The Beginning (album de The Black Eyed Peas)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis The Beginning (album, 2010))
Aller à : navigation, rechercher

The Beginning

Album par The Black Eyed Peas
Sortie 26 novembre 2010
(voir historique de sortie)
Enregistré 2010
Ibiza, Espagne
Glenwood Place Studios (Burbank États-Unis)
Venise, Italie
Ethernet Studios (Los Angeles, Californie, États-Unis)
Germano Studios (New York, États-Unis), The Record Plant (LA, CA, É-U), Toronto (Canada), The Stewchia (Los Feliz, CA, É-U)
Durée 54:09
Genre Electropop, hip-hop
Producteur will.i.am (exec.), DJ Ammo, Free School, David Guetta, Giorgio Tuinfort, Rodney « Darkchild » Jerkins
Label Interscope

Albums par The Black Eyed Peas

Singles

  1. The Time (Dirty Bit)
    Sortie : 5 novembre 2010
  2. Just Can't Get Enough
    Sortie : 18 février 2011
  3. Don't Stop the Party
    Sortie : 24 juin 2011

The Beginning est le sixième album studio du groupe américain The Black Eyed Peas, il est sorti le 29 novembre 2010. Le premier single à en être extrait est The Time (Dirty Bit). Le deuxième single de l'album est Just Can't Get Enough et est disponible en téléchargement sur Itunes depuis le 18 février 2011. Un troisième single est sorti fin avril après la diffusion sur certaines radios américaines du titre "Someday", annoncé comme nouveau single de l'album; à tort d'ailleurs, puisque le nouveau single de l'album est en fait Don't Stop The Party, raccourci de 3 minutes dans une version "radio edit" qui lui donne la carrure nécessaire pour devenir un futur hit en club et dans les top singles internationaux. L'album est disponible en trois éditions différentes : Standard, Deluxe Edition et Super Deluxe Edition. Les genres musicaux de l'album The Beginning sont l'électro, le hip-hop, la house et la pop. Il a été décrit comme une suite de l'album The E.N.D.

Malgré deux mois de mise en marché, l'album ne s'est écoulé qu'à 1,6 million d'exemplaires dans le monde au 1er février 2011 et 2,5 millions en mai 2011. Une tournée mondiale du même nom que l'album a eu lieu en 2011 et 2012 : The Beginning Massive Stadium Tour.

Genèse de l'album[modifier | modifier le code]

Le 6 juin 2010, le groupe confirme qu'il travaille sur un nouvel album dans une interview pour The Big Issue. L'album est alors décrit comme une suite à l'album The E.N.D., will.i.am annonce que l'album, « symbolisera la croissance, le nouveau départ, et le commencement de nouvelles perspectives », que l'album sera intitulé The Beginning et qu'il sortira le 30 novembre 2010[1]. L'album est officiellement annoncé dans un communiqué de presse le 26 octobre 2010[2].

Caractéristiques de l'album[modifier | modifier le code]

Écriture et production des chansons[modifier | modifier le code]

The Time (Dirty Bit) a été composé en avion, explique will.i.am dans une interview avec Metro[3]. La chanson contient un échantillonnage de la chanson (I've Had) The Time of My Life extraite du film Dirty Dancing. Le morceau se scinde ainsi en deux parties[4], The Time avec la reprise de la chanson de Dirty Dancing et au bout d'une minute, The Dirty Bit avec de « frénétique envolée techno » selon Cédric Bélanger de Canoë[5], ainsi que des passages rap et dance[4]. Cette chanson annonce à sa fin par une voix synthétique la chanson suivante Light Up the Night, par : « Quand ils amènent la noirceur, nous apportons la lumière »[5]. Light Up the Night est une chanson basée sur l'échantillonnage de la chanson Children's Story de Slick Rick, en reprenant la ligne de basse et le rythme[6]. Elle présente des « accents world »[4].

Love You Long Time débute avec des synthétiseurs rappelant à T'Cha Dunlevy de Montreal Gazette, le début de la chanson Give It Up du groupe KC and the Sunshine Band[6]. Le tempo est plus lent que sur les deux premières chanson[4]. XOXOXO vient des messages textes que will.i.am recevait de sa copine[3]. Il s'agit d'une chanson « à cheval entre pop et hip-hop, carburant aux lignes sulfureuses et aux rimes punchées »[4]. Les quatre membres interviennent dans la chanson tour à tour. Someday est une chanson où Fergie n'intervient pas, will.i.am interprète le refrain et le premier couplet, appl.de.ap poursuit par le deuxième couplet, en expliquant ces rêves, suivi par le troisième refrain avec Taboo. « Une guitare à la The Edge résonne en arrière-plan » selon Houles de Cyberpresse[4]. Le gimmick, dans sa texture et pratiquement à la note près ressemble étrangement à Love like Blood de Killing Joke. Whenever est une chanson d'amour avec une rythme rapide, mettant en avant Fergie avec will.i.am qui lui donne la réplique[4],[7].

