau… ». Le magazine décrit aussi les chansons comme « une forte et profonde déclaration de l’âme »[54].

Andrew Burgess de MusicOMH donne à The Element of Freedom 3 ½ étoiles sur 5 et souligne que la production « est un contrepoint parfait à la voix de Keys, et le sentiment qu'elle essaie de transmettre », tout en notant que c'est l'un des « meilleurs albums pop de 2009 »[55].

Mike Ragogna de The Huffington Post a écrit que « Keys est devenue plus mature, à la fois vocalement et en tant que jeune femme forte ». Ragogna note ensuite que « l'album n'a pas vraiment été travaillé, la chanteuse et/ou la pianiste est très éloignée de là où elle s’était déjà établie sur les versions précédentes de ses 1er albums », tout en indiquant « que l’album s’adapte mieux à l’organisme de travail de deux de ses trois albums précédents[56] ».

Le magazine Toronto Star lui a donné 3 ½ étoiles sur 4 et félicita Keys pour sa musicalité, appelant l'album « une âme-pop mitigée » et « intense, passionnée »[57].

Toutefois, d'autres critiques ont exprimé une réaction mitigée des sons et des compositions, mais aussi de la visualisation de l'album qu’ils considèrent comme « pas assez risquée » ou qui « n'a pas assez de bordure[58] ».

Le magazine The Independent, tout en donnant à l’album une note de 3/5, a estimé que les chansons « sont décevantes, anodins et ne se distinguent pas », et poursuit en notant que « Alicia Keys est une frustrante chose : un renversant talent qui est trop heureuse pour donner au monde plus que ce qu’il a déjà en sur-abondance[2] ».

Matthew Cole, de Slant Magazine, bien qu’applaudissant haut la main ce nouvel album, lui a donné 2,5 étoiles sur 5, et a noté « aussi intelligente et avisée, un auteur-compositeur comme Keys doit être en mesure de faire mieux que ça[51] ».

Dans un avis généralement mixtes, Rolling Stone perçoit « la production comme une faiblesse, qui compresse la voix de la chanteuse, ce qui rend le son beaucoup moins identifiable à Keys, en particulier sur les ballades. Même un grand air comme le blues avec l’éclatant "Love Is Blind" peut vous faire sentir une petite faim d'entendre Alicia Keys chanter. »[3]

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Producteur(s) Durée
1. The Element of Freedom (Intro) 0:12
2. Love Is Blind Alicia Keys, Jeff Bhasker Keys, Bhasker 3:49
3. Doesn't Mean Anything Keys, Kerry Brothers, Jr. Keys, Brothers, Jr. 4:32
4. Try Sleeping with a Broken Heart Bhasker, Keys, Patrick "Plain Pat" Reynolds Bhasker 4:09
5. Wait Til You See My Smile Keys, Bhasker, Kasseem Dean Keys, Bhasker 4:01
6. That's How Strong My Love Is Keys Keys 4:04
7. Un-Thinkable (I'm Ready) Keys, Aubrey Graham, Brothers Jr., Noah Shebib Keys, Brothers Jr., Shebib 4:09
8. Love Is My Disease Keys, Brothers Jr., Toby Gad, Meleni Smith Keys, Brothers Jr., Gad 4:01
9. Like the Sea Keys, Bhasker Keys, Bhasker 4:13
10. Put It in a Love Song (featuring Beyoncé) Keys, Dean Keys, Swizz Beatz 3:15
11. This Bed Keys, Brothers Jr., Steve Mostyn Keys, Brothers Jr. 3:45
12. Distance and Time Keys, Brothers Jr., Mostyn Keys, Brothers Jr. 4:27
13. How It Feels to Fly Keys, Brothers Jr. Keys, Brothers Jr. 4:42
14. Empire State of Mind (Part II) Broken Down Keys, Al Shuckburgh, Shawn Carter, Jane't "Jnay" Sewell-Ulepic, Angela Hunte, Bert Keyes, Sylvia Robinson Keys, Al Shux 3:36

Samples[modifier | modifier le code]

  1. "Like the Sea", Alicia Keys reprends, comme beaucoup de chanteurs contemporains, un thème de musique classique. La première Arabesque - Andantino con moto de Claude Debussy.
  2. "Empire State of Mind (Part II) Broken Down" contient une interpollation de la chanson "Love on a Two-Way Street" (du Groupe Anglais "The Moments") écrit par Bert Keyes et Sylvia Robinson.

