The Daleks' Master Plan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Daleks' Master Plan
Épisode de Doctor Who
Titre original The Daleks' Master Plan
Numéro d'épisode Saison 3 (1re série)
Épisode 4 (ou 21)
Code de production V
Réalisation Douglas Camfield
Scénario Terry Nation
Dennis Spooner
Production John Wiles
Durée 12 x 25 minutes
Diffusion au sur BBC One
Personnages Docteur :
1er
Compagnons :
Steven Taylor
Katarina
Sara Kingdom
Chronologie
Précédent The Myth Makers The Massacre of St Bartholomew's Eve Suivant
Liste des épisodes

The Daleks' Master Plan (Le grand plan des Daleks) est le vingt-et-unième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who, diffusé pour la première fois en douze parties hebdomadaires du 13 novembre 1965 au 29 janvier 1966. Écrit conjointement par les scénaristes Terry Nation et Dennis Spooner, cet épisode est le sérial de Doctor Who le plus long de l'histoire de la série.

Résumé[modifier | modifier le code]

En l'an 4000, le Docteur doit déjouer un plan des Daleks qui les lient à 7 races extra-terrestres ennemies de la Terre. Ensemble, ils ont construit un appareil capable de détruire le temps.

Distribution[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

The Nightmare Begins (partie disparue)[modifier | modifier le code]

Année 4000, sur la planète Kembel, deux agents de la SSS, Kert Gantry and Bret Vyon font des recherches sur la disparition des agents Cory, Garvey et Lowery. Après avoir vu son partenaire se faire tuer par les Daleks, Vyon se retrouvera face au TARDIS, abandonné par le Docteur. Celui-ci est parti chercher un médicament et a laissé la garde de son vaisseau à un Steven gravement blessé et à une Katarina persuadée qu'elle est dans un temple divin voguant dans les limbes. Vyon tente de prendre le contrôle du TARDIS mais il se retrouvera finalement ligoté par l'équipage.

En parallèle de cet épisode, une émission de télé nous présente le gardien du système solaire, le tout puissant Mavic Chen qui semble avoir garanti la paix depuis plus de 25 ans. Prétextant partir pour une semaine de vacances, Chen s'en va pactiser avec les Daleks. Le Docteur aperçoit le vaisseau de Chen (un « Spar ») atterrir sur Kembel. Retournant au TARDIS, il le retrouve entouré de Daleks.

Day of Armageddon[modifier | modifier le code]

Alors que dans le TARDIS, Vyon collabore avec les compagnons du Docteur en leur livrant le moyen de soigner Steven, les Daleks mettent le feu à la jungle. En fuite, tous découvrent le Spar de Mavic Chen près des vaisseaux Daleks, ce qui étonne Vyon. Ayant assommé un leader extra-terrestre, Zephon, le Docteur se fait passer pour lui à la conférence. Il est alors témoin de la trahison de Chen : en échange d'une partie de l'univers, il offre aux Daleks un noyau composé exclusivement de Taranium (un métal extrêmement rare que l'on ne trouve que sur Uranus), vital pour faire fonctionner leur prochaine machine, le Destructeur Temporel. Entretemps, le réel Zephon se réveille et sonne alors l'alarme. Dans la confusion, le Docteur réussit à s'enfuir avec le Taranium. Ayant pris le Spar de Chen, Vyon est prêt à décoller sans attendre le retour du Docteur.

Devil's Planet (partie disparue)[modifier | modifier le code]

Le Docteur arrive in-extremis dans le vaisseau peu de temps après, tandis que les Daleks tuent Zephon estimant qu'il est responsable de ce désastre. Le Docteur, Steven et Vyon décident de prévenir la Terre de la trahison de Chen et de mettre le Taranium en lieu sûr, mais un vaisseau Dalek qui les a pris en chasse, les font changer de direction. Arrivant sur la planète prison de Desperus, le Docteur et Katarina réussissent à faire fuir des prisonniers qui tentent de mettre la main sur le Spar, pendant que Steven et Vyon réparent la panne. Alors que le vaisseau redémarre, l'un des prisonniers, Kirksen a réussi à s'introduire à l'intérieur et prend alors Katarina en otage.

