The Closer : L.A. enquêtes prioritaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Closer.

The Closer : L.A. enquêtes prioritaires

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original

Titre original The Closer
Autres titres
francophones
L.A. enquêtes prioritaires
Drapeau : Québec Québec
Genre Série policière
(Police Procedural)
Création James Duff
Production Shephard/Robin Company
Walking Entropy
Warner Bros. Television
Acteurs principaux Kyra Sedgwick
J. K. Simmons
Musique James S. Levine
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine TNT
Nb. de saisons 7
Nb. d'épisodes 109 (liste)
Durée 42 minutes
Diff. originale 13 juin 200513 août 2012
Site web http://www.tnt.tv/series/closer/

The Closer : L.A. enquêtes prioritaires (The Closer) est une série télévisée américaine en 109 épisodes de 42 minutes créée par James Duff et diffusée du 13 juin 2005 au 13 août 2012 sur la chaîne TNT.

On y suit les enquêtes menées de manière peu conventionnelle par le chef adjoint Brenda Leigh Johnson sur des meurtres et disparitions dans le secteur de Los Angeles au sein de la division des Enquêtes prioritaires, renommées Crimes majeurs[1].

En France, la série est diffusée du 19 février 2006 au 3 février 2008 sur France 3 et du 19 janvier 2009 au 15 juillet 2013 sur France 2 ainsi qu’à partir du 26 août 2014 sur Série Club (saison 7). Au Québec, elle est diffusée sous le nom de L.A. enquêtes prioritaires depuis l'automne 2006 sur Séries+. En Belgique la série est également diffusée sous ce même nom sur RTL TVI.

En 2010, la chaîne annonce la fin de la série à la fin de la 7e saison, diffusée en 2011 et 2012 aux États-Unis après la décision venant de Kyra Sedgwick de quitter la série[2]. En 2011, TNT annonce la production d'un spin-off intitulé Major Crimes, dont le personnage principal est le Capitaine Sharon Raydor, interprété par Mary McDonnell, déjà aperçue dans la série à la tête de la division des Affaires internes du LAPD.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Brenda Leigh Johnson, une enquêtrice formée par la CIA, débarque tout droit d'Atlanta pour diriger, au grade de chef-adjoint (Deputy Chief), une unité spéciale de la police de Los Angeles chargée d'enquêter sur des homicides classés comme « prioritaires » étant donné qu'ils impliquent le plus souvent membres de gangs, mafieux, passeurs de clandestins, vedettes de l'industrie du cinéma et autres personnalités locales.

Même si elle est parfois insupportable et stricte dans ses méthodes, elle n'a pas son pareil pour obtenir la vérité et confondre les coupables. Son exubérance et son enthousiasme cachent mal une colère perpétuelle, doublée d'une humeur constamment mauvaise et d'un stress maladif à l'extrême.

Brenda a la réputation d'être « The Closer » (littéralement « celle qui clôt »), un surnom donné aux interrogateurs de la police qui non seulement résolvent une enquête, mais obtiennent des confessions des suspects qui entraînent directement des condamnations, sans passer par l'étape (coûteuse en temps et en argent) du procès.

Production[modifier | modifier le code]

Création et influences[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Suspect numéro 1.

Beaucoup de critiques ont vu la série britannique Suspect numéro 1 (Prime Suspect) comme l'inspiration des personnages féminins des séries télévisées américaines, et en particulier par les similitudes entre les personnages de Jane Tennison (Helen Mirren) et de Brenda Leigh Johnson (Kyra Sedgwick)[3]. La première saison du The Closer est notamment citée par USA Today comme l' « américanisation non officielle » de la série britannique[4], ajoutant que « lorsque The Closer a été diffusé pour la première fois, des critiques ont été très prompts à la comparer à Prime Suspect, et il faut dire qu'il y avait de quoi[5]... ».

Sedgwick a reconnu que la série doit « une dette » au crime britannique, et que son admiration pour cette série et pour Mirren étaient les facteurs qui l'ont d'abord intéressée dans le rôle. Selon elle, Prime Suspect est l'une des série qui a marqué le chemin pour The Closer[6], et que son agent lui a présenté le rôle en disant que « c'était un peu comme Prime Suspect[7] ».

Des journalistes américains ont noté que The Closer, sans être directement un remake de la série britannique, lui doit beaucoup, et qu'elle en répercute de nombreux éléments. The New York Times cite The Closer comme le descendant direct de Prime Suspect, bien qu'elle soit plus complaisante que l'originale[8],[9].

