The All-American Rejects

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The All-American Rejects

alt=Description de l'image All_american_rejects.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Stillwater, Oklahoma
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Alternative rock, power pop, pop punk
Années actives Depuis 1999
Labels DGC[1]
Doghouse[2]
DreamWorks
Interscope[3]
Site officiel AllAmericanRejects.com
Composition du groupe
Membres Chris Gaylor
Mike Kennerty
Tyson Ritter
Nick Wheeler
Anciens membres Tim Campbell
Jesse Tabish

The All-American Rejects (AAR) est un groupe de rock américain, formé à Stillwater, Oklahoma en 1999[4]. Les membres du groupe sont Tyson Ritter (chant, basse et piano), Nick Wheeler (guitare solo, chœurs), Mike Kennerty (guitare rythmique, chœurs) et Chris Gaylor (batterie, percussions).

Le groupe connu un succès commercial dès leur premier album studio éponyme, The All-American Rejects, sorti en 2003. L’album, contenant le single "Swing, Swing", fut certifié disque de platinum par la RIAA[5]. Leur deuxième album, Move Along (2005), connait un succès grand public encore plus grand. Il contient trois singles majeurs "It Ends Tonight", "Dirty Little Secret" et "Move Along", qui atteignent chacun le top 15 du classement Billboard Hot 100[6]. "Move Along" et "Dirty Little Secret" atteignent plus de deux millions de téléchargement aux États-Unis. L’album est quant à lui certifié double disque de platine par la RIAA[5]. Le troisième album des All-American Rejects, When the World Comes Down, sort le 16 décembre 2008. Certifié disque d’or par la RIAA[5], il contient le single "Gives You Hell", qui devient le premier du groupe à recevoir un succès international. Il atteint la quatrième place du classement Hot 100, la troisième au classement Australian ARIA Singles chart et entre au Top 20 du UK Singles Chart[6],[7],[8]. Le 21 mars 2011, la RIAA certifie "Gives You Hell" 4× disques de platine, à la suite de plus de 4 millions de vente aux États-Unis[9]. Le quatrième effort du groupe, Kids in the Street est sorti à l’échelle internationale le 26 mars 2012 et entra à la dix-huitième place du classement américain Billboard 200.

Depuis le début de leur carrière, The All-American Rejects ont vendu plus de 10 millions d’albums dans le monde[10],[11]. Ils ont été classes 73e au "Hot 100 Artists of the 2000s"[12] et 183e au classement "Billboard 200 Artists of the Decade"[13] du magazine Billboard.

Biographie[modifier | modifier le code]

1999–2004: Formation et sortie de The All-American Rejects[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The All-American Rejects (album).

Le chanteur et bassiste Tyson Ritter et le guitariste et programmeur Nick Wheeler sont au début du secondaire quand ils commencent à s’intéresser à la musique chacun de leur côté. Ils se trouvent alors pris d'ennui dans leur petite ville de Stillwater, en Oklahoma. La vie dans la petite communauté étant d’un ennui mortel, il est donc naturel pour le duo de se tourner vers la musique pour s’occuper un peu. Pendant que Ritter se couche à des heures impossibles, passant des heures à regarder des clips d’AC/DC, Wheeler est à l’autre bout de la ville où il fouille dans la collection de disques de sa sœur qui est composée d'albums de Def Leppard, Poison et Bon Jovi. Il n’en faut pas plus à Wheeler pour commencer à gratter la guitare et pour ensuite s’intéresser à la batterie et au piano. C’est lors d’une fête en 1997, où le groupe précédent de Wheeler jouait, qu’ils se rencontrent officiellement. Ritter proposa ses services en tant que bassiste, bien que n’ayant jamais touché une basse, et les deux décidèrent de former The All-American Rejects[4].