The Traitors (partie disparue)[modifier | modifier le code]

La prise d'otage se déroule très mal et finalement, Katarina ouvrira un des sas ce qui l'éjectera dans l'espace ainsi que Kirksen. Si Steven pense que cet acte est accidentel, le Docteur explique tristement qu'il est plus probable qu'il s'agisse d'un sacrifice délibéré. Ils font route vers la Terre, mais hélas, Mavic Chen a déjà signalé Vyon comme étant un traître. En arrivant dans les locaux de la SSS, ils rencontrent un ami de Vyon, Daxtar, mais le Docteur ne tarde pas à se rendre compte que ce dernier travaillait pour Chen. Vyon ayant tué Daxtar, ils se retrouvent rapidement poursuivis par les gardes de la sécurité. Leur chef, la très zélée Sara Kingdom réussira à tuer Vyon avant de se mettre en chasse de Steven et du Docteur.

Counter Plot[modifier | modifier le code]

Sara poursuit le Docteur et Steven à l'intérieur d'un laboratoire de la SSS. Tous trois se retrouvent accidentellement dans une expérience de dissémination moléculaire et se font alors téléporter sur la planète Mira.

Prétendant avoir prévu cet accident, Mavic Chen donne aux Daleks la position du lieu où se trouvent Docteur et Steven. Sur Mira, Sara Kingdom (qui se révèle être la sœur de Vyon) est forcée d'aider le Docteur et Steven face à des créatures invisibles appelées les Visians. Le Docteur et Steven réussissent à convaincre Sara de la trahison de Chen et de son alliance avec les Daleks. C'est alors qu'arrive un vaisseau Dalek. Ces derniers réussissent à faire battre en retraite les Visians, mais se trouvent dangereusement proche du Docteur et de ses compagnons.

Coronas of the Sun (partie disparue)[modifier | modifier le code]

À la suite d'une nouvelle attaque des Visians contre les Daleks, le Docteur et ses compagnons réussissent à voler le vaisseau des Daleks. Celui-ci répond à un contrôle extérieur qui les force à ré-atterrir sur la planète Kembel. Réalisant que le temps presse, le Docteur tente de fabriquer un faux cœur en Taranium afin que les Daleks ne tombent pas sur le vrai. Au cours de l'expérience, Steven se retrouve chargé par une sorte d’énergie négative.

Sur Kembel, tous trois sont arrêtés par Chen qui négocie avec eux le cœur en Taranium. Ils s'enfuient après avoir leur laissé le faux cœur entre les mains de Steven, qui réussit à survivre aux tirs des Daleks grâce à l'énergie qui l’emplissait créant alors un champ de force autour de lui ; cette expérience le laissera toutefois inconscient.

Après avoir quittés Kembel, le TARDIS atterrit dans une zone que le Docteur estime totalement empoisonnée.

The Feast of Steven (partie disparue)[modifier | modifier le code]

Le groupe semble avoir en réalité atterrit dans une Angleterre des années 60, mais complètement polluée. Non loin d'un poste de police, ils sont arrêtés pour occupation interdite d'une cabine de police. Ils réussissent à s'enfuir et atterrissent au milieu d'un studio de cinéma muet des années 20 où ils provoquent la pagaille (le Docteur est pris pour un spécialiste culturel et une actrice pense qu'elle va être remplacée par Sara). De retour au TARDIS, tous portent un toast à la fête de Noël.

Volcano (partie disparue)[modifier | modifier le code]

Pendant ce temps là, les Daleks tentent d'utiliser leur Destructeur Temporel sur Trantis, un de leur allié qu'ils considèrent comme inutile. En présence de Mavic Chen et d'un autre de leur partenaire, l'expérience échoue. Chen en déduit que le Docteur les a dupé avec un faux cœur de Taranium et les Daleks décident alors de repartir à sa poursuite.

Après avoir atterri sur Terre lors d'un match de cricket, le TARDIS apparait sur Tigus, une planète volcanique. Là, ils se retrouvent piégé par le Moine, ce dernier ayant réussi à reprendre le contrôle de son vaisseau. Il bloquera la porte du TARDIS, les laissant prisonnier éternellement sur Tigus, mais le Docteur réussit à la rouvrir en utilisant le reflet du soleil sur sa bague.

Le Docteur et ses compagnons se retrouvent en Angleterre lors de la veille du jour de l'an 1966, tandis que les Daleks rejoignent le Dalek Suprême sur Kembel avec leur machine à voyager dans le temps.