D'autres critiques ont aussi noté les différences entre les personnages de Tennison et Johnson :

« L'ambiance de vestiaire du département exclusivement masculin de Johnson, dans lequel elle navigue comme une version toute en œstrogènes de Jane Tennison dans Prime Suspect. Sedgwick interprète Johnson comme si sa solidité, son intelligence et son esprit éclosent naturellement à partir de sa féminité du Sud, alors que Helen Mirren joue une Tennison obstinée comme si le fait d'être une femme lui donnait une responsabilité[10],[11]. »

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : The Closer : L.A. enquêtes prioritaires ou L.A. enquêtes prioritaires
  • Titre original : The Closer
  • Création : James Duff
  • Réalisation : Michael M. Robin (21), Rick Wallace (14), Arvin Brown (8), Elodie Keene (7), Nelson McCormick (7), Steve Robin (7), Kevin Bacon (4), James Duff (4), Roxann Dawson (4), David McWhirter (4), Gloria Muzio (3), Scott Ellis (3), Michael Pressman (2), Anthony Hemingway (2), Nicole Kassell (2), Stacey K. Black (2) et Sheelin Choksey (2)
  • Scénario : James Duff (109), Steven Kane (17), Mike Berchem (16), Adam Belanoff (14), Hunt Baldwin (13), John Coveny (13), Michael Alaimo (13), Duppy Demetrius (12), Ken Martin (9), Leo Geter (9), Wendy West (6), Jim Leonard (3), Rick Kellard (2), Roger Wolfson (2), Ralph Gifford (2) et Carson Moore (2)
  • Production : Andrew J. Sacks, Mike Berchem, Michael Weiss, Leo Geter (producteurs) ; James Duff, Michael M. Robin, Greer Shephard, Kyra Sedgwick (prod. délégués) ; Giampaolo Debole, Paul Orehovec, Michael Alaimo, Duppy Demetrius, Ken Martin (coproducteurs)
  • Sociétés de production : The Shephard/Robin Company, Walking Entropy et Warner Bros. Television
  • Décors : Michael Paul Clausen, Paul Eads et Lauren Crasco
  • Costumes : Greg LaVoi
  • Photographie : Brian J. Reynolds, David A. Harp et Kenneth Zunder
  • Musique : James S. Levine
  • Pays : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Chaîne d'origine : TNT
  • Genre : Série policière
  • Nombre d'épisodes 109 sur 7 saisons
  • Durée : 42 minutes (60 minutes pour les épisodes spéciaux)
  • Diffusion : du 13 juin 2005 au 13 août 2012

Note : sauf mention contraire, les informations ci-dessus proviennent de la page Full Cast and Crew de la série sur l'Internet Movie Database[12].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Adaptation française : Jean-Yves Jaudeau et Dominique Vendeville.

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Note : sauf mention contraire, les informations ci-dessus proviennent de la page Full Cast and Crew de la série sur l'Internet Movie Database[12].

Personnages[modifier | modifier le code]

Notes :
  • Pour rappel, les grades de la police de Los Angeles vont ainsi, du moins gradé au plus gradé : Officier de police (Police Officer) → Sergent (Sergeant) → Lieutenant (Lieutenant) → Capitaine (Captain) → Commandant (Commander) → Chef-adjoint (Deputy Chief) → Chef assistant (Assistant Chief) → Chef de la police (Chief of Police). Le titre d'Inspecteur (Detective) est une spécialisation dans la gestion et la résolution des enquêtes.
  • Dans la série, l'équipe travaille au sein de la division des Enquêtes prioritaires (Priority Homicide Division), née de la dissolution de la division vol/homicide (Robbery/Homicide Division), et qui donnera au cours de la quatrième saison la division des Crimes majeurs (Major Crimes Division).

Chef-adjoint Brenda Leigh Johnson

Le Chef-adjoint Johnson dirige la division des Crimes majeurs du Los Angeles Police Department. Femme intelligente, déterminée et exigeante, ses méthodes sont parfois incomprises et offensantes pour certaines personnes, mais ses talents pour déterminer les faits importants, contraindre des confessions par suspects et témoins, et finalement clore les enquêtes, sont extrêmement puissants. Elle est « the Closer » (celui ou celle qui clôt - les enquêtes -).