Singles[modifier | modifier le code]

  1. Doesn't Mean Anything
  2. Try Sleeping With a Broken Heart
  3. Empire State of Mind (Part II) Broken Down
  4. Put It In a Love Song
  5. Un-Thinkable (I'm Ready)
  6. Wait Til You Yee My Smile

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Kerry Brothers – producteur exécutif
  • Peter Edge – producteur exécutif
  • Erwin Gorostiza – directeur artistique
  • Jeanine McLean Griffin – management
  • Alicia Keys – enregistrement, executive producteur, concept
  • Dave Kutch – audio
  • Ann Mincieli – coordination
  • Conrad Robinson – management
  • Jeff Robinson – executive producer, management
  • Ashunta Sheriff – Maquillage
  • Tippi Shorter – coiffure
  • Yu Tsai – photographie
  • Wouri Vice – styliste

Classements[modifier | modifier le code]

Classement (2009/2010) Meilleure position
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud[59] 2
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[60] 10
Drapeau de l’Argentine Argentine[61] 10
Drapeau de l'Autriche Autriche Albums Chart[62] 23
Drapeau de l'Australie Australie[62] 19
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandres)[62] 11
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonia)[62] 17
Drapeau du Canada Canada[63] 5
Drapeau de la Croatie Croatie[64] 13
Drapeau du Danemark Danemark[62] 19
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[62] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard 200[65] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis R&B/Hip-Hop Albums[66] 1
Drapeau de l'Espagne Espagne[62] 3
Top 100 Albums Drapeau de l’Union européenne Europe[67] 3
Classement (2009/2010) Meilleure position
Drapeau de la Finlande Finlande [62] 13
Drapeau de la France France[62] 13
Drapeau de la Grèce Grèce[62] 7
Drapeau de l'Irlande Irlande[62] 9
Drapeau de l'Italie Italie[62] 15
Drapeau du Japon Japon[62] 9
Drapeau du Mexique Mexique[62] 76
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[62] 20
Drapeau de la Norvège Norvège[62] 8
Drapeau de la Pologne Pologne[68] 7
Drapeau du Portugal Portugal[62] 5
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni(chart Album)[69] 1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni(chart album R&B)[70] 1
Drapeau de la Suède Suède[62] 24
Drapeau de la Suisse Suisse[62] 1

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Association Certifications Date
Drapeau de l'Australie Australie ARIA Disque d'or Or[71] février 2010
Drapeau du Canada Canada CRIA Disque de platine Platine[72] décembre 2009
Drapeau de l'Allemagne Allemagne BVMI Disque d'or Or[73] avril 2010
Drapeau de la Pologne Pologne ZPAV Disque de platine Platine[74] mars 2010
Drapeau de la Suisse Suisse IFPI Disque de platine Platine[75] janvier 2010
Drapeau des États-Unis États-Unis RIAA Disque de platine Platine[76] janvier 2010


Historique des sorties[modifier | modifier le code]