Golden Death (partie disparue)[modifier | modifier le code]

Le TARDIS apparait dans l'antiquité Égyptienne, près des pyramides de Gizeh où le Docteur répare la serrure de son vaisseau, en attendant le retour du Moine. Partis inspecter les environs, Steven et Sara sont faits prisonniers par des gardes de la pyramide qui les prennent pour des pilleurs de tombes, pendant que Mavic Chen et les Daleks à la recherche du Taranium, massacrent des égyptiens. Ils tombent bientôt sur le Moine et le menacent afin qu'il leur livre le Docteur.

De son côté, le Docteur découvre le TARDIS du Moine et décide de changer sa forme afin qu'il ressemble à une cabine de police. Puis, apercevant le Moine, il décide de le suivre et l'entend donc comploter avec les Daleks. Le Docteur, faisant mine de n'avoir rien vu, continue de le suivre et se montre pour négocier avec lui. À l'intérieur de la pyramide, Steven et Sara échappent aux gardes, et se cachent dans une salle lorsqu'ils voient une étrange main enrubannée sortir d'un sarcophage.

Escape Switch[modifier | modifier le code]

Steven et Sara se retrouvent face à une momie qui s'avère être le Moine que le Docteur a emprisonné. Tous se retrouvent face aux Daleks et à Mavic Chen qui les prennent en otage en échange du cœur en Taranium. Annonçant par des haut-parleurs leur ultimatum au Docteur, ils intriguent la population locale qui les prennent pour des dieux. Lors de la négociation, le Docteur est forcé de redonner le cœur à Mavic Chen mais il réussit à prendre la fuite avec ses compagnons lors d'une révolte des égyptiens.

Le Moine retourne à son propre TARDIS. Son vaisseau l'ayant emmené sur une planète glacée, il s'aperçoit que le Docteur lui a volé son unité directionnelle et qu'il est contraint d'errer dans l'espace-temps (tout comme le TARDIS du Docteur). Le Docteur souhaite utiliser cette unité afin de retourner sur Kembel avant que les Daleks ne complètent le destructeur temporel, mais celle-ci provenant d'un TARDIS différent, il n'est pas compatible et grille lors du décollage.

The Abandoned Planet (partie disparue)[modifier | modifier le code]

Malgré le grillage de l'unité directionnelle (celle du moine appartennant à un modèle plus récent que celle du Docteur) le TARDIS a tout de même atterri sur Kembel. Non loin de là, les Daleks trahissent leur collaboration avec l'alliance galactique. S'aventurant dans la jungle, Steven et Sara perdent le Docteur et tombent sur une cité Dalek abandonnée dans laquelle ils retrouvent Mavic Chen et les membres de l'alliance galactique emprisonnés par les Daleks. Les ayant libérés, tous retournent à leur vaisseau, sauf le Spar de Mavic Chen qui explose au décollage.

À la recherche de la vraie ville des Daleks, Steven et Sara se retrouvent face à Mavic Chen, qui a simulé sa mort afin d'endormir leurs soupçons. Il les prend en otage et les emmène vers la cité secrète des Daleks.

The Destruction of Time (partie disparue)[modifier | modifier le code]

Mavic Chen est persuadé que le Docteur cherche à le doubler et à prendre une place influente auprès des Daleks. Arrivant de façon arrogante auprès du Dalek Suprême, il se déclare chef de l'alliance galactique. Il déchantera vite en voyant que les Daleks ne lui obéissent pas et se fera exterminer dans un couloir. Cet évènement ayant distrait les Daleks, le Docteur a subtilisé le Destructeur Temporel et s'enfuit dans la jungle de Kembel avec Steven et Sara.

Alors que Steven se retrouve seul à rejoindre le TARDIS, Sara et le Docteur sont témoins des effets du Destructeur Temporel : la jungle se met à vieillir et à se changer en poussière et bientôt Sara est victime des effets du vieillissement accéléré. Tentant de protéger le Docteur coûte que coûte, elle s'écroulera à l'état de squelette non loin du TARDIS, tandis que le Docteur tombera inconscient. Sorti du TARDIS, Steven inversera involontairement le Destructeur Temporel, ce qui aura pour effet de ranimer le Docteur in-extremis et de faire flétrir les Daleks.