En 2000, encore au lycée, le groupe enregistre une démo, appelée simplement The All-American Rejects, avec Jesse Tabish au chant et à la guitare, Tyson Ritter au chant et à la basse et Nick Wheeler à la batterie. Le CD est enregistré et mixé par Wheeler et géré par Half-A-Cup Entertainment. La démo est communément appelée The Blue Disc ou The Blue Album. Elle consistait en 12 morceaux, dont certains seront incluses sur la démo Same Girl, New Songs, réalisée en 2001. Jesse Tabish quitta le groupe et devint member du groupe folk Other Lives. Ritter et Wheeler enregistrèrent l’EP Same Girl, New Songs, qui fut envoyé au label indépendant Doghouse Records, où une stagiaire la récupéra dans une poubelle et la montra au propriétaire du label. The All-American Rejects signèrent alors leur premier contrat[14].

En 2001, avec l’aide du producteur Tim O’Heir[15], les All-American Rejects autoproduisent leur premier album éponyme qui est lancé le label Doghouse Records, The All-American Rejects. L’album et son premier single, "Swing, Swing", en octobre 2002. En parallèle de l’enregistrement, le groupe cherche des musiciens pour tourner en live[16]. Ils sont bientôt rejoints par le guitariste rythmique Mike Kennerty, originaire d’Edmond, Oklahoma, qui leur présente Chris Gaylor, batteur dans un autre groupe avec Kennerty[17].

Quelques mois plus tard, le groupe signe avec la major DreamWorks Records qui relance le disque à plus grande échelle[15] tandis que le groupe commence une tournée de 8 dates en janvier. Début 2003, le groupe part en tournée en tant que première partie de CKY mais est vite remplacé, les histoires différent quant à la raison. C’est à ce moment que s’amorce l’effet boule de neige, grâce notamment au single Swing Swing qui permet au groupe d’envahir les ondes radio et de se produire aux quatre coins des États-Unis et ailleurs dans le monde. L’album atteint la vingt-cinquième place du Billboard 200. Le single "Swing, Swing" attaint la soixantième place au Billboard Hot 100 et la huitième place au classement Billboard Modern Rock Tracks[18],[19],[20]. Le single "The Last Song" sorti au printemps 2003, attaint la vingt- neuvième place au classement Billboard Modern Rock Tracks[20].

Au printemps 2003, The All-American Rejects partent pour leur première tournée en tant que tête d’affiche, le Too Bad For Hell Tour. Plus tard la même année, ils sortent leur premier DVD live, Live from Oklahoma... The Too Bad for Hell DVD!, qui sera plus tard certifié or par la RIAA. Au cours de l’été 2003, les Rejects participe à la tournée Vans Warped Tour. Ils y participeront de nouveau à l’été 2005. En novembre, The All-American Rejects rejoignent le groupe Motion City Soundtrack pour six dates au Royaume-Uni, la première ayant lieu le 16 et la dernière le 22[21].

2005–2006 : Move Along[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Move Along.

En juillet 2005, The All-American Rejects sortent leur deuxième album studio, Move Along, produit par Howard Benson. Le premier single "Dirty Little Secret", sort l’été même sur les ondes radio.

Fin 2005, le groupe part en tournée avec The Academy Is... et Rooney pour le The Rise of the Fall Tour[22]. Le 13 décembre de la même année l’EP, The Bite Back EP sort sur l’iTunes Music Store, et pour le nouvel an le groupe joue « Good Times Roll » de The Cars avec Fall Out Boy sur MTV. En 2006 sort le deuxième single et chanson titre de l’album title track. Quelques semaines après la sortie du clip, Move Along est numéro 1 quatre jours de suite au Total Request Live. Le single n’entre au Billboard Hot 100 qu’en juin, six mois après sa sortie. Le 15 mars, the All-American Rejects partent pour une tournée de deux mois qui finit le 13 mai. Le 25 mai, The All-American Rejects se produit à la première édition du VH1 Rock Honors, en reprenant la chanson « Photograph » de Def Leppard . En juillet le groupe envoie un single promotionnel, « Top of the World » aux radios rock. Le clip est un assemblage d’images live du groupe.