Fashion Beats est échantillonnée, dans une version ralenti de My Forbidden Lover du groupe Chic. Elle présente un style disco, avec des passages en français chantés par Fergie « telle une Debbie Harry » pour Houles de Cyberpresse[4]. Alors que will.i.am demande à son médecin s'il est fou d'aimer sortir tous les soirs, ce qui « génère des clichés »[4]. Don't Stop the Party est une chanson « rythmée, avec une slap bass aux contours vaguement funky », de plus « Fergie assure des segments planants, qui changent l'atmosphère » selon Houles de Cyberpresse[4]. Do It Like This est composée en deux partie sous forme de jam[4]. Taboo n'intervient pas dans la chanson. The Best One Yet (The Boy) est la seule chanson produite par David Guetta. Il s'agit d'un titre « qui compte des longueurs » pour Houles de Cyberpresse[4]. Houles poursuit qu'il n'y a « rien de mémorable, si ce n'est la surabondance de synthés oscillants »[4]. Just Can't Get Enough est un mélange avec « une ballade au piano, du dance-rock lassant et hip-hop »[8]. La chanson se déroule en plusieurs étapes, les quatre membres participent[4]. Comme pour annoncer la chanson Light Up the Night en début d'album, Play It Loud se termine par les mots suivant : « Cela est de la sagesse : Un homme sage a dit, demain ne sera pas identique à hier ».

Pochette et artwork[modifier | modifier le code]

Sur la pochette, on distingue les membres du groupe dans une version 8 bits, et pour chacun se trouve une couleur vive derrière leur personnage. (will.i.am = Orange; Fergie = Vert; Apl.de.Ap = Bleu et Taboo = Rose)

Styles et influences[modifier | modifier le code]

will.i.am décrit l'album comme « une extension » de l'album The E.N.D.. C'est là où « le R&B fusionne avec le hip-hop, c’est un concept où les vieilles chansons, comme celles des années 1980, se mélangent à des tempos plus actuels comme l’électro. Ce disque doit donner envie de faire la fête »[9]. La pochette de l'album et les clips déjà postés par les Black Eyed Peas sont aussi clairement influencés par l'univers des premiers jeux vidéo, notamment ceux inventés dans les années 1980.

Controverses[modifier | modifier le code]

L'introduction de la chanson Love You Long Time, ressemblant à l'introduction de la chanson Give It Up du groupe KC and the Sunshine Band, Harry Wayne Casey (KC) a fait paraître un communiqué de presse expliquant : « J'adore les Black Eyed Peas et je suis très honoré que ma musique ait traversé les décennies et de nombreux genres musicaux ». Le communiqué précise qu'il est avec les Black Eyed Peas en train de trouver une solution amicale à ce problème pour régler la situation, sur être crédité[10].

Réception[modifier | modifier le code]

L'album réalise des scores contrastés dans le monde, il se classe « seulement » 6e aux États-Unis, alors que son prédécesseur, The E.N.D. (The Energy Never Dies) avait atteint la première place, mais les charts aux USA ne sont heureusement pas la référence ultime, de plus que leur précédent opus avait atteint des scores rarement égalés et difficilement réitérables. Le disque est numéro un en France, où il est disque d'or en seulement deux semaines, en Suisse romande ou encore au Brésil. En 2010, il s'est vendu a plus de 160 000 exemplaires, ce qui lui vaut un disque de platine.

Réceptions critiques[modifier | modifier le code]

L'accueil de l'album a été mitigé par les critiques[11].

Pour Gilles Médioni de l'Express, l'album est « pas mal » bien que « quelques refrains accrocheurs, des décharges électriques et des beats hypnotiques ne masquent pas un manque d'inspiration ». Il trouve que « The Beginning se veut une immense chanson de 54 minutes qui incite à célébrer la fête et à danser toute la nuit », il trouve que l'album « avance, hélas !, bien souvent en claudiquant »[12].