Le Destructeur Temporel rendu inutilisable, Steven et le Docteur rendent une dernière fois hommage à leurs compagnons morts et repartent dans le TARDIS.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • L'épisode suit directement les évènements de « Mission to the Unknown » sur la planète Kembel.
  • En l'an 4000, les terriens se sont étendus sur de nombreuses planètes, mais ont tout de même réussi à passer un pacte de non-agression avec les autres extra-terrestres qui dure depuis plus de 25 ans. (En 1965, lors de la diffusion de cet épisode, l'Angleterre connaissait la paix depuis une vingtaine d'années).
  • Même si certains ne sont vus que brièvement à l'écran, les noms des participants de l'alliance galactique sont connus : Mavic Chen (Gardien du système solaire), Trantis, Zephon, « Le Maître de la 5eme Galaxie », Celation, Beaus, Gearon, Malpha et le Dalek Suprême.
  • Le Docteur suggère de fouiller dans les archives des années 2157 (année correspondant aux évènements de « The Dalek Invasion of Earth ») pour combattre les Daleks.
  • Cassandre prophétisait déjà la mort de Katarina dans « The Myth Makers ».
  • La partie « The Feast of Steven », largement parodique, voit pour la première fois le Docteur briser le quatrième mur et souhaiter joyeux Noël aux téléspectateurs. De plus, dans le commissariat, le Docteur semble reconnaitre un homme qu'il a vu sur un marché de Jaffa en la personne de l'acteur Reg Pritchard qui jouait effectivement dans l'épisode « The Crusade ».
  • "The Feast of Steven" est également le premier épisode « spécial Noël » de la série.
  • La partie "Volcano" voit la réapparition du Moine, l'antagoniste de l'épisode « The Time Meddler ».
  • Dans l'épisode de 2006 L.I.N.D.A, Bridget, l'une des membres du groupe homonyme qui enquête sur le Docteur, montre une photo d'une stèle égyptienne où l'on voit le TARDIS représenté sous forme de hiéroglyphe, sans doute une conséquence de l'atterrissage du vaisseau à Gizeh pendant la construction de la Grande Pyramide dans The Golden Death.
  • Les aventures de Sara Kingdom sur la planète Vara seront raconté dans un comic-book paru durant la période de Noël 1966 sous le titre "Dalek Outer Space Book 1967"[1].

Les Daleks[modifier | modifier le code]

  • Les Daleks sont dorénavant équipés de lance-flammes, une idée qui avait été abandonnée lors de la création du film Dr. Who et les Daleks et qui se retrouve recyclée ici.
  • Au début, l'un des personnages se fait piquer par une plante Varga et éprouve le besoin de tuer, tel que cela a été introduit dans « Mission to the Unknown ».
  • À la fin de l'épisode, les Daleks sont retournés à leur état "primitif" qui semble ressembler à un croisement entre une pieuvre et une étoile de mer.

Références Extérieures[modifier | modifier le code]

  • Marvic Chen dit au conseil une phrase se traduisant par « Nous sommes tous égaux, mais certains sont égaux plus que d'autres. » ce qui est bien entendu une référence à la Ferme des animaux de George Orwell.
  • Le clown que le Docteur croise sur le tournage du film muet serait, selon le scénario, Bing Crosby.
  • Toujours dans le cinéma muet, on peut voir apparaître le personnage de Charlot et le Docteur parle de Charlie Chaplin avec le clown.

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Terry Nation[modifier | modifier le code]

À la suite du succès en décembre 1964 de l'épisode « The Dalek Invasion of Earth », la productrice Verity Lambert demande en février 1965 au scénariste Terry Nation d'écrire un nouvel épisode de 6 parties autour des Daleks dont la diffusion serait prévue aux alentours du mois de novembre/décembre 1965. Un épisode "en trop" ayant été commandé dans le premier bloc de production, il fut décidé qu'il servirait d'introduction à cet épisode et sortirait sous le nom de « Mission to the Unknown ».

En mai 1965, un décideur de la BBC du nom de Huw Wheldon estima qu'il serait bon de maximiser le temps d'antenne des Daleks le plus longtemps possible. Le chef de la fiction, Sydney Newman contactera Verity Lambert afin que l'épisode passe de 6 à 12 parties, ce qu'acceptera Lambert à condition de faire travailler deux scénaristes dessus. Le 5 et 16 juillet, Terry Nation puis Dennis Spooner furent engagés pour cet épisode nommé provisoirement « Dalek IV ».