Chef Will Pope

Le Chef Pope est l'assistant du Chef de la police de L.A. pour les opérations. Bien que ce soit lui qui ait proposé le job à Johnson, il semble souvent réticent à la laisser librement faire son travail, mais reconnait ses capacités d'enquêtrice, l'ayant vue à l’œuvre lorsqu'ils travaillaient ensemble à Washington.

Sergent David Gabriel

Gabriel est sergent dans la division des Enquêtes prioritaires et est promu inspecteur dans la saison 5. Il est souvent vu comme le bras droit de Johnson dans l'équipe des Crimes majeurs, bien que son grade le place à un rang inférieur que tous ses autres collègues. Jeune officier de police, il est l'un des premier à accepter Brenda à son arrivée.

Lieutenant Louie Provenza

Provenza est lieutenant et vétéran de l'unité vol/homicide qui existait avant la division des Enquêtes prioritaires. Il est au début très critique envers le nouveau chef-adjoint, mais développe par la suite une affection paternelle pour elle. Il est plutôt un policier de la « vieille école » et désapprouve donc souvent les décisions de Johnson, mais garde cependant du respect pour ses qualités d'inspectrice, et n'hésite pas à rallier toute l'équipe lorsqu'elle a des problèmes avec le comité d'éthique.

Lieutenant Andy Flynn

À l'origine membre de l'unité vol/homicide commandée par Taylor, Flynn est envoyé par ce dernier pour saboter l'équipe de Johnson dans la première saison. Remettant en question toutes ses décisions, il est finalement accusé par Taylor d'avoir mal géré l'enquête alors que Johnson prouve son innocence. Il est transféré de manière permanente à la division des Enquêtes prioritaires et finit par avoir du respect pour elle.

Lieutenant Michael Tao

Tao est un expert dans toutes les formes de technologies, notamment les ordinateurs et l'électronique, et ses collègues sont souvent dépassés par ses compétences et ses discours.

Inspecteur Julio Sanchez

Sanchez est spécialiste dans les gangs latinos qui sévissent à Los Angeles (il travaillait à la brigade antigang du LAPD) et parle couramment l'espagnol. Il s'emporte facilement et crie régulièrement sur les suspects dans les salles d'interrogatoire, et peut parfois être vulgaire et chauvin.

Commandant Russell Taylor

Le commandant Taylor est un officier de commandement du LAPD. Il en veut beaucoup à Johnson de lui avoir « volé » son unité et est très jaloux d'elle par rapport au respect qu'elle a obtenu de son équipe. Il fait ce qu'il peut pour saper son autorité et son travail tout en ayant l'air de l'aider dans son enquête. Promu de capitaine à commandant à la fin de la première saison, il semble plus enclin à aider Johnson et la sollicite même à plusieurs reprises pour ses talents, mais garde une attitude condescendante par rapport à elle. C'est souvent lui qui s'occupe de gérer les communications avec la presse au cours des enquêtes.

Agent spécial Fritz Howard

Fritz est un agent du FBI entraîné à Washington, où il a rencontré Johnson. Lorsqu'il apprend qu'elle est mutée à Los Angeles, il la recontacte, et ils entament une relation qui va les conduire au mariage à la fin de la saison 4. Il a régulièrement l'occasion de travailler avec la division des crimes majeurs, et Johnson se sert souvent des ressources et contacts du FBI par son intermédiaire pour avancer dans ses enquêtes.

Buzz Watson

Fonctionnaire du LAPD, il est le seul membre de l'équipe à ne pas faire partie de la police. Buzz est l'assistant technique de la division des Crimes majeurs, et gère l'enregistrement vidéo des interrogatoires, et par la suite (lorsque la législation impose aux division d'homicides de filmer leur enquête du début à la fin) celui des lieux des crimes. C'est le seul avec Sanchez à parler espagnol.

Capitaine Sharon Raydor

Le capitaine Raydor apparaît dans la saison 5 en tant qu'officier des affaires internes, et va régulièrement être confrontée à Johnson et son équipe, en particulier dans la dernière saison, où Brenda est accusée pénalement et éthiquement pour sa gestion des enquêtes. Les relations entre ces deux femmes de caractère sont au début très conflictuelles, mais elles apprennent petit à petit à s'apprécier et à se faire confiance.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Chaque épisode de The Closer aborde, en parallèle des enquêtes policières, des aspects de la culture de Los Angeles et son interface avec le maintien de l'ordre au sein de la mégapole : elle intègre les questions de gestion d'un service de police, la guerre des gangs, ainsi que l'éthique de la politique publique, l'intégrité personnelle et le bien et le mal. De plus, les méthodes d'arrestation, d'interrogation et d'inculpation des suspects de la part du chef-adjoint Johnson et de sa brigade sont au cœur de la septième saison, où l'aspect juridique est intégré à l'intrigue en un fil rouge.

