The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Amazing Spider-Man :
Le Destin d'un héros

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original du film

Titre québécois L'Extraordinaire Spider-Man 2
Titre original The Amazing Spider-Man 2 : rise of Electro
Réalisation Marc Webb
Scénario Alex Kurtzman
Roberto Orci
Jeff Pinkner
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Marvel Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Sortie 2014
Durée 142 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros ou L'Extraordinaire Spider-Man 2 au Québec est un film de super-héros américain en 3D réalisé par Marc Webb, sorti en 2014.

C'est le cinquième film du studio Columbia Pictures basé sur le personnage de Marvel Comics et le deuxième film de la nouvelle franchise The Amazing Spider-Man, dont le premier volet est sorti en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Peter Parker a une vie très occupée, partagée entre son combat contre les vilains et la personne qu’il aime, Gwen Stacy. Il attend donc son diplôme de fin de lycée avec impatience. Peter n’a pas oublié la promesse qu’il a faite au père de Gwen : la protéger en restant hors de son existence. Une promesse qu’il ne peut tenir. Les choses vont changer pour Peter quand un nouveau vilain fait son apparition, Electro, quand un vieil ami fait son retour, Harry Osborn, et quand Peter découvre de nouveaux indices sur son passé. Mais ce n'est pas tout, encore deux autres ennemis vont apparaître : le Rhino et le Bouffon Vert. Il va vite découvrir que ces individus ont tous le même point commun : la société Oscorp.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Dans un flashback, Richard Parker est en train d'enregistrer un message vidéo pour expliquer sa disparition ainsi que celle de sa femme. Le couple est à bord d'un jet privé et est pris en otage par un homme chargé d'assassiner Richard. Après une bagarre avec le pilote, l'avion finit par s'écraser.

De retour dans le présent, Peter Parker continue à combattre le crime sous le nom de Spider-Man. Il se lance à la poursuite d'Aleksei Sytsevich, qui a essayé de voler un camion rempli de flacons de plutonium. Spider-Man arrête l'homme et sauve au passage Max Dillon, un employé d'Oscorp Industries. Plus tard, en parlant avec Gwen Stacy au téléphone, Peter a une vision de son père décédé, le capitaine de police George Stacy, qui lui rappelle la promesse qu'il lui a faite : rester loin de Gwen. Par la suite, Peter part la rejoindre à la cérémonie des diplômes, mais insiste sur le fait qu'il doit tenir la promesse faite à son père et met fin à leur relation.

Harry Osborn, l'ami d'enfance de Peter, retourne à Manhattan pour voir son père, Norman Osborn, président directeur général et fondateur d'Oscorp, qui est sur son lit de mort. Ce dernier explique à son fils que sa maladie est héréditaire et que ce dernier est arrivé à l'âge où elle commence à se développer. Alors Norman lui donne un petit appareil qu'il dit contenir l'œuvre de sa vie. Norman meurt le lendemain et Harry est nommé nouveau PDG d'Oscorp Industries. Malheureusement, les membres du conseil d'Oscorp, ses supérieurs, planifient de le congédier, les actionnaires de la société craignant qu'un homme de 19 ans à la tête d'une multinationale soit dangereux pour leurs intérêts.

Croyant maintenant qu'ils sont amis, Max développe une obsession envers Spider-Man. Étant en train de réparer des conduits électriques dans les laboratoires d'Oscorp, Max Dillon perd pied, tombe et atterrit dans un réservoir d'anguilles modifiées qui l'électrocutent. L'électrisation est tellement puissante qu'elles transfèrent à Max la capacité d'émettre de puissantes décharges électriques. Pendant ce temps, Peter essaie tant bien que mal de maintenir une relation amicale avec Gwen, mais elle lui avoue qu'elle compte se rendre en Angleterre pour poursuivre ses études à l'Université d'Oxford. Avant qu'ils puissent en discuter, Max se promène dans Times Square et provoque accidentellement une énorme panne d'électricité. Spider-Man arrive et tente de le calmer, mais Max perd son sang-froid et l'attaque. Spider-Man finit par l'arrêter et les policiers envoient Max à l'institut Ravencroft.