Pays Date Format Label(s) Catalogue
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 11 décembre 2009 Standard edition[77] Sony Music Entertainment 886976256128
Deluxe edition[78] 886976309022
Drapeau de l'Australie Australie Standard edition[79]
  • Digital download
88697465712
Deluxe edition[80] 88697608982
Drapeau de l'Irlande Irlande Standard edition 88697465712
Deluxe edition 88697608982
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 14 décembre 2009 Standard edition RCA Records 88697465712
Deluxe edition 88697608982
Drapeau des États-Unis États-Unis 15 décembre 2009 Standard edition J Records 886974657125
Deluxe edition 88697608982
Empire edition
Vinyl LP[81] 886974657118
Drapeau du Canada Canada Standard edition[82] Sony Music Entertainment 88697465712
Deluxe edition[83] 88697608982
Drapeau du Brésil Brésil Standard edition[84] 886974657125
Drapeau de l’Argentine Argentine Standard edition[85] 886974657125
Deluxe edition[86] 886976089825
Drapeau du Japon Japon 16 décembre 2009 Standard edition[87] Sony Music Japan SICP2462
1er janvier 2010 Deluxe edition[88] SICP2583
Drapeau de l'Australie Australie 8 janvier 2010 Standard edition[89]
  • CD
Sony Music Entertainment 88697465712