La série est un « procedural » (ou « police procedural »), un sous-genre de la fiction policière, qui tente de décrire les activités des membres des forces de police alors qu'ils enquêtent sur des crimes. Les procedurals décrivent aussi un certain nombre de sujets liés aux enquêtes de police, comme la médecine légale, les autopsies, la gestion des preuves, l'utilisation des mandats et les interrogatoires. Le genre est très présent à la télévision contemporaine, et des séries comme Columbo, Law and Order (et ses déclinaisons) ou Les Experts (et ses déclinaisons) en sont des symboles.

La série a subi la grève des scénaristes (2007-2008), et a dû diffuser sa quatrième saison en deux fois : dix épisodes diffusés en été 2008 sur TNT, et cinq épisodes diffusés en hiver 2009. La septième et dernière saison est également diffusée en plusieurs fois, avec dix épisodes durant l'été 2011, cinq épisodes diffusés aux mois de novembre et décembre 2011, et le reste de la saison pour l'été 2012.

Réception[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Audiences américaines sur TNT
Saison Premier épisode de la saison Dernier épisode de la saison
Date Téléspectateurs
(en millions)
Date Téléspectateurs
(en millions)
1 13 juin 2005 7,03[13] 5 septembre 2005 6,39[14]
2 12 juin 2006 8,28[15] 4 septembre 2006 7,60[16]
3 18 juin 2007 8,81[17] 10 septembre 2007 9,21[18]
4 14 juillet 2008 7,81[19] 15 septembre 2008 7,63[20]
5 8 juin 2009 7,14[21] 24 août 2009 7,40[22]
6 12 juillet 2010 7,66[23] 13 septembre 2010 7,20[24]
7 11 juillet 2011 7,23[25] 13 août 2012 9,08[26]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Impact culturel[modifier | modifier le code]

De nombreux analystes et journalistes ont dit que la série a « étendu le vocabulaire de ce qui est acceptable pour les femmes tel qu'il est vu à travers le filtre de la culture populaire ».

« On a certainement vu les femmes dans des positions de pouvoir avant [The Closer], comme Angie Dickinson dans Sergent Anderson (Police Woman, 1974) et Cagney et Lacey (Cagney & Lacey, 1981). Mais ces femmes étaient principalement des symboles dans la mer de mâles dominants, et plus important, elles luttaient pour leur ressembler. [À l'inverse, Brenda Leigh Johnson] conserve (et révèle) sa féminité, garde son calme, peut gérer les « porcs sexistes » qui la provoquent par jalousie et insécurité, et ne perd pas la face[27],[28]. »

Les médias ont également noté que la série a aidé à redéfinir la place des chaînes câblées dans la programmation des grands réseaux :

« Derrière la gentille image populaire des femmes de pouvoir, The Closer a aidé à redéfinir l'équilibre entre le câble et les réseaux. Regardez le nombre similaire de nominations aux Emmys pour les séries du cable. De plus, le lancement hors saison de la série (The Closer est diffusée habituellement dans l'été et continue sa diffusion en contrebalançant la programmation des réseaux en septembre) a aidé à redéfinir les habitudes des téléspectateurs : cela a conduit les gens à avoir l'habitude de l'idée que l'été est le moment de regarder des séries originales à la télévision[29],[28]. »

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

En France, la série a d'abord été diffusée sur France 2 sous le nom L.A. enquêtes prioritaires puis sur France 3 sous le nom The Closer, puis de nouveau sur France 2 sous le titre complet The Closer : L.A. enquêtes prioritaires. Au Québec, le seul titre de la série est L.A. enquêtes prioritaires.

Au Québec, elle est diffusée sous le nom de L.A. enquêtes prioritaires depuis l'automne 2006 sur Séries+. En Belgique la série est également diffusée sous ce même nom sur RTL TVI.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Note : sauf mention contraire, les informations ci-dessous proviennent de la page Awards de la série sur l'Internet Movie Database[30].