Le script original de Nation contenait de nombreuses différences : la planète Kembel s'appelait la planète Vargas, Mavic Chen s'appelait Banhoong, Bret Vyon avait pour nom Brett Walton et son ami au sein de la SSS, Tom. Lors de leur arrivée sur la planète Desperus ils ne croisaient aucun prisonnier et Tom ne trahissait pas le Docteur mais se faisait tuer par les Daleks. Plusieurs éléments rejetés du scénario de « The Chase » furent réintroduit dans la fuite du Docteur. De plus, son script original incluait les personnages de Vicki et de Steven, mais ayant appris que Maureen O'Brien quittait la série après l'épisode « The Myth Makers » l'épisode fut aménagé de telle sorte à ce que la compagne troyenne Katarina soit tuée et fasse place à un personnage plus aventureux le temps d'un épisode.

Terry Nation avait aussi en tête de faire un spin-off autour des Daleks afin de pouvoir le vendre aux États-Unis, et introduisit le concept de la SSS, ainsi qu'une sorte de « 007 » de l'espace en la personne de Bret Vyon. Toujours dans l'idée de faire de la SSS une agence d'espions, il créa Sara Kingdom en se calquant sur le personnage de Cathy Gale, jouée par Honor Blackman dans la série Chapeau melon et bottes de cuir qui connaissait alors un succès croissant sur une chaîne concurrente de la BBC et pour laquelle Nation et Spooner avaient également écrit des scripts. À l'origine Sara devait être l'amante de Vyon et non sa sœur, tandis que son nom « Kingdom » (le royaume) n'est pas sans évoquer le nom de famille de son créateur, « Nation » (le pays). Sara est évoquée d'ailleurs dans « The Destroyers », le script pilote de la série avortée de Terry Nation où l'on retrouve son frère David Kingdom.

L'été avançant, Verity Lambert passa la main au producteur John Wiles et Dennis Spooner confia sa charge de « script éditor » (responsable des scénarios) à Donald Tosh. Tosh et Wiles n'aimaient pas vraiment les Daleks notamment vis-à-vis du coût des épisodes que leur présence engendrait, et ce, malgré une rallonge de 3000£ de la part de la BBC pour cet épisode. Ils décidèrent que cet épisode serait la dernière confrontation entre le Docteur et les Daleks. Ils décidèrent aussi un temps que Sara Kingdom serait une compagne permanente du Docteur, mais ils se ravisèrent et estimèrent qu'il serait mieux que Sara soit sacrifiée à la fin de l'épisode.

Sachant qu'un épisode tomberait pendant le jour de Noël et que de nombreux téléspectateurs ne pourront pas être devant leur téléviseur ce jour-là, il fut décidé que cette partie (The Feast of Steven) serait totalement comique et n'aurait pas grand chose à voir avec le reste du sérial.

Dennis Spooner[modifier | modifier le code]

C'est à partir de la partie "Volcano" que Dennis Spooner prend en main l'écriture du scénario en s'appuyant sur un canevas décidé par Terry Nation, assez occupé à l'époque par sa charge de superviseur des scripts sur la série Alias le Baron. Spooner fait quelques changements sur le script de Nation : Banhoong devient Mavic Chen, Vargas n'est plus le nom de la planète mais celui des plantes importées par les Daleks et l'action censée se passer en l'an 1 000 000 est avancée à l'an 4000.

Spooner décide d'ajouter sa patte en réintroduisant son personnage du Moine, déjà apparu dans l'épisode « The Time Meddler », afin de délayer la réapparition du Docteur sur Kembel de quelques épisodes. Il s'inspire de l'histoire Egyptienne pour les noms de Kephren ( créateur de la seconde pyramide de Gizeh) Hyksos et Tuthmos. Le titre du script de l'épisode passera de "The Dalek IV" à “Battle Of Wits” ("jouer au plus fin") pour finalement devenir "The Daleks' Master Plan".

Tosh et Wiles exigent aussi quelques changements : ils souhaitent que l'ennemi principal soit bien plus Mavic Chen que les Daleks et réécrivent la fin de l'épisode de Noël, où l'on voyait le Docteur être l'inventeur du fameux gag de la tarte à la crème. Wiles changera aussi de nombreux noms comme celui de Brett Walton en Bret Vyon et donnera une consonance plus "futuriste" aux différents personnages. Le nom du métal rare était à l'origine le "Vitaranium" mais William Hartnell avait du mal à le prononcer et il se changea en "Taranium".