« Move Along » a été utilisée pour promouvoir les Lego BIONICLE Inika durant l’été 2006. Le groupe a aussi participé à cette campagne, appelée "Free the Band" [23] . Les Rejects, enlevés par le méchant Piraka alors qu’ils naviguaient à bord d’un yacht. Le public devait aider Inika et secourir le groupe via le site 'freetheband.com'. Un tirage au sort permettait aussi aux gagnants de recevoir des Lego Bionicle et du merchandising All-American Rejects.

En septembre 2006, un troisième single sort, "It Ends Tonight". Le clip entre directement à la dixième place du VH1 Top 20 et grimpe jusqu’à la deuxième place sur TRL[24]. Plus tard la même année, les Rejects lancent le Tournado tour. Cette tournée commence à Hartford, Connecticut le 27 octobre et se termine à Champaign, Illinois le 20 décembre.

Ce jour de l’an, The All-American Rejects participent à un concert spécial à Fremont Street, Las Vegas réunissant les groupes OK Go, Five for Fighting, Rock Star Supernova, et Chicago.

2007–2009: When the World Comes Down[modifier | modifier le code]

Article détaillé : When the World Comes Down.

The All-American Rejects commencent à écrire pour leur troisième album studio en décembre 2006. Le groupe collabore aussi avec le compositeur Danny Elfman sur la chanson "The Future Has Arrived", qui est incluse sur la bande originale du film Bienvenue chez les Robinson des studios Disney. La chanson fut créée en adéquation avec la bande son du film.

Le 17 juillet 2007, The All-American Rejects sortent leur deuxième DVD live, sous le titre Tournado, filmé lors de la tournée du même nom. En décembre, les chansons "Move Along" et "Dirty Little Secret" sortent en tant que versions téléchargeable pour le jeu vidéo Rock Band[25]. Durant l’été 2008, les Rejects annulent leur participation au Warped Tour pour finir When the World Comes Down. La démo de "Real World" est sélectionnée pour la bande originale du jeu vidéo Madden 09. Durant l’été ils reprennent aussi "Jack's Lament" du film L'Étrange Noël de monsieur Jack, de Tim Burton. Cette chanson figurera, parmi d’autres reprises, sur Nightmare Revisited. La version studio de la chanson "I Wanna" apparait dans le film, "Super Blonde"[26], qui sort au cinéma le 22 août 2008. Le chanteur Tyson Ritter y joue le rôle de Colby.

Le 30 septembre 2008 sort Gives You Hell, le premier single issu de l’album When the World Comes Down. Le groupe est introduit au Oklahoma Music Hall of Fame, reçoit le prix "Rising Star". "Gives You Hell" grimpe à la première place du classement Pop sur billboard.com ainsi que sur iTunes, est la cinquième chanson la plus téléchargée et la première la plus jouée de l’année 2009[27]. Le clip de Gives You Hell sort le 5 novembre et atteint la première place du VH1's Top 20 Countdown. Le 6 novembre, le groupe part supporter "Gives You Hell", avec le Gives You Hell Tour, qui a lieu dans des petites salles et des clubs. Puis le 18 de ce même mois, "Mona Lisa (When the World Comes Down)", une autre chanson sort en version numérique sur iTunes. La première semaine de décembre, la version studio de "Real World" est rendue disponible au téléchargement sur Rock Band pour Xbox 360/PlayStation 3.

Enfin, le 16 décembre 2008, trois ans après la sortie de Move Along, sort le troisième album du groupe, When the World Comes Down (produit par Eric Valentine)[28]. À la fin du « Gives You Hell Tour », le groupe part pour une tournée internationale qui les emmène notamment le 4 mars à Tokyo et le 21 avril au club soda à Montréal, puis revient aux États-Unis pour le « I Wanna Rock Tour », qui lui se tiendra dans les plus grandes salles des États-Unis.

En mai 2009, les Rejects sortent un second single aux États-Unis, The Wind Blows. Ce dernier reçoit un accueil mitigé. I Wanna sort en Australie et au Royaume-Uni le 8 juillet. « Real World », une autre chanson extraite de When the World Comes Down, figure sur la bande originale de Transformers: Revenge of the Fallen sorti le 23 juin 2009, mais n’apparait pas dans le film. En juillet, "Real World" sort comme single promotionnel aux USA, suivi de "I Wanna". En fin d’été, The All-American Rejects rejoignent Weezer, Fall Out Boy et Taking Back Sunday pour la deuxième partie du "Blink-182 Reunion Tour".