Récompenses[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

  • PRISM Awards de la meilleure interprétation dans un épisode dramatique (Tony Dennison)

Nominations[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Sortie en DVD de la série en zones 1 et 2
Saison Épisodes Année Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau de la France France
1 13 2005 23 mai 2006 18 avril 2007
2 15 2006 29 mai 2007 18 juillet 2007
3 15 2007 1er juillet 2008 27 août 2008
4 15 2008-2009 26 mai 2009 14 octobre 2009
5 15 2009 29 juin 2010 2 mars 2011
6 15 2010 21 juin 2011 7 mars 2012
7 21 2011-2012 21 août 2012 N/A

Série dérivée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Major Crimes.

En 2011, TNT annonce la production d'un spin-off intitulé Major Crimes, dont le personnage principal est le Capitaine Sharon Raydor, interprété par Mary McDonnell, déjà aperçue dans la série à la tête de la division des Affaires internes du LAPD[31].

La série a été diffusée pour la première fois le 13 août 2012, à la suite du dernier épisode de The Closer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Initialement appelée brigade des meurtres prioritaires (Priority Murder Squad, 1.01 et 02), puis Division des enquêtes prioritaires (Priority Homicide Division, 1.03 à 4.09). La division est finalement renommée officiellement au cours de l'épisode 9 de la saison 4 en Division des crimes majeurs (Major Crimes Division, MCD) en réponse à un article publié dans un quotidien interprétant de façon erronée le terme « prioritaire », insinuant que le LAPD accordait plus d'importance aux crimes touchant les personnalités. La nouvelle division est élargie de manière à englober, en plus des meurtres, le grand banditisme, les viols et les fraudes.
  2. (fr) « La saison 7 de The Closer sera la dernière », sur Audiences USA,‎ 10 décembre 2010 (consulté le 15 septembre 2011)
  3. (en) Virginia Heffernan, « "The Closer's" Kyra Sedgwick, a Study in Nuance », sur The New York Times,‎ 10 juillet 2006 (consulté le 5 novembre 2012)
  4. (en) Robert Bianco, « Call 911 for TNT's 'Saved'; 'Closer' still beats strong », sur USA Today,‎ 12 juin 2006 (consulté le 5 novembre 2012)
  5. (en) Brendan Bernhard, « Who Needs David Caruso? », sur The NY Sun,‎ 19 juin 2007 (consulté le 5 novembre 2012)
  6. (en) Neda Ulaby, « Power Player: Kyra Sedgwick Returns In "The Closer" », sur National Public Radio,‎ 12 juillet 2010 (consulté le 5 novembre 2012)
  7. (en) James Poniewozik, « Antiheroine Chic », sur Time Magazine,‎ 26 juillet 2007 (consulté le 5 novembre 2012)
  8. Citation originale : « There is one show, however, that is a direct descendant, however different its tone might be: The Closer, on which Kyra Sedgwick’s Deputy Chief Brenda Leigh Johnson obsesses over her cases, tramples feelings and battles the old-boy network. Her vice, however, is candy; no booze or one-night stands. If you want the hard stuff, you need to head back to Prime Suspect. »
  9. (en) Mike Hale, « A Complete Look at a Complex Character », sur The New York Times,‎ 3 septembre 2010 (consulté le 5 novembre 2012)
  10. Citation originale : « But then there’s the locker-room pissiness of her [Johnson's] all-male department, which she navigates like an estrogen version of Prime Suspect's Jane Tennison. (That’s not a running gag error, either: Sedgwick plays Johnson as if her toughness, intelligence and wit blossomed naturally from her Southern femininity, whereas Helen Mirren plays the dogged Tennison as if womanhood were a liability. »
  11. (en) Robert Abele, « Wounded Souls », sur The LA Weekly,‎ 23 juin 2007 (consulté le 5 novembre 2012)
  12. a et b (en) « The Closer - Full Cast and Crew », sur l'Imdb (consulté le 5 novembre 2012)
  13. (en) « TNT Original Dramatic Series The Closer Lands Record as Ad-Supported Cable's Top Original Scripted Series Telecast Ever », The Futon Critic,‎ 14 juin 2005 (consulté le 5 novembre 2012)
  14. (en) « TNT'S The Closer Ends Season as Ad-Supported Cable's Top Original Series of 2005 », The Futon Critic,‎ 7 septembre 2005 (consulté le 5 novembre 2012)