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage des premiers éléments de l'épisode démarrèrent le 27 septembre aux studios d'Ealing sous la direction de Douglas Camfield, réalisateur d'épisodes comme « The Crusade » ou « The Time Meddler ». La première scène qui fut filmée fut la mort de Katarina, ce qui était, ironiquement, la première scène tournée par l'actrice Adrienne Hill dans Doctor Who. Le tournage continua jusqu'au 8 octobre, lorsque la compagnie responsable des effets spéciaux, Shawcraft, contacta la production pour jeter l'éponge. Les modèles de vaisseau spatiaux prirent deux semaines à être construits, mais leur tournage en slow-motion connut de nombreux problèmes et ne fut fini que le 15 novembre.

Le tournage des épisodes commença le 22 octobre au centre télévisuel 3 de la BBC. Comme à l'accoutumée, les épisodes étaient répétés toute la semaine pour être enregistrées d'une seule traite le vendredi suivant.

À cette époque, de nombreuses pressions éclatèrent. Le 19 novembre, un décideur de la BBC, Barry Learoyd, estima qu'il serait plus pratique que les épisodes à l'avenir, ne dépassent pas 6 parties afin qu'il puisse y avoir un temps assez conséquent entre la fin de la production d'un épisode et son visionnage par les responsables de la programmation. Les tensions entre le producteur John Wiles et William Hartnell se multiplièrent : Wiles, déjà exaspéré par la tendance de l'acteur à dévier du script doit arbitrer les disputes entre lui et son costumier. Le 16 décembre, des rumeurs du départ d'Hartnell de la série commencent à transparaître dans la presse. Finalement, la BBC n'acceptant pas l'idée de se séparer d'Hartnell, Wiles décida qu'il quitterait son poste après la production de cet épisode à la programmation tortueuse. Donald Tosh décidera assez fidèlement de le suivre.

Le 3 décembre, lors du tournage de la partie « The Feast of Steven », Camfield contacta David Rose, le producteur de la série Z-Cars afin de savoir s'il était possible d'utiliser leur décor de commissariat, ainsi que les acteurs de la série afin de faire une apparition dans l'épisode. Rose refusera estimant que le ton comique de l'épisode s'accorde mal avec la tonalité dramatique de Z-Cars. Lors du tournage, Camfield embauchera sa propre femme, Sheila Dunn dans le rôle de l'actrice de film muet Blossom Lefavre. Bien qu'étant dans le script, Tosh et Wiles n'assumèrent pas la brisure du 4eme mur et l'attribuèrent à une facétie de William Hartnell.

À noter que quelques semaines plus tard, Douglas Camfield fut contacté par la production du film 2001, l'Odyssée de l'espace afin de savoir comment il avait effectué le processus de flottage des corps dans l'espace que l'on peut voir dans la partie « The Traitors ».

Pour une raison inconnue, le rôle de William Hartnell fut diminué dans les épisodes « The Abandonned Planet » et « Destruction of Time ». Le Docteur disparaît étrangement après l'atterrissage sur Kembel et réapparait pour voler le Destructeur Temporel. Ses lignes sont données à Steven et Sara.

Post-production[modifier | modifier le code]

À la suite d'une dispute avec Douglas Camfield, le compositeur habituel de la série, Dudley Simpson ne fut pas engagé sur cet épisode et fut remplacé par un certain Tristram Cary.

Trois parties furent réduites par John Wiles : « The Nightmare Begins » à cause d'un manque d'effets spéciaux, « Destruction Of Time » car l'agonie de Sara Kingdom avait été jugée assez longue et peu supportable et « Escape Switch » car Wiles estimait qu'un « membre du casting » (sûrement Hartnell) avait oublié une partie du dialogue.

Vers la mi-janvier, le remplaçant de John Wiles fut connu : il s'agissait d'Innes Lloyd, un homme qui, comme Wiles, n'était pas très fan de science fiction et voulait le poste de producteur afin de faire son trou au sein de la BBC.

Casting[modifier | modifier le code]