Développant de plus en plus les symptômes de la maladie transmise par son père, Harry utilise le dispositif que Norman lui a donné. Il déduit des enregistrements laissés que Spider-Man est le résultat des recherches d'Osborn et que son sang pourrait aider à le sauver. Il demande ensuite à Peter, qui a envoyé des photos de Spider-Man au Daily Bugle, de l'aider à trouver l'Homme-araignée. Peter refuse, car il ignore quels pourraient être les effets de la transfusion. Les administrateurs et membres d'OsCorp encadrent Harry pour couvrir l'accident de Max et lui retirent le poste de PDG. L'assistante de Harry, Felicia Hardy, l'informe sur l'équipement et le matériel qui pourraient l'aider ; il fait évader Max (qui se fait maintenant appeler Electro) de l'institut Ravencroft et l'amène à l'intérieur de la tour Oscorp pour persuader Donald Menken, l’ex-assistant de Norman, de l'amener aux sous-sol d'Oscorp, où sont entreposés tous les projets secrets. Il y trouve une armure et d'autres équipements créés par Norman, ainsi que le venin des araignées génétiquement modifiées, maintenant détruites. Au lieu de le guérir, le venin transforme Harry en une créature hideuse.

Peter utilise des indices émis par son père pour localiser son laboratoire secret, où Richard Parker a transféré ses mémoires. Dans ce document, Richard explique qu'il a dû quitter New York pour ne pas avoir à coopérer avec Norman Osborn, qui planifiait d'utiliser les inventions réalisées par les deux hommes pour créer des armes biologiques. Peter reçoit alors un message vocal provenant de Gwen, lui disant qu'elle s'est faite offrir le poste en Angleterre et qu'elle se dirige vers l'aéroport plus tôt que prévu. Il parvient à la rattraper et lui avoue son amour pour elle. Ils se mettent d'accord sur le fait d'aller en Angleterre ensemble.

Electro provoque alors une autre panne en attaquant la centrale électrique de la ville. Après avoir immobilisé Gwen, le Tisseur se rend sur place et engage le combat; Gwen le rejoint cependant et lui permet de vaincre Electro. Par la suite, Harry, maintenant le Bouffon vert, arrive équipé de l'armure et des armes de Norman. En voyant Gwen, Harry découvre la véritable identité de Spider-Man et, voulant se venger de Peter qui a refusé la transfusion sanguine, il la kidnappe. Il se bat contre Spider-Man au sommet de la tour-horloge. Spider-Man gagne le combat mais la toile où Gwen était suspendue se rompt. Gwen tombe, Spider-Man tisse une toile pour la rattraper avant qu'elle ne touche le sol. La toile s’accroche au dernier moment sur le ventre de Gwen ; ce rattrapage brutal entraîne un coup du lapin qui provoque sa mort soudaine.

Cinq mois plus tard, Peter a renoncé à son costume et passe toutes ses journées sur la tombe de Gwen. Harry est traité pour sa transformation et son associé ("l'homme dans l'ombre" du premier film) rencontre Alexsei Sytsevich, alors sorti de prison. Il lui donne le nom de code Rhino et lui permet d'acquérir une armure. Rhino saccage les rues de la ville. Un enregistrement du discours de remise des diplômes de Gwen inspire finalement Peter à redevenir Spider-Man et à aller l'affronter...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : The Amazing Spider-Man 2
  • Titre français : The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros
  • Titre québécois : L'Extraordinaire Spider-Man 2
  • Réalisation : Marc Webb
  • Scénario : Alex Kurtzman, Roberto Orci et Jeff Pinkner d'après une histoire de James Vanderbilt basé sur les personnages créés par Stan Lee et Steve Ditko
  • Direction artistique : Mark Friedberg
  • Décors : Kim Jennings et Richard L. Johnson
Marc Webb, le réalisateur du film.