Nicolas Houles de Cyberpresse, regrette « un usage excessif de l'auto-tune », ainsi que le groupe « ne fait pas dans la profondeur, côté textes, et qu'il sombre parfois dans la redite ». Il souligne que la force des Black Eyed Peas « réside dans la diversité de ses membres », bien que cela peut « [générer] des clichés » en soulignant que « apl.de.ap rappelle une fois de plus qu'il vient des Philippines, Fergie joue toujours à l'allumeuse, will.i.am souligne qu'il est un oiseau de nuit... ». Bien qu'il y ait « quelques titres plus faibles, le groupe s'illustre avec des interprétations solides et dynamiques, au service de chansons réalisées de manière à avoir un impact maximal, avec une touche dance club européenne ». Houles se demande même si le disque aurait été « façonné (...) dans l'urgence ? », en répondant que « probablement ». Cependant il précise qu'il ne faut pas en « conclure que les Black Eyed Peas ont bâclé le travail »[4].

Pour Benjamin Chapon de 20 minutes, l'album ne s'affranchit pas des « clichés musicaux liés au gros rock, au R'n'B, au hip-hop ou à l'électro », regrettant que « musicalement, on frôle le néant ». Cependant, il souligne que l'album est « démagogique mais efficace » grâce aux « mélodies fédératrices, des rythmes dance et tout un tas de sons rigolos tellement amusants à chanter en karaoké ». Chapon conclut qu'« à l'instar du rapport annuel d'Amnesty International, The Beginning est fort déprimant »[13].

Réceptions classements[modifier | modifier le code]

Chart (2010–2011) Meilleure
position
Australian Albums Chart[14] 8
Austrian Albums Chart[14] 7
Belgian Albums Chart (Flanders)[14] 6
Belgian Albums Chart (Wallonia)[14] 2
Canadian Albums Chart[réf. nécessaire] 2
Czech Albums Chart[15] 18
Dutch Albums Chart[14] 34
French Albums Chart[14] 1
German Albums Chart[16] 2
Greek Albums Chart[14] 7
Irish Albums Chart[17] 13
Italian Albums Chart[18] 25
Mexican Albums Chart[14] 2
New Zealand Albums Chart[14] 12
Scottish Albums Chart[19] 13
Spanish Albums Chart[14] 26
Swedish Albums Chart[14] 58
Swiss Albums Chart[14] 3
UK Albums Chart[20] 8
UK Dance Albums Chart[21] 1
US Billboard 200[réf. nécessaire] 6

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

No Titre Crédits Durée
1. The Time (Dirty Bit) William Adams, Damien LeRoy, John DeNicola, Franke John Previte, Allan Pineda, Donald Markowitz 5:08
2. Light Up the Night Adams, Keith Harris, Ricky Walters, Pineda 4:21
3. Love You Long Time Adams, Joshua Alvarez, Stacy Ferguson 3:45
4. XOXOXO Adams, Jean Baptiste, Pineda 3:45
5. Someday Adams, Jaime Gomez, Baptiste, Pineda 4:33
6. Whenever Adams, Ferguson 3:16
7. Fashion Beats Adams, Harris, Nile Rodgers, Bernard Edwards, Ferguson 5:20
8. Don't Stop the Party Joshua Alvarez, Adams, Gomez, Leroy, Ferguson, Pineda 6:07
9. Do It Like This Adams, Gomez, Leroy, Pineda 5:29
10. The Best One Yet (The Boy) Adams, Gomez, Baptiste, Giorgio Tuinfort, Pineda, David Guetta, Sylvia Gordon 4:25
11. Just Can't Get Enough Alvarez, Adams, Stephen Shadowen, Gomez, Ferguson, Rodney Jerkins, Pineda 3:39
12. Play It Loud Adams, Michael McHenry, Baptiste 4:21

Clips[modifier | modifier le code]

Crédits[modifier | modifier le code]

Historique de sortie[modifier | modifier le code]