  • En septembre 1966, Nicholas Courtney fut auditionné pour le rôle de Bret Vyon. À l'origine, Courtney avait auditionné pour jouer le rôle du roi Richard Coeur de Lion dans l'épisode « The Crusade » et sa participation avait été retenue par Douglas Camfield. Courtney reviendra dans la série dans le rôle récurrent du Brigadier Lethbridge-Stewart.
  • Une autre actrice de l'épisode « The Crusade », Jean Marsh qui jouait le rôle de Jeanne d'Anglettere fut retenue pour jouer le rôle de Sara Kingdom. Elle jouera aussi le rôle de Morgaine dans l'épisode de 1989 « Battlefield »
  • Kevin Stoney (Mavic Chen) sera abonné aux rôles de méchants, puisqu'on le reverra dans le rôle de Tobias Vaughn dans l'épisode du second Docteur, « The Invasion » ainsi que dans le rôle de Tyrum dans l'épisode du 4e Docteur « Revenge of the Cybermen ».
  • Sheila Dunn, la fiancée, puis femme de Douglas Camfield dans cet épisode rejouera un rôle mineur dans « The Invasion » et un plus grand rôle dans « Inferno ».
  • Reg Pritchard, qui apparait dans la partie « The Feast of Steven » sous le rôle de « l'homme en mackintosh » a joué le rôle de Ben Daheer dans « The Crusade » ce qui est d'ailleurs souligné par le Doctor dans cet épisode.
  • Les délégués aliens sur Kembel semblent assez différent de ceux vus dans « Mission to the Unknown » même si la disparition des épisodes ne semblent pas vraiment aider à déterminer leur présence ou non. Il semblerait que de nombreux acteurs aient été remplacés entretemps.
  • Brian Cant jouera plus tard le rôle du juge Tensa dans « The Dominators »[2].
  • Royston Tickner jouera le rôle de Robbins dans « The Sea Devils ».

Diffusion et réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
« The Nightmare Begins » 13 novembre 1965 22:55 9,1 Bande audio et quelques extraits vidéos
"Day of Armageddon" 20 novembre 1965 24:25 9,8 Films 16mm
« Devil's Planet » 27 novembre 1965 24:30 10,3 Bande audio et quelques extraits vidéos
« The Traitors » 4 décembre 1965 24:42 9,5 Bande audio et quelques extraits vidéos
« Counter Plot » 11 décembre 1965 24:03 9,9 Films 16mm
« Coronas of the Sun » 18 décembre 1965 24:45 9,1 Bande audio et quelques extraits vidéos
« The Feast of Steven » 25 décembre 1965 24:36 7,9 Bande audio et quelques extraits vidéos
« Volcano » 1re janvier 1966 24:42 9,6 Bande audio et quelques extraits vidéos
« Golden Death » 8 janvier 1966 24:38 9,2 Bande audio et quelques extraits vidéos
« Escape Switch » 15 janvier 1966 23:37 9,5 Films 16mm
« The Abandoned Planet » 22 janvier 1966 24:34 9,8 Bande audio et quelques extraits vidéos
« The Destruction of Time » 29 janvier 1966 23:31 8,6 Bande audio et quelques extraits vidéos
L'épisode fit un score très bon pour un sérial s'étalant dans le temps. Comme prévu par la production, l'épisode « The Feast of Steven » diffusé le jour de Noël n'atteignit que 7,6 millions de personnes[3],[4].

L'épisode fut bien accueilli à l'époque malgré ses 12 épisodes considérés comme étant bien trop longs, et partant parfois dans le n'importe quoi. La 7eme partie "The Feast of Steven" fut d'ailleurs la cause de nombreuses plaintes de la part des téléspectateurs de la BBC qui trouvaient inapproprié le changement de ton et l'épisode très loin d'être un épisode de Noël. La réapparition du Moine dans la partie 8 « Volcano » fut par contre, bien accueillie par le panel, même si certains reprochaient la complexification de l'intrigue. La mort par vieillissement instantané de Sara Kingdom fut l'un des premiers éléments « effrayants » et inappropriés pour les enfants que la série enregistra.

La critique moderne a plutôt tendance à reconnaitre un épisode foisonnant d'éléments, hélas gâché par sa longueur[5].

Épisodes manquants[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970 à des fins d'économie, la BBC détruisit de nombreux épisodes de Doctor Who. L'histoire de la disparition et de la conservation de The Dalek's Master Plan est des plus complexes.

  • En 1967, les enregistrements 16mm des épisodes étaient utilisés pour être revendus à l'étranger. Seulement, la partie 7 « The Feast of Steven » étant considérée comme une blague liée aux fêtes de Noël, les épisodes étaient vendus sans cette partie, qui devint dès l'été 1967, le premier épisode manquant de Doctor Who.
  • L'épisode ne fut pas vendu à l'étranger. On trouve un accord entre la BBC et la télévision australienne qui rejeta la diffusion de cet épisode jugé trop adulte. Entre 1972 et 1976 les enregistrements furent effacés.
  • Pour une raison inconnue, une copie de la partie 4 « The Traitors » fut conservée dans les archives de la BBC. Il fut emprunté en 1973 par la production de l'émission pour enfant « Blue Peter » afin d'en montrer un extrait. Cette copie ne fut jamais rendue et son destin demeure toujours inconnu.
  • En 1976, l'épisode fut estimé comme disparu dans sa totalité.
  • En 1985, les parties 5 (« Counter Plot ») et 10 (« Escape Switch ») furent découvertes à Clapham dans un coffre se trouvant dans une Eglise mormone.
  • En 2004, William Watson, un ingénieur de la BBC retrouve chez lui la partie 2 (« Day of Armageddon ») et la restitua.