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir : Galerie

Sources et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[2], RS Doublage[3] et sur le carton du doublage français du film

Production[modifier | modifier le code]

« il y a des moments où l'on se sent obligé de suivre le matériel originel et il y a des moments où on se sent le besoin d'en dévier. Par ailleurs, Emma Stone est actrice très talentueuse et on aime pouvoir travailler avec elle »

— Marc Webb - Vivre... ou pas, telle est la question[4]

Développement[modifier | modifier le code]

Le producteur Matt Tolmach a déclaré que ce film serait plus qu'une simple suite puisque le troisième opus est déjà prévu. La première suite est attendue le 2 mai 2014. Le vilain de cette suite (Électro) est apparu dans un premier teaser lancé par Marc Webb vers fin 2013, début 2014. Marc Webb a révélé que les intrigues du premier opus seraient en majeure partie révélées dans le deuxième, mais que ça serait plus complet dans le troisième film.

En juin 2012, Webb a dit qu'il allait reprendre son rôle de réalisateur pour les deuxième et troisième opus. Mais il est dit qu'il ne sera que consultant pour le quatrième film. Andrew Garfield a lui aussi révélé qu'il n'était pas certain de vouloir reprendre son rôle pour un quatrième film.

Le costume du premier film n'est plus, les producteurs ont opté pour un costume plus proche de celui des premiers comics.

Casting[modifier | modifier le code]

La plupart des acteurs reprendront leurs rôle respectifs.

Maxwell Dillon alias Electro est interprété par Jamie Foxx[5], Aleksei Sytsevich alias Le Rhino par Paul Giamatti[5] .

En juin 2013, Shailene Woodley révèle que les scènes où elle a incarné Mary Jane Watson seront coupées au montage[6]. En effet, son personnage apparaîtra finalement dans le troisième film. Mais elle a tout de même avouée ne pas être sûre de reprendre ce rôle, étant donné la franchise Divergente. Shailene a en effet dit ne pas être trop sûre de vouloir apparaître dans deux grosses franchises cinématographique en même temps.

En février 2014, Marc Webb annonce que l'acteur B. J. Novak jouera le rôle d'Alistair Smythe, un des nombreux ennemis de Spider-Man.

Tournage[modifier | modifier le code]

« New York était et sera toujours le terrain d’action de Spider-Man : il y est né, il y a grandi et y fait ses études, du lycée à l’Empire State University. Tourner l’intégralité du film à New-York était une chance unique de montrer l’environnement visuel et sonore de Peter. L’idée était d’utiliser ce décor authentique et de permettre au public du monde entier d’être immergé dans l’aventure urbaine de Spider-Man »

— Avi Arad, New York City représente ![4]

Le film, dont le tournage a débuté début février 2013[7], est le premier film Spider-Man à être tourné entièrement à New York[8].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film se situe entre les univers Ultimate et original (Amazing). La franchise étant sortie peu de temps après la fin de celle de Sam Raimi, Marc Webb a eu tendance à utiliser les éléments non utilisés de l'univers original et des idées d'Ultimate pour compléter.

La plupart des personnages antagonistes est issue de la version Ultimate, notamment le Rhino. La scène finale est par contre une adaptation du comics The Amazing Spider-Man #121, paru en juin 1973.

Stan Lee apparaît dans le film au moment de la remise des diplômes de Gwen et Peter. Lors du précédent opus, il était présent pendant une scène d'action, alors que dans ce film, il prononce une réplique et regarde la remise.

Le générique de fin laisse présager les six méchants possibles (Le Bouffon vert, Le Dr Octopus, Le Vautour, Kraven le chasseur, Le Rhino et Mystério ou Le Caméléon) dans le film Sinister Six qui serait prévu pour 2016.

Marc Webb a exprimé son envie d’intégrer Kraven le chasseur dans The Amazing Spider-Man 3.