  15. (en) « TNT'S Hit Original Series The Closer Smashes Record as Ad-Supported Cable's Top Scripted Series Telecast Of All Time », The Futon Critic,‎ 13 juin 2006 (consulté le 5 novembre 2012)
  16. (en) « TNT’s The Closer Ends Season with a Bang as 7.6 Million Viewers Watch Record-Breaking Finale », The Futon Critic,‎ 6 septembre 2006 (consulté le 5 novembre 2012)
  17. (en) « TNT'S Season 3 Premiere of The Closer Is Best of All Time », TNT,‎ 19 juin 2007 (consulté le 5 novembre 2012)
  18. (en) « With 9.2 Million Viewers and 6.8 Million Households Tuning in Last Night, TNT'S The Closer Breaks Live + Same Day Record for Ad-Supported Cable's #1 Series Telecast Ever », TNT,‎ 11 septembre 2007 (consulté le 5 novembre 2012)
  19. (en) « TNT'S The Closer Scores as Ad-Supoported Cable's #1 Series Telecast for the Year-to-Date, with More Than 7.8 Million Viewers »,‎ July 15, 2008 (consulté le 5 novembre 2012)
  20. (en) Robert Seidman, « Monday Night Football, The Closer and Saturday NCAA Football lead Cable Viewing », TV by the Numbers,‎ 23 septembre 2008 (consulté le 5 novembre 2012)
  21. (en) Bill Gorman, « The Closer Premieres To 7.1 Million, Raising The Bar Just 3.6 Million », TV by the Numbers,‎ 9 juin 2009 (consulté le 5 novembre 2012)
  22. (en) Karen Cassel et Sal Petruzzi, « TNT Sets Summer Ratings on Fire with Monday-Wednesday Originals Lineup », TNT,‎ August 26, 2009 (consulté le 5 novembre 2012)
  23. (en) Bill Gorman, « TNT’s ‘Rizzoli & Isles’ Sets Record with Cable’s Biggest Ad-Supported Premiere, Draws 7.6 Million Viewers », TV by the Numbers,‎ 13 juillet 2010 (consulté le 5 novembre 2012)
  24. (en) Bill Gorman, « TNT’s ‘The Closer’ and ‘Rizzoli & Isles’ Close Out Summer With More Big Numbers », TV by the Numbers,‎ 14 septembre 2010 (consulté le 5 novembre 2012)
  25. (en) Robert Seidman, « ESPN Edges Out 'Pawn Stars, + 'Closer,' 'Rizzoli,' 'Alphas,' 'Eureka,' & More », TV by the Numbers,‎ 12 juillet 2011 (consulté le 5 novembre 2012)
  26. (en) Amanda Kondolojy, « Monday Cable Ratings: NFL Pre-Season Football Rules Night, + 'Love And Hip Hop: Atlanta', 'WWE Raw', 'The Closer', 'Pawn Stars' & More », TV by the Numbers,‎ 13 août 2012 (consulté le 5 novembre 2012)
  27. Citation originale : « We’ve certainly seen women in powerful positions before," says author and gender researcher Maddy Dychtwald, pointing out Angie Dickinson in 1974's Police Woman, and Cagney & Lacey from 1981. But those women were largely token in a sea of dominant males, and most important, strove to be like the men that surrounded them.” In contrast, Dychtwald says the former CIA interrogator played by Kyra Sedgwick, “retains (and revels in) her femininity, keeps her composure, can handle the two 'sexist pigs' who bait her due to their jealousy and insecurities, and not lose her head. »
  28. a et b (en) Gloria Goodale, « "The Closer" opened doors for women – and for basic cable », sur CS Monitor,‎ 10 juillet 2010 (consulté le 5 novembre 2012)
  29. Citation originale : « Beyond gently tweaking the popular image of women in power, "The Closer" has helped redefine the power balance between basic cable and broadcast networks, says Fordham University media expert Paul Levinson. Just glance at the equal number of recent Emmy nominations for basic and premium cable shows is confirmation, he adds. Beyond that, says More Magazine Entertainment Director Kathy Heintzelman, the off-season placement—the show launched in the summer and continues to air its seasons in counter-balance to the traditional network schedule—has helped redefine viewing habits. “It’s helped people get used to the idea that summer is a time to watch original series on televisions,” »
  30. (en) « The Closer - Awards », sur l'Imdb (consulté le 6 novembre 2012)
  31. (en) Daniel Fienberg, « TNT orders Closer spinoff Major Crimes starring Mary McDonnell », sur Hitfix,‎ 18 mai 2011 (consulté le 15 septembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]