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.allmusic.com/cg/amg.dll?p=amg&sql=10:wjfwxzwaldhe
  2. a, b et c http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/music/reviews/album-alicia-keys-the-element-of-freedom-sony-1839106.html
  3. a, b et c http://www.rollingstone.com/artists/aliciakeys/albums/album/31250847/the_element_of_freedom
  4. http://www.billboard.com/#/news/alicia-keys-scores-first-u-k-no-1-album-1004065738.story
  5. a, b et c http://www.billboard.com/news#/features/the-alicia-keys-element-billboard-cover-1004040736.story
  6. http://www.mtv.com/news/articles/1623531/20091009/keys_alicia.jhtml
  7. http://www.yoraps.com/news1.php?subaction=showfull&id=1253185506&ucat=1
  8. http://entertainment.timesonline.co.uk/tol/arts_and_entertainment/music/article6960685.ece
  9. a et b http://www.billboard.com/news#/news/alicia-keys-reveals-freedom-details-1004021133.story
  10. http://www.rap-up.com/2009/10/25/alicia-keys-will-wait-for-freedom/
  11. a, b et c http://www.scotsman.com/scotsmanmagazine/Interview-Alicia-Keys-singer.6029837.jp
  12. a, b et c http://blogs.wsj.com/speakeasy/2009/12/14/alicia-keys-the-element-of-freedom-an-interview-and-new-music-preview/
  13. http://www.jrecords.com/aliciakeys/aliciakeys_rollingstone_nov_2009.bmp
  14. http://www.billboard.com/#/news/alicia-keys-debuts-new-single-for-nyu-students-1004029597.story
  15. http://www.theimproper.com/music/?p=142
  16. http://www.mtv.com/news/articles/1625604/20091105/jay_z.jhtml
  17. http://www.rap-up.com/2009/11/15/alicia-keys-enlists-drake-for-new-album/
  18. http://www.billboard.com/#/news/alicia-keys-confirms-beyonce-drake-collaborations-1004047932.story
  19. a et b http://music-mix.ew.com/2009/09/15/alicia-keys-doesnt-mean-anything/
  20. http://www.aliciakeys.com/fr/home?em14=2025_-1__0_%7E0_-1_10_2009_0_0&content=news
  21. http://entertainment.timesonline.co.uk/tol/arts_and_entertainment/music/article6960685.ece
  22. http://www.fmqb.com/article.asp?id=1542425
  23. http://www.youtube.com/watch?v=7Rk1KV-75R0
  24. http://itunes.apple.com/us/album/un-thinkable-im-ready-remix/id374980722
  25. http://www.rap-up.com/2009/11/15/alicia-keys-enlists-drake-for-new-album/
  26. http://www.rap-up.com/2009/11/16/video-alicia-keys-try-sleeping-with-a-broken-heart/
  27. http://xfactor.itv.com/2009/news/viewer/item_100242.htm
  28. http://www.nytimes.com/2009/12/03/arts/music/03keys.html?_r=1
  29. a et b http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2009/12/07/AR2009120702179.html
  30. http://www.billboard.biz/bbbiz/content_display/industry/e3i6328aaffeb014c135f8e2506a6da2a79
  31. http://www.nba.com/2010/allstar/2010/02/02/music.performances/?ls=iref:nbahpt2
  32. http://www.billboard.com/#/news/alicia-keys-joins-mary-j-blige-as-headliner-1004070499.story?tag=hpfeed
  33. http://www.rap-up.com/2010/04/12/alicia-keys-eyes-freedom-re-release/
  34. http://www.billboard.com/#/news/susan-boyle-blocks-alicia-keys-from-no-1-1004055332.story
  35. http://www.riaa.com/goldandplatinumdata.php?table=SEARCH_RESULTS
  36. http://www.billboard.com/news/alicia-keys-scores-first-u-k-no-1-album-1004065738.story?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter#/news/alicia-keys-scores-first-u-k-no-1-album-1004065738.story?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
  37. http://www.theofficialcharts.com/archive-chart/_/17/2010-04-24/
  38. http://www.swisscharts.com/weekchart.asp?cat=a&year=2010&date=20100110
  39. http://swisscharts.com/awards.asp?year=2010
  40. http://www.cria.ca/cert_db_search.php?page=1&wclause=WHERE+artist_name+like+%27%25Alicia+Keys%25%27+ORDER+BY+cert_date%2C+cert_award+&rcnt=21&csearch=20&nextprev=1
  41. (en) Album review: Alicia Keys, The Element of Freedom - Chicago Tribune
  42. (en) Critique de Robert Christgau
  43. (en) The Element of Freedom review - Entertainment Weekly
  44. (en) Album review: Alicia Keys' The Element of Freedom - Los Angeles Times
  45. (en) "News CDs from Alicia Keys, Timbaland and Jimmy Buffett - Review - The New York Times
  46. (en) Alicia Keys The Element of Freedom - Slant Magazine
  47. (en) Alicia Keys The Element of Freedom - Spin
  48. (en) Listen Up: Alicia Keys evolves in Element of Freedom - USA Today
  49. http://www.metacritic.com/music/artists/keysalicia/elementoffreedom
  50. http://www.nytimes.com/2009/12/14/arts/music/14choi.html?_r=1
  51. a et b http://www.slantmagazine.com/music/review/alicia-keys-the-element-of-freedom/1958