En plus des bandes sonores (toujours existantes) de ces épisodes, on a retrouvé des extraits :

  • En 1971, l'émission « Blue Peter » (coprésentée par Peter Purves) montre quelques extraits de la partie 3 ("Devil's Planet") qui seront alors conservées.
  • En 1973, l'émission « Blue Peter » montre un nouvel extrait, celle de la partie 4 (« The Traitors ») incluant la scène d'éjection de Katarina dans l'espace.
  • En 1991, une copie muette des inserts d'extra-terrestres de la 1ere partie (« The Nightmare Begins ») fut retrouvée et réinsérée avec du son. Il existe une version colorisée de ces bandes-épisodes sur YouTube.

Adaptation théâtrale[modifier | modifier le code]

Cet épisode a connu une adaptation au théâtre en 2007 dans le cadre d'un gala de charité au théâtre Interalia de Porthsmouth. La pièce fut adaptée et dirigée par Nick Scovell et produite par Rob Thrush. Scovell y jouait le rôle du Docteur qu'il a interprété plusieurs fois avec la même compagnie. Nicholas Briggs y faisait la voix des Daleks et on pouvait y voir la régénération du Docteur à la fin de la pièce.

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé en 1980 dans les numéros 14,15 et 16 du fanzine australien Zerinza.

Une novélisation par l'écrivain John Peel fut publiée en deux volumes en 1989 dans la collection Doctor Who des éditions Target Book. Le premier livre, publié sous le numéro 141 en septembre 1989 porte le nom « The Daleks' Master Plan I: Mission to the Unknown » et inclut les évènements de l'épisode « Mission to the Unknown » ainsi que les 6 premières parties de l'épisode. Le second livre, publié sous le numéro 142 en octobre 1989 porte le nom "The Daleks' Master Plan II: The Mutation of Time" et raconte parties 7 à 12. John Peel inclut un trou de 6 mois entre les deux volumes afin de permettre la création d'histoires inédites basées sur le personnage de Sara Kingdom. Cette novélisation n'a jamais connue de traduction.

En mai 2010, une version abrégée de ce roman fut adaptée en version radiophonique par Peter Purves et Jean Marsh, avec la voix des Daleks faite par Nicholas Briggs. Cette pièce radiophonique fut éditée par la BBC Audiobooks sous le titre Daleks - Mission to the Unknown et Daleks - The Mutation of Time.

Éditions VHS, DVD et CD[modifier | modifier le code]

Longtemps considéré comme perdu, cet épisode a connu plusieurs diffusions parcellaires au Royaume Uni.

  • Les parties 5 et 10 fut sorties en 1992 en VHS sous le nom "Daleks - The Early Years" ainsi que les quelques passages silencieux d'insert retrouvés à l'époque.
  • La bande son de l'épisode, qui a survécu grâce au travail des fans, a été éditée sur CD en 2001 avec la voix off de Peter Purves servant d'introduction.
  • En 2004, les trois parties ont été incluses dans le coffret "Lost in Time" avec les clips muets existant.
  • Une reconstruction de l'épisode a été effectuée par l'équipe de "Loose Cannon Productions". L'épisode, diffusé gratuitement est constitué d'un diaporama à partir des bandes son, des photos de l'épisode et des quelques parties d'épisode retrouvées. Elle inclut également une introduction et une conclusion par Kevin Stoney (Mavic Chen), des photos de la production, une interview de Jean Marsh et une mini-construction du script de Terry Nation "The Destroyers".

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « In The Comics - Doctorless Strips », Altered Vistas (consulté le 27 janvier 2013)
  2. http://www.bbc.co.uk/doctorwho/dw/news/bulletin_101202_01/Step_Back_in_Time_Congratulations_Brian
  3. « The Daleks' Master Plan », Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  4. « The Daleks' Master Plan », BBC (consulté le 17 août 2008)
  5. (en) « The Dalek's Master Plan », BBC (consulté le 16 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]