The Bastard Fairies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Bastard Fairies est un groupe américain de pop et de rock indépendant formé en 2005 et basé à Los Angeles. Il est composé de la chanteuse Yellow Thunder Woman et du multi instrumentiste Robin Davey.
Le duo s’est fait connaître par internet, en diffusant des vidéos sur YouTube et en proposant le téléchargement gratuit de ses chansons.

Histoire[modifier | modifier le code]

Yellow Thunder Woman (traduction en anglais de Wakynian Zi Win, son nom indien non reconnu par l’état civil américain[1]) est une artiste amérindienne. Elle est peintre et chanteuse. En 2005, elle s’associe avec le musicien d’origine britannique Robin Davey (déjà bassiste au sein des formations blues rock The Hoax et The Davey Brothers en compagnie de son frère Jesse[2]) pour former The Bastard Fairies.

En 2006, Robin Davey et Yellow Thunder Woman réalisent le film documentaire The Canary Effect, au sujet des conséquences néfastes de la politique menée par les dirigeants américains envers les populations amérindiennes des États-Unis. Le film sera primé au Traverse City Film Festival fondé par Michael Moore[3].
La même année le groupe poste sur YouTube une vidéo qui allait créer une polémique. Intitulée The Coolest 8 Year Old In The World Talks About O'Reilly, elle montre une enfant de 8 ans (en réalité une comédienne) parlant de politique, de religion et s’en prenant au journaliste Bill O'Reilly. Ce dernier, ignorant qu’il s’agit d’une vidéo promotionnelle, s’indigne, pensant qu’on a forcé l’enfant, et en parle dans son émission The O'Reilly Factor avec une avocate spécialisée dans la maltraitance sur mineur[4].
Suite à l’émission, le groupe clarifiera les choses avec un message qui accompagne désormais la vidéo, précisant qu’il s’agit d’une jeune actrice interprétant un rôle.
Cette affaire contribue à la notoriété du groupe, un buzz important se crée dans la blogosphère américaine, la vidéo dépasse rapidement le million de vues et le nombre d’abonnements à la chaîne vidéo de The Bastard Fairies explose.

En 2007, The Bastard Fairies proposent leur premier album auto produit, Memento Mori, en téléchargement gratuit depuis le site officiel du groupe. Une version augmentée de cinq titres (soit 17 au lieu de 12) sort dans le commerce.
Une des chansons, The Boy Next Door, est utilisée dans le onzième épisode de la troisième saison de la série The L Word[5].
Un livre de photographies réalisées par Robin Davy avec pour modèle Yellow Thunder Woman est publié en 2009. On y trouve également des textes des chansons de l’album Memento Mori.

En 2010 un nouveau titre sort en single, Dirty Sexy Kill Kill, disponible une nouvelle fois en téléchargement gratuit. Il précède le maxi 6 titres Man Made Monster. En fin d'année sort un nouveau maxi, The Jesus Song and Other Stocking Fillers, comprenant 4 titres dont une reprise des Talking Heads, The Road to Nowhere.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Memento Mori (album, CD et téléchargement - 2007)
  • Memento Mori Bonus Track EP (maxi 5 titres, CD et téléchargement - 2010)
  • A Venomous Tale (Alternate Version) (single, téléchargement - 2010)
  • Dirty Sexy Kill Kill (single, téléchargement - 2010)
  • Man Made Monster (maxi 6 titres, CD et téléchargement - 2010)
  • The Jesus Song and Other Stocking Fillers (maxi 4 titres, téléchargement - 2010)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Biographie sur le MySpace de Yellow Thunder Woman
  2. (en) MySpace The Hoax
  3. (en) Fiche IMDb The Canary Effect
  4. (en) Article "Tweaking Bill O'Reilly" dans le journal LA Weekly, 17 mai 2007
  5. (en) Episode Guide, saison 3