  52. a et b http://allmusic.com/cg/amg.dll?p=amg&sql=10:wjfwxzwaldhe~T1
  53. http://www.nj.com/entertainment/music/index.ssf/2009/12/alicia_keys_the_element_of_fre.html
  54. http://blogs.chron.com/peep/2009/12/alicia_keys_and_the_freedom_of_1.html
  55. http://www.musicomh.com/albums/alicia-keys_1209.htm
  56. http://www.huffingtonpost.com/mike-ragogna/emhuffpost-reviewsem-alic_b_390623.html
  57. http://www.thestar.com/entertainment/music/cdreview/article/738695--the-element-of-freedom-alicia-keys
  58. http://www.nationalledger.com/artman/publish/article_272629500.shtml
  59. (en) « South African Albums Chart - 20/03/2010 », SA Albums Chart History Site (consulté le 2010-03-20)
  60. Album Top 50: Die offiziellen Album Charts. MTV. Retrieved on 2010-02-14.
  61. (es) « Ranking Venta Mayorista de Discos – Semanal », Argentine Chamber of Phonograms and Videograms Producers (consulté le 2010-02-06)
  62. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r et s (en) « Alicia Keys - The Element of Freedom (Album) », Ultratop (consulté le 18 décembre 2009)
  63. (en) « Albums: Top 100 », Jam! (consulté le 28 décembre 2009)
  64. http://www.hdu-toplista.com/index.php?what=albumi&w=details&id=903
  65. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées chart.
  66. (en) « Alicia Keys Tops R&B Chart With New Album », ABC News,‎ December 23, 2009 (consulté le 23 décembre 2009)
  67. (en) « Lady Gaga Scores Euro Chart Double », Billboard, Nielsen Business Media,‎ January 28, 2010 (consulté le 28 janvier 2010)
  68. (en) « Official Retail Sales Chart », OLiS (consulté le 28 décembre 2009)
  69. (en) « The Official UK Top 75 Albums: Week of Mon 21 Dec - Yahoo! Music UK », Yahoo! (consulté le 22 décembre 2009)
  70. (en) « Alicia Keys tops the UK R&B chart for 16 consecutive weeks », BBC Radio 1 (Official Charts Company),‎ 2010-04-04 (consulté le 2010-04-04)
  71. (en) « Top 40 Urban Albums & Singles Chart - Australian Record Industry Association » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Ariacharts.com.au. Consulté le 2010-04-06
  72. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées canadac.
  73. (de) « Gold/Platin-Datenbank », International Federation of the Phonographic Industry (consulté le 2010-05-06)
  74. (en) « Związek Producentów Audio-Video :: Polish Society of the Phonographic Industry », Zpav.pl,‎ 03-2010 (consulté le 2010-04-06)
  75. Swiss 2010 certifications retrieved: 2010-04-06.
  76. « Gold & Platinum - Searchable Database: The Element of Freedom » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-13. Recording Industry Association of America. Retrieved on 2010-04-04.
  77. (en) « The Element of Freedom: Alicia Keys: Amazon.de: Musik », Amazon.de (consulté le 6 décembre 2009)
  78. (en) « The Element of Freedom: Alicia Keys: Amazon.de: Musik », Amazon.de (consulté le 6 décembre 2009)
  79. (en) « The Element of Freedom by Alicia Keys - Download The Element of Freedom on iTunes », Itunes.apple.com,‎ December 11, 2009 (consulté le 22 décembre 2009)
  80. (en) « Buy Element of Freedom: Deluxe Edn CD/DVD Alicia Keys, Urban, CD », Sanity,‎ December 11, 2009 (consulté le 22 décembre 2009)
  81. (en) « The Element of Freedom, Alicia Keys, Music Vinyl LP - Barnes & Noble », Music.barnesandnoble.com,‎ December 15, 2009 (consulté le 22 décembre 2009)
  82. (en) « The Element of Freedom: Alicia Keys: Amazon.ca: Music », Amazon.ca (consulté le 6 décembre 2009)
  83. (en) « The Element of Freedom (Deluxe Edition): Alicia Keys: Amazon.ca: Music », Amazon.ca (consulté le 6 décembre 2009)
  84. (en) « Cd: Element Of Freedom, The - Keys, Alicia - R&B & Soul », Livrariacultura.com.br (consulté le 6 décembre 2009)
  85. (en) « Sony Music Entertainment Cono Sur », http://www.sonymusic.com.ar/ (consulté le 7 janvier 2010)
  86. (en) « Sony Music Entertainment Cono Sur », http://www.sonymusic.com.ar/ (consulté le 7 janvier 2010)
  87. (en) « The Element of Freedom(2BonusTracks)【CD】-Alicia Keys|Dance|Dance & Soul|Music|HMV ONLINE Online Shopping & Information Site », Hmv.co.jp (consulté le 6 décembre 2009)
  88. (en) « The Element of Freedom: Deluxe Edition(+DVD, Limited, Special Edition (Deluxe))【CD】-Alicia Keys|Dance|Dance & Soul|Music|HMV ONLINE Online Shopping & Information Site », Hmv.co.jp (consulté le 6 décembre 2009)
  89. (en) « Buy Element of Freedom Alicia Keys, R&B, CD », Sanity (consulté le 22 décembre 2009)