Musique[modifier | modifier le code]

Hans Zimmer succède à James Horner pour la musique du film. Par ailleurs, il fonde avec l'aide de Marc Webb un supergroupe surnommé « The Magnificent Six », composé de Pharrell Williams, Johnny Marr, Mike Einziger et David A. Stewart. Hans Zimmer a collaboré avec chacun de ces artistes : Pharrell Williams (Moi, moche et méchant, 84e cérémonie des Oscars), Johnny Marr joue sur une composition de Zimmer pour Inception, Mike Einziger sur Lone Ranger, naissance d'un héros, alors que Dave Stewart et Zimmer ont travaillé ensemble pour la bande originale de Madagascar 3[9].

Le 31 mars 2014, le titre It's on Again est publié sur le site SoundCloud. La chanson contient des apparitions de Kendrick Lamar et Alicia Keys. Sur Twitter, Alicia Keys annonce que Hans Zimmer, Pharrell Williams, Kendrick Lamar et elle-même sont les auteurs du titre[10],[11]. La chanson est utilisée comme générique de fin[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Le film est bien accueilli par le public français avec une note moyenne sur Allociné de 4/5 pour un peu plus de 3 200 votants (au 5 mai 2014)[13], de même par les critiques presse avec une note moyenne de 3,1/5 pour 18 commentaires[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 202 853 933 $[14],[15] 17 août 2014 16
Drapeau de la France France 2 314 347 entrées[15] 29 juillet 2014 13
Monde Monde 708 294 944 $[14] 17 août 2014 -

Suites[modifier | modifier le code]

C'est juste avant le démarrage du SDCC 2014 (San Diego Comic-Con) que Sony Pictures a annoncé que la sortie du film The Amazing Spider-Man 3[16] qui était initialement prévu pour 2016 sera finalement repoussé en 2018[17]. Tandis que le spin-off Sinister Six[18] sortira en 2016[19]. Quant à The Amazing Spider-Man 4[16]qui est prévu pour le 2 mai 2018, il sera certainement lui aussi repoussé a une date indéterminée[20]. Un autre spin-off comme Venom[18] est aussi prévu.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The amazing spider-man 2 : second meilleur démarrage sur Mcetv.fr, consulté le 8 mai 2014.
  2. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 12 juin 2013, m-à-j le 6 décembre 2013
  3. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 26 mars 2014, m-à-j le 5 mai 2014
  4. a et b " Anecdotes du film " sur Allociné.fr, consulté le 2 septembre 2014.
  5. a et b (en) The Amazing Spider-Man 2 sur l'IMDb.
  6. The Amazing Spider-Man 2 : Mary Jane coupée au montage ! - Allociné
  7. (en) Jim Vejvoda, « The Amazing Spider-Man 2 Commences Principal Photography », sur ign.com,‎ 5 février 2013 (consulté le 26 octobre 2013)
  8. (en) Laura Kusisto, « Tax-Policy Web Lures Spider-Man Film Here », sur The Wall Street Journal,‎ 12 mars 2013 (consulté le 26 octobre 2013)
  9. (en) Marc Webb, Hans Zimmer Form Supergroup for 'Amazing Spider-Man 2' - The Hollywood Reporter.com
  10. (en) Alicia Keys - It's On Again ft. Kendrick Lamar (Single Radio Edit) by AliciaKeys
  11. (en) Twitter / aliciakeys: "It's On Again" w/ me...
  12. The Amazing Spider-Man 2 : le générique de fin chanté par Alicia Keys - Allociné.fr
  13. a et b http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=192186.html The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros ] sur allocine.fr, consulté le 5 mai 2014.
  14. a et b « The Amazing Spider-Man 2 », sur Box Office Mojo
  15. a et b « The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros », sur JP's Box Office
  16. a et b « "The Amazing Spider-man 3" », sur Reviewer .
  17. Thomas Destouches, « Sinister Six, Uncharted et Spider-Man 3 : les dates de sorties officielles ! », sur Allociné.fr,‎ mis en ligne le 24 juillet 2014 (consulté le 2 septembre 2014)
  18. a et b « "The Amazing Spider-Man film Venom et Sinister Six" », sur Reviewer .
  19. « Sinister Six, Uncharted et Spider-Man 3 : les dates de sorties officielles ! »
  20. « the amazing spider-man la franchise menacée ? »