The Ball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Ball
Image illustrative de l'article The Ball

Éditeur Tripwire Interactive
Développeur Teotl Studios
Distributeur Steam
Iceberg Interactive
Concepteur Sjoerd De Jong

Début du projet Mai 2008
Date de sortie Sortie internationale 26 octobre 2010
(Steam)

Icons-flag-eu.png 12 novembre 2010
(boite)

Genre Action-aventure, puzzle
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PC (Windows), Ouya
Média DVD-Rom
Téléchargement
Langue Multilangue
Contrôle Clavier, souris, manette

Évaluation PEGI : 18+ (Violence)

ESRB : Mature (M)
BBFC : 15+

Moteur Unreal Engine 3
Configuration minimum - PC
Système d’exploitation Windows XP/Vista/7
Processeur 2.0+ GHz
Mémoire vive 1 Go de RAM
Carte graphique GeForce 6800 ou similaire
Espace disque 1.5 Go disponibles

The Ball est un jeu vidéo d'action-aventure et de puzzle en vue subjective, développé par Teotl Studios et édité par Tripwire Interactive, sorti sur PC en 2010. Il a été porté sur Ouya en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quelque part au Mexique, Harchier Spebbington, un archéologue travaillant sur les pentes d'un volcan éteint, se retrouve prisonnier dans une grotte. Il se rend vite compte qu'il ne s'agit pas d'une simple grotte. Il trouve alors une ancienne ruine cachée depuis plusieurs siècles et y découvre un mystérieux objet : une énorme sphère de métal et d'or. Au fur et à mesure de sa progression vers la solution du mystère, il perce les secrets de The Ball et apprend à contrôler cet ancien artefact. En s'aventurant au plus profond du volcan, il découvre certains des plus grands secrets de l'humanité et se trouve confronté à des puzzles, des pièges et de nombreuses créatures étranges : les gardiens du mystère, qui doivent être vaincus en utilisant The Ball.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dans The Ball, le joueur contrôle en vue subjective un archéologue doté d'un artefact permettant d'interagir avec une grosse boule. Cette interaction se résume à attirer ou à repousser de soi la lourde sphère. Le joueur doit absolument emporter la Boule pour progresser dans les différents niveaux du jeu car elle seule permet de tirer des blocs de pierre, écraser des ennemis ou activer des mécanismes. Au fur et à mesure de la progression, la Boule acquiert d'autres fonctions et attributs : plate-forme, bouclier, électrifier, brûler... Les utilisations nombreuses de la Boule s’appuient sur le décor et les différents éléments : la terre, l'air et l'eau. Les énigmes reposent sur une mécanique linéaire : appuyer sur un bouton par soi-même ou par l'intermédiaire de la Boule ou d'un cube.

Bien que le jeu soit principalement basé sur la résolution d'énigmes, le joueur doit faire face à des ennemis, notamment des momies qui chargent et des zombies qui lancent des boules de feu, puis quelques boss à l'issue. Le jeu, qui se joue exclusivement en solo, comprend un mode Campagne composé de huit niveaux à explorer et un mode Survie, centré sur le combat, qui consiste à résister à des vagues de monstres dans différents arènes.

Développement[modifier | modifier le code]

The Ball est développé par Teotl Studios[1], un petit studio indépendant suédois composé de trois membres : Sjoerd De Jong, le chef de projet et le directeur de la création, Markus Palviainen, le directeur artistique, et Markus Arvidsson, le responsable programmation[2]. Autour de ce trio, une quinzaine de travailleurs indépendants interviennent ponctuellement dans le projet, comme Theodore Wohng, le compositeur et le designer sonore[3], mais également trois programmeurs, cinq concepteurs de niveaux, trois infographistes 3D / 2D, un animateur 3D et un écrivain[4].

Pour concevoir son jeu, Sjoerd De Jong s'est servi de plusieurs sources d'inspirations : Portal pour sa conception simple et efficace, Unreal Tournament pour son style et son atmosphère, les Tomb Raider pour l'atmosphère mystérieuse et intrigante qui se dégage de leurs décors et, dans l'ensemble, le style des anciens jeux de tir subjectif qui place le joueur essentiellement dans des châteaux et des donjons sombres[5]. L'élaboration de la musique du jeu s'est révélé complexe, les œuvres musicales aztèques ayant été détruite à la suite de la conquête espagnole. Prenant conscience que les cultures anciennes partageaient certaines universalités, ce qui apparaît nettement dans les peintures rupestres, Theodore Wohng a étudié les similitudes musicales pour servir de base à la composition de la musique, lui conférant un style symbolique et chamanique[3].

À l'origine, The Ball a débuté son développement en 2008 en tant que mod d'Unreal Tournament 3, puis, à la fin 2009, le jeu est adapté en stand-alone à partir de l'Unreal Development Kit en vue d'une commercialisation, une démo est sortie à cette occasion[6]. The Ball a participé à la seconde édition du concours de mods « 1 000 000 $ Make Something Unreal », remportant plusieurs prix dont celui du meilleur jeu de tir subjectif et a terminé à la seconde place dans la phase finale pour le grand prix. L'équipe de développement a perçu de ces prix plus de 70 000 $ et du matériel[7],[8],[9],[10],[11], et a ensuite obtenu 44 000 $ de subvention du Nordic Game Program[12]. Tripwire Interactive est choisi pour éditer le jeu[13], notamment pour leur parcours similaire, leurs relations avec Valve et Epic Games ainsi que pour leur base de fans fidèles[14]. The Ball sort sur Steam le 26 octobre 2010, il est alors le premier jeu utilisant l'UDK à être commercialisé, les possesseurs de Killing Floor qui le pré-commandent reçoivent en bonus le protagoniste du jeu comme personnage jouable[15].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média Note
Canard PC 6/10[16]
PC Gamer 81 %[17]
Gamers Daily News 8,5/10[18]
Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) 6/10[19]
GameSpot (US) 5,5/10[20]
IGN (US) 7/10[21]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 73 %[22]
Metacritic 68 %[23]

The Ball a reçu des appréciations plutôt mitigées des critiques, les agrégateurs de notes lui attribuent un score de près de 70 %. Bien que le jeu soit reconnu pour la qualité et la simplicité du gameplay, la beauté et la richesse des environnements, il lui est reproché la facilité, le caractère répétitif des niveaux et la pauvreté de l'histoire.

En tant que mod, outre ses multiples récompenses lors du concours « Make Something Unreal », The Ball remporte le prix du meilleur mod solo en 2008 par Mod DB[24]. En tant que jeu commercial, il s'est vu décerné le titre du meilleur jeu d'action et d'aventure de l'année 2010 par de PC Gamer[25].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le studio s'appelait « Toltec Studios » mais a dû changer de nom à la suite de problèmes de droits ; son nouveau nom Teotl réfère à la divinité
  2. (en) L'équipe de Teotl Studios, « Meet the Developers », Teotl Studios,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2011)
  3. a et b (en) L'équipe de Teotl Studios, « Developer Friday – Theodore Wohng », Teotl Studios,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2011)
  4. (en) L'ensemble des articles « Developer Friday » du site officiel
  5. (en) stenchy, « The Ball is Rolling... », ModDB,‎ 2008 (consulté le 15 janvier 2011)
  6. (en) L'équipe de Teotl Studios, « The Ball UDK Demo Released », Teotl Studios,‎ 2009 (consulté le 15 janvier 2011)
  7. (en) L'équipe d'Epic Games, « Epic Games Announces Winners of Phase 1 in the $1 Million Intel Make Something Unreal Contest », Epic Games,‎ 2008 (consulté le 15 janvier 2011)
  8. (en) L'équipe d'Epic Games, « Epic Games Announces Latest Winners in the $1 Million Intel Make Something Unreal Contest », Epic Games,‎ 2009 (consulté le 15 janvier 2011)
  9. (en) L'équipe d'Epic Games, « Epic Games Announces Phase 3 Winners in the $1 Million Intel Make Something Unreal Contest », Epic Games,‎ 2009 (consulté le 15 janvier 2011)
  10. (en) L'équipe d'Epic Games, « Epic Games Announces New Winners in the $1 Million Intel Make Something Unreal Contest », Epic Games,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2011)
  11. (en) L'équipe d'Epic Games, « Epic Games Reveals Grand Prize Winners in the $1 Million Intel Make Something Unreal Contest », Epic Games,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2011)
  12. (en) L'équipe du Nordic Game Program, « Support grants for six new Nordic game projects », Nordic Game Program,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2011)
  13. (en) Christian Schneider, « Modders Come Full Circle - Tripwire Interactive to Publish MSU Prize Winner – The Ball », Tripwire Interactive,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2011)
  14. (en) John Callaham, « Interview: We chat with Teotl Studios' creative director about The Ball », Big Download,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2011)
  15. (en) L'équipe de Teotl Studios, « Release Date – October the 26th! Plus Killing Floor DLC! », Teotl Studios,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2011)
  16. (fr) Guy Moquette, « The Ball », Canard PC,‎ 2010 (consulté le 16 janvier 2011)
  17. (en) PC Gamer - Novembre 2010, p.67
  18. (en) Christophor Rick, « The Ball Review », Gamers Daily News,‎ 2010 (consulté le 16 janvier 2011)
  19. (en) Kristan Reed, « The Ball », Eurogamer,‎ 2010 (consulté le 16 janvier 2011)
  20. (en) Maxwell McGee, « The Ball Review », GameSpot,‎ 2010 (consulté le 16 janvier 2011)
  21. (en) Charles Onyett, « The Ball Review », IGN UK,‎ 2010 (consulté le 16 janvier 2011)
  22. (en) « The Ball », Game Rankings,‎ 2010 (consulté le 16 janvier 2011)
  23. (en) « The Ball », Metacritic,‎ 2010 (consulté le 16 janvier 2011)
  24. (en) stenchy, « Editors' Choice: Best Single Player Mod », Mod DB,‎ 2009 (consulté le 17 janvier 2011)
  25. (en) La rédaction de PC Gamer, « PC Gamer US’s Games of the Year Awards », PC Gamer,‎ 2011 (consulté le 17 janvier 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]