Région Date Label Édition
Australie[22],[23] 26 novembre 2010 Universal Music Standard, Super Deluxe
Allemagne[24]
Argentine[25]
Royaume-Uni[26] 29 novembre 2010 Polydor Standard, Deluxe, Super Deluxe
France[27]
Hong Kong[28] Universal Music
Mexique[29] 30 novembre 2010 Interscope
États-Unis
Japon[30] 1er décembre 2010 Universal Music Standard, Deluxe
Colombie[31]
Brésil[32],[33] 29 novembre 2010
3 décembre 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « MusicSearch Blog - Black Eyed Peas Reveal New Album Details! », BlackEyedPeas.com,‎ 10 juin 2010 (consulté le 10 septembre 2010)
  2. (en) « The Black Eyed Peas to Release Brand-New Album — The Beginning — On November 30th, 2010 », PR Newswire,‎ 26 novembre 2010 (lire en ligne)
  3. a et b (fr) Jérôme Vermelin, « will.i.am : “Notre public a envie de s’évader” », Metro,‎ 2 décembre 2010 (lire en ligne)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o (fr) Nicolas Houles, « The Black Eyed Peas entre hier et demain », Cyberpresse,‎ 30 novembre 2010 (lire en ligne)
  5. a et b (fr) Cédric Bélanger, « Ce n'est jamais assez! », Canoë,‎ 27 novembre 2010 (lire en ligne)
  6. a et b (en) T'Cha Dunlevy, « New music Dec. 2, 2010: Black Eyed Peas, Justin Bieber, INXS, The Doors », Montreal Gazette,‎ 2 décembre 2010 (lire en ligne)
  7. (en) Melanie Sims, « Review: Black Eyed Peas lacking on sixth album », Taiwan News,‎ 3 décembre 2010 (lire en ligne)
  8. (en) Eric Volmers, « Review: The Black Eyed Peas, The Beginning », Calgary Herald,‎ 1er décembre 2010 (lire en ligne)
  9. (fr) Magali Vogel, « Black Eyed Peas - will.i.am : le grand patron », France-Soir,‎ 2 décembre 2010 (lire en ligne)
  10. (en) Harry Wayne Casey, « Harry Wayne Casey and KC and The Sunshine Band to Black Eyed Peas: Give us Credit for 'Give It Up' », PR Newswire,‎ 2 décembre 2010 (lire en ligne)
  11. (en) « The Beginning Reviews, Ratings, Credits, and More at Metacritic », CBS Interactive, Metacritic (consulté le 30 novembre 2010).
  12. (fr) Gilles Médioni, « C'est comment The Beginning des Black Eyed Peas ? », L'Express,‎ 30 novembre 2010 (lire en ligne)
  13. (fr) Benjamin Chapon, « Avec The Beginning, le groupe ne s'épargne pas les sons déjà entendus... », 20 minutes,‎ 30 novembre 2010 (lire en ligne)
  14. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « The Black Eyed Peas – The Beginning (album) », australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 8 March 2011)
  15. (cs) « ČNS IFPI », 'Hitparáda - TOP50 Prodejní', IFPI Czech Republic (consulté le 9 December 2010)
  16. (de) « Musicline.de - Chartverfolgung - Black Eyed Peas - The Beginning », 'Media Control Charts', PhonoNet GmbH (consulté le 14 December 2010)
  17. (en) « Chart Track », Irish Albums Chart, GfK (consulté le 3 December 2010)
  18. (en) « Chart Track », 'FIMI', GfK (consulté le 14 January 2011)
  19. (en) « Archive Chart », 'Scottish Albums Chart', The Official Charts Company (consulté le 9 December 2010)
  20. (en) « Archive Chart », UK Albums Chart, The Official Charts Company (consulté le 18 December 2010)
  21. (en) « Archive Chart », UK Albums Chart, The Official Charts Company (consulté le 11 December 2010)
  22. (en) « Deluxe Edition JB Hi-Fi Online.com.au » (consulté le 22 novembre 2010)
  23. (en) « Standard Edition JB Hi-Fi Online.com.au » (consulté le 22 novembre 2010)
  24. (de) « Amazon.de. » (consulté le 31 octobre 2010)
  25. (es) « Tematika.com » (consulté le 4 décembre 2010)
  26. (en) « Amazon.co.uk » (consulté le 31 octobre 2010)
  27. (fr) « The Beginning - Edition Super Deluxe : The Black Eyed Peas en CD album : tous les disques à la Fnac », Musique.fnac.com (consulté le 2 décembre 2010)
  28. (en) « BLACK EYED PEAS / BEGINNING (2CD) - HMV Hong Kong » (consulté le 2 décembre 2010)
  29. (es) « Mixup Music Store », Mixup.com (consulté le 2 décembre 2010)
  30. (en) « HMV.co.jp » (consulté le 18 novembre 2010)
  31. (es) Entertainment Store, « The Time (Dirty Bit) Nuevo Vídeo de Black Eyed Peas », Facebook,‎ 26 novembre 2010 (consulté le 26 novembre 2010)
  32. (pt) « livrariacultura.com.br » (consulté le 18 novembre 2010)
  33. (pt) Black Eyed Peas/The Beginning « Músicas - Terra SonoraSonora » (consulté le 4 décembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]