Le 15 aout The All-American Rejects se voient offrir l’occasion de jouer aux côtés de Hoobastank, Raygun, Boys Like Girls, Pixie Lott et Kasabian au premier MTV World Stage Live In Malaysia[29]. Cette performance les fait connaitre en Malaisie. When the World Comes Down vend plus de 15 000 copies numériques et physiques dans le pays. Le 21 aout le single I Wanna sort en Autriche et en Allemagne.

En octobre 2009, The All-American Rejects se voient contraints d’annuler des concerts à cause d’une blessure au genou du chanteur. Il joue depuis une chaise roulante, la jambe dans une attelle lors d’un show à Tampa, en Floride, le 27 septembre. Les rumeurs rapportent qu’il aurait subi une intervention chirurgicale pour retirer une tumeur qui aurait été là depuis plusieurs mois. Sa jambe se serait infectée et il reste hospitalisé 5 jours[30],[31]. Ritter se remet pleinement, à temps pour participer au "Battle Of The Bands Tour" avec Taking Back Sunday, dont la première date se tient à MSU au Michigan.

Le groupe annonce jouer leur dernier concert en support de When the World Comes Down à Hollywood, Californie, le 14 décembre. La date étant complète, le groupe en ajoute une seconde, le lendemain, au même endroit. Cependant, ils jouent un concert supplémentaire, le 19 décembre, au "Jingle Bell Bash" de Seattle.

2010–aujourd'hui: Kids in the Street[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kids in the Street.

En février 2010, le groupe se produit aux Winter Olympics au Whistler Medals Plaza. Ils participent aussi au DirecTV lors du Super Bowl XLIV et un show spécial est diffusé en février. Ils écrivent et enregistrent la chanson "The Poison" pour la compilation Almost Alice, regroupant des chansons illustrant le film Alice in Wonderland de Tim Burton. Du 25 juin au 18 juillet, The All-American Rejects sillonnent les Etats-Unis et le Canada lors du Warped Tour 2010.

Plus tard la même année, le groupe commence à travailler sur son quatrième album studio. Les auteurs-compositeurs du groupe, Nick Wheeler et Tyson Ritter, partent pour différents voyages d’écriture dans des endroits isolés des Etats-Unis (comme le Sequoia National Park en Californie), une tradition déjà éprouvée lors de l’écriture des albums précédents. L’enregistrement, produit par Greg Wells (Katy Perry, Mika, Adele…), se termine en juin 2011, le mixage commençant au mois d’aout suivant et se terminant début septembre. Selon Tyson Ritter, cet album sera très différent de leurs productions précédentes, le groupe ayant choisi d’expérimenter avec leur son. Le 14 novembre, Ritter annonce sur son Twitter l’arrivée de Matt Rubano, l’ex bassiste de Taking Back Sunday. Si Rubano assure le rôle de bassiste en live sur les nouvelles chansons du groupe, laissant Ritter plus libre de ses performances, ce dernier assure qu’il reste le bassiste en ce qui concerne l’enregistrement de leur album[32],[33].

Le 3 décembre 2011, le groupe filme un clip vidéo promotionnel pour la première chanson de l’album, “Someday's Gone" et le clip sort deux jours plus tard, le 5 décembre. Le groupe offre aussi la chanson en téléchargement gratuit sur le site officiel[34]. Via son Twitter, le groupe déclare "We wanted to give fans an early candy cane for the holidays and this song is the teeth of the record." Dans la vidéo, un calendrier pouvant être aperçu dans le fond, annonce que la date de sortie de l’album sera le 27 mars 2012. La date de sortie de l'album, et par conéquent de la release party, sera finalement avancée au 26 mars. Le 16 décembre, ils annoncent le nom et la liste des titres de l’album, Kids in the Street, ainsi que le premier single serait "Beekeeper's Daughter". Le single sort pour la première fois le 31 janvier 2012, dans un épisode de la série américaine 90210 avant d’être disponible en téléchargement le même jour[35]. Les Rejects lancent alors le Shaking Off the Rust Tour, qui commence à San Luis Obispo (Californie), le 18 janvier et se termine à Phoenix (Arizona) le 10 février. Durant l’été 2012, le groupe assure la première partie de Blink-182 lors de la partie européenne de leur 20th Anniversary Tour[36]. Le groupe joue aussi deux shows en tête d’affiche, à la Flèche d'Or à Paris le 20 juin 2012 et à la Theaterfabrik de Munich le 15 juillet. La première partie de Paris est assurée par The Bear et celle de Munich par The Bear, Piglet (crew band) et Goodbye Fairbanks.

Formation[modifier | modifier le code]

À la suite du séisme de 2010 qui dévaste Haïti, Ritter crée l'association Don't Hate On Haiti, dont les profits sont intégralement reversés à l'association Charity:Water, qui s'occupe de construire des puits, apportant de l'eau potable aux populations les plus pauvres.

En juin 2011, Ritter commence une campagne pour lever des fonds Haïti. Son objectif est de rester silencieux durant 30 jours. Les gens sont appelés à sponsoriser son silence en donnant de l’argent pour chaque jour où il reste silencieux.

Via son Twitter et une série d’affiches, où il pose avec son chien Dexter, Nick Wheeler s’engage pour l’association Petfinder, incitant les gens à adopter des animaux.

Kennerty est un des membres fondateurs et guitariste du groupe punk "These Enzymes". Ce projet parallèle commence en 2003 après une tournée en Angleterre. Les autres membres du groupe sont Neil Rubenstein et Andrew Palmer.

Il possède aussi son propre label, Edmond Records.

Gaylor est le batteur du groupe "These Enzymes" auquel participe aussi Kennerty.

Différentes versions existent quant au choix du nom du groupe. Un des membres aurait proposé le nom The All-Americans, l'autre The Rejects. Le groupe devint alors The All-American Rejects. Dans une autre version, citée lors d'une interview, ils déclarèrent que ce nom découle du fait qu’aucune maison de disques des États-Unis ne voulut d'eux.

Equipement[modifier | modifier le code]

Le groupe possède de nombreuses guitares, principalement des Fender et des Gibson. Ils utilisent des micros Sennheiser, des cordes Ernie Ball et des médiators Dunlop.

Le chanteur et bassiste Tyson Ritter utilise deux modèles Fender; une P-Bass noire, une Jaguar Bass, dont le modèle n’est plus disponible. Ritter utilise aussi des guitares Gibson dont une Gibson Thunderbird et une Epiphone Flying V[37].

Le guitarite Nick Wheeler, utilise essentiellement des Gibson, plus particulièrement des Gibson Firebird. Sa guitare principale est une Vintage Sunburst Firebird V. Il possède aussi une rare Firebird VII rouge, qui n’utilise plus en concert, ainsi qu’une Firebird personnalisée, peinte en bleu pailleté. En tout il possède huit Firebird. Il possède aussi une Classic Gibson Firebird et utilise fréquemment une Gibson ES-335. Cette guitare est notamment utilisée en live pour l’intro de "Top of the World", remplaçant la guitare classique utilisée lors de l’enregistrement de cette dernière. Elle est généralement aussi utilisée pour les morceaux "It Ends Tonight", "Real World", "Stab My Back", "My Paper Heart", "Gives You Hell" et "Dance Inside". Wheeler aime aussi utiliser une guitare à double manche Gibson EDS-1275, notamment en live sur "The Wind Blows". Il utilise aussi occasionnellement une Gibson Flying V, sur la version live de "The Last Song"[38],[39].

Le guitariste Mike Kennerty utilise une Gibson SG depuis qu’il a rejoint le groupe, ainsi que des guitares Washburn. Kennerty aime aussi jouer d’une PRS Mira X, sortie début 2009[40],[41].

Chris Gaylor, le batteur, possédait auparavant une batterie Tama mais il joue aujourd’hui sur une C&C. Il possède un kit avec finition bois Rootbeer Sparkle et un kit finition acrylique. Sa batterie la plus récente est composée de sept éléments, notamment des tom alto 12×7, toms basses 14×10, 16×12 et 18×14, une caisse claire Nickel-Over-Brass 14×6.5, une caisse claire à effets 12×7, et une grosse caisse 24×16. Gaylor utilise des membranes Remo, des baguettes Vater Universal et des accessoires Tama. Gaylor privilégie les cymbales Sabian ainsi que des charlestons Sabian 14-inch HHX Evolution. Les 3 cymbales crash qu’il utilise sont : HHXplosion crash 18 inch, AAXplosion crash 19 inch, et HHX stage crash 20-inch. Il utilise aussi une cymbale crash-ride HH Power Bell 22-inch. Son kit est aussi composé d’un cencerro. Pour l’enregistrement il utilise aussi un enregistreur audio ADAT HD24 d’Alesis[11],[42].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Single Meilleure Position Album
US
[6]
US Pop
[6]
US Mod.
[6]
AUS
IRL
N-Z
R.U.
2002 "Swing, Swing" 30 7 13 10 The All-American Rejects
2003 "The Last Song" 29 49
"My Paper Heart" 85
"Time Stands Still"
2005 "Dirty Little Secret" 4 2 43 27 3 Move Along
2006 "Move Along" 5 2 38 22
"It Ends Tonight" 1 2 12 7 9 2
"Top of the World" 56
2008 "Gives You Hell" 1 1 5 2 6 8 1 When The World Comes Down
2009 "The Wind Blows" 95 86
"I Wanna" - - - 67 - - 84
"Real World" - - - - - - -
2012 "Beekeeper's Daughter" - - - - - - - Kids In The Street

Participation[modifier | modifier le code]

En 2006, le groupe a collaboré avec le compositeur Danny Elfman sur la chanson "The Future Has Arrived", incluse sur la bande originale du film Bienvenue chez les Robinson[43] des studios Disney.

Le groupe participe en 2008 à l'album Nightmare Revisited (reprise des chansons de la BO de L'Étrange Noël de monsieur Jack) en reprenant "Jack's lament".

Tyson Ritter et Nick Wheeler participe avec Rivers Cuomo à l’écriture de "Put me back together", qui sortira en 2009 sur l’album Raditude de Weezer.

En 2010, pour la sortie du film Alice au pays des merveilles de Tim Burton, le groupe compose "The Poison". La même année, Ritter participe à la chanson "I'm in love with you" de Timbaland.

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Apparitions cinématographiques et télévisuelles[modifier | modifier le code]

Tyson Ritter apparait, dans son propre rôle[44], au début de l'épisode 17 de la saison 3 de la série Dr House[45], diffusé le 3 avril 2007 sur Fox Network (19 mars 2008 sur TF1).

Tyson Ritter joue le rôle secondaire de Colby[44] dans Super Blonde, et le morceau I Wanna figure dans ce même film.

Le groupe a fait une apparition dans l'épisode 3 de la saison 6, Paradis perdu, de la série Smallville en interprétant le morceau It Ends Tonight.

Nouvelle apparition du groupe dans une série, 90210, pendant un concert à l'Offshore, bar de Liam Court dans le 15e épisode de la saison 4, Plus rien à perdre[44].

Ritter joue Dane, un designer graphique prétentieux dans la série Betas [44], sortie sur Amazon Instant Video[46].

Tyson Ritter aurait signé pour apparaître dans plusieurs épisodes de la cinquième saison de Parenthood[47].

Fin 2013, Tyson Ritter a été choisi pour interpréter le rôle de Gregg Allman (jeune), du groupe The Allman Brothers Band. Le biopic, adapté des mémoires du cadet des frères Allman, My Cross To Bear, est pour l'instant intitulé Midnight Rider[48].

Utilisation des chansons dans les séries télévisées, films et jeux vidéo[modifier | modifier le code]

La chanson Can't Take It a été utilisée dans la série Les Frères Scott;

La chanson Dirty Little Secret figure dans la liste des chansons du jeu PES 2010, sur celle du jeu Guitar Hero 3 : Legends of Rock, et sur celle des films She's the Man et John Tucker doit mourir mais aussi dans la série Smallville;

La chanson Top of the World figure dans la liste des chansons du jeu Burnout Revenge;

La chanson Swing Swing a été utilisée dans le film American Pie : Marions-les ! ainsi que dans l'épisode 1 de la saison 1 de la série Newport Beach;

La chanson Move Along figure dans l'épisode 2 de la saison 3 de la série Les Frères Scott et dans les films She's the Man, The Hitcher et Rex chien pompier;

La chanson Back to Me a été utilisée dans la série Vampire Diaries;

Dans l'épisode 14 de la saison 1 de Glee, Rachel Berry Lea Michele chante Gives You Hell;

Dans Transformers 2 : La Revanche, la chanson Real World a été utilisée;

La chanson "Night Drive" apparait dans le jeu vidéos Cars.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.dgcrecords.com/artists/
  2. http://doghouserecords.com/artists
  3. http://interscope.com/?aspxerrorpath=/artists/default.aspx#!/interscope
  4. a et b SoundGuardian.com – "Nick Wheeler (All American Rejects): "I did not know that we have fans in Croatia", Monika Lelas, Thursday, 17 September 2009 (translated)
  5. a, b et c « Gold & Platinum – The All-American Rejects », Recording Industry Association of America (consulté le 17 février 2009)
  6. a, b, c, d et e « Artist Singles Chart History – The All-American Rejects », Billboard (consulté le 17 février 2009)
  7. « Chart Stats – The All-American Rejects », Chart Stats (consulté le 17 février 2009)
  8. « Discography The All-American Rejects », Australian-charts.com (consulté le 17 février 2009)
  9. « Recording Industry Association of America », RIAA (consulté le 15 octobre 2011)
  10. Joanna Horowitz, « Jingle Bell Bash is ready to ring, with the All-American Rejects and more », The Seattle Times,‎ 17 décembre 2009 (lire en ligne)
  11. a et b « Sabian Cymbals – Chris Gaylor », Sabian.com (consulté le 15 octobre 2011)
  12. « Billboard.com », Billboard.com,‎ 31 décembre 2009 (consulté le 15 octobre 2011)
  13. « Billboard.com », Billboard.com,‎ 31 décembre 2009 (consulté le 15 octobre 2011)
  14. « 3.bp.glogspot.com », 3.bp.blogspot.com (consulté le 15 octobre 2011)
  15. a et b « Ten Years On: The All-American Rejects », sur alterthepress.com
  16. Aversion.com[aversion.com « aversion.com »] (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), octobre 2011
  17. Andrew Lentz, « Rejecting The Status Quo », Drum!, Enter Music Publishing, no 151,‎ 2009, p. 53–61 (lire en ligne)
  18. « Billboard.com », Billboard.com (consulté le 15 octobre 2011)
  19. « Billboard.com », Billboard.com (consulté le 15 octobre 2011)
  20. a et b « Billboard.com », Billboard.com (consulté le 15 octobre 2011)
  21. « Motioncitymemories.com » [PDF] (consulté le 15 octobre 2011)
  22. « The Academy Is... On The Road », Absolutepunk.net (consulté le 15 octobre 2011)
  23. « FreeTheBand.com », sur biosector01.com
  24. « Lala.com » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-08-05
  25. « Rock Band Song List », Rockband.com (consulté le 15 octobre 2011)
  26. IMDb.com
  27. « Discography The All-American Rejects », Australian-charts.com (consulté le 17 février 2009)
  28. « Oklahoma hall of fame to induct musicians Entertainment: The All-American Rejects will close out ceremony and concert », NewsOK (consulté le 23 mars 2009)
  29. MTV World Stage