The Baggy's Rehearsal Sessions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Baggy's Rehearsal Sessions

Album par Jimi Hendrix
Sortie 25 juin 2002
Enregistré Baggy's Studio à New York
Durée 1:07:39
Genre rock
Producteur Janie Hendrix, Eddie Kramer et John McDermott
Label Dagger Records

Albums par Jimi Hendrix

The Baggy's Rehearsal Sessions est un album de Jimi Hendrix sorti en 2002.

Les titres[modifier | modifier le code]

  1. Burning Desire
  2. Hoochie Coochie Man
  3. Message to Love
  4. Ezy Ryder
  5. Power of Soul
  6. Earth Blues
  7. Changes
  8. Lover Man
  9. We Gotta Live Together
  10. Baggy's Jam
  11. Earth Blues
  12. Burning Desire

Le Band of Gypsys en répétition[modifier | modifier le code]

Le cinquième volume de la série initiée par Dagger Records nous permet d’assister aux répétitions du Band of Gypsys aux studios Baggy en décembre 1969.

Il présente certaines faiblesses : le chant de Jimi Hendrix n’a pas toujours la conviction d’un enregistrement studio classique (ce qui est logique en répétition), le son est assez brut et certains titres n’apportent pas grand-chose.

Mais il a aussi ses qualités. Earth Blues est présenté dans des prises nettement plus réussies que celle publiée sur le Live at the Fillmore East. La seconde prise montre même un Band of Gypsys jouant avec moins de retenue que lors des concerts, avec un Billy Cox plus aventureux qu’à l’accoutumée.

Les versions de Message to Love, Lover Man ou Ezy Ryder sont réussies. Cette dernière est d’ailleurs supérieure à la plupart des versions live que l’on pourra entendre par la suite, tant par le Band of Gypsys que par le trio Hendrix/Cox/Mitchell.

Avec Machine Gun, Power of Soul était un des titres phares du Band of Gypsys. Les versions Live officielles sont d’ailleurs remarquables. Celle-ci est aussi excellente, montrant toutes les qualités du groupe. Buddy Miles et Billy Cox sont ici utilisés au mieux.

Enfin, et surtout, l’album rend justice à Burning Desire. Les sessions s’ouvrent en effet en terrain connu pour les amateurs du guitariste : les deux premiers titres servaient de plat de résistance à la face 2 de Loose Ends, quatrième album studio posthume, passablement décrié. Mais Burning Desire est un titre intéressant, dont il n’existe malheureusement pas de version définitive. Pour autant, la première prise présentée ici est très réussie, même si elle est minimaliste. Le son est inférieur à celui de véritables sessions en studio, mais ne dénature nullement la qualité musicale.

Les musiciens[modifier | modifier le code]