The Chronicles of Riddick: Assault on Dark Athena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Chronicles of Riddick
Assault on Dark Athena
Image illustrative de l'article The Chronicles of Riddick: Assault on Dark Athena

Éditeur Atari
Développeur Starbreeze Studios
Tigon Studios

Date de sortie AN 7 avril 2009
EUR 24 avril 2009
Genre Tir subjectif
Action-aventure
Infiltration
Mode de jeu De 1 à 12 joueurs
Plate-forme PC (Windows), Xbox 360, PlayStation 3
Contrôle Clavier et souris
Manette

Évaluation PEGI : 16+
ESRB : M

The Chronicles of Riddick: Assault on Dark Athena est un jeu vidéo sorti en 2009 sur PC, Xbox 360, PlayStation 3. Il s'agit du deuxième jeu vidéo issu de la saga Les Chroniques de Riddick. Il est constitué de trois parties : le remake du précédent jeu de la saga, Escape from Butcher Bay ; Assault on Dark Athena, sa suite, et un mode multijoueur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la fin de l'épisode précédent, Riddick et le mercenaire chasseur de primes Johns parvenaient à s'enfuir de la prison de haute sécurité de Butcher Bay.

Dans ce jeu, le vaisseau utilisé par Riddick et Johns est intercepté pendant leur sommeil cryogénique par un immense vaisseau spatial, le Dark Athena, dont le capitaine, une femme du nom de Revas, semble très bien connaître Riddick.

À demi éveillé même en sommeil cryogénique, Riddick parvient à se cacher lors de la fouille du vaisseau par Revas et ses hommes, qui ne trouvent que Johns, profondément endormi.

Une fois a bord du Dark Athena, Riddick s'allie à d'autres prisonniers afin d'organiser une évasion de grande envergure, survivre aux drones armés de mitraillettes, sauver la petite fille d'une des prisonnières qui se déplace en utilisant les canalisations et finalement confronter Reva.

La fin du jeu ne se relie pas aussi parfaitement que Butcher Bay avec le film Pitch Black: Johns est absent de la scène finale et une fillette l'est par contre. Cela pourrait présager une suite.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]