The Bulletin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le magazine The Bulletin est un hebdomadaire australien qui fut publié à Sydney de 1880 à 2008 de façon discontinue.

Il eut une grande influence dans la culture et la politique australienne de 1890 à la Première Guerre mondiale, période où il fut apparenté à l'École australienne de littérature. Peu après, son influence déclina fortement.

Il fit un retour dans les années 1960 en tant que magazine d’actualités moderne. Le dernier tirage parut le 23 janvier 2008.

Débuts[modifier | modifier le code]

Le Bulletin a été fondé par deux journalistes de Sydney, J.F. Archibald et John Haynes, et la première édition parut le 31 janvier 1880. Il fut conçu comme un journal de réflexion sur la politique et le commerce, agrémenté d’essais littéraires.

Le Bulletin devint en peu de temps la bible des hommes du bush, avec un tirage à 80 000 en 1900. La pièce – maîtresse du travail d’Archibald a été d’ouvrir les colonnes du journal aux contributions de ses lecteurs en 1886, proposant ainsi des poésies, nouvelles et bandes-dessinées créés par des employés des fermes, des mines et des scieries venus de toute l’Australie. Une grande partie de ces écrits était de qualité et au fil du temps de nombreuses Lumières de la littérature australienne y firent leurs débuts. À cette époque le journal délivrait une information politique et économique approfondie.

Parmi ceux qui y furent publiés et devinrent célèbres, on trouve les écrivains Henry Lawson, Banjo Paterson, Bernard O'Dowd, Joseph Furphy, Miles Franklin, Pamela Lyndon Travers et Vance & Nettie Palmer, les dessinateurs Livingston Hopkins ("Hop"), David Low, Phil May, D H Souter et l’auteur-illustrateur Norman Lindsay.

Archibald prit sa retraite en 1907; après cela le journal devint de plus en plus conservateur, jusqu'à devenir ouvertement loyaliste à l'Empire à l'aube de la Première Guerre mondiale.

Époque récente[modifier | modifier le code]

En 1961, le journal fut vendu au magnat de la presse Sir Frank Packer

Références[modifier | modifier le code]

Cet article est issu, en totalité ou en partie, de la traduction du même article du Wikipédia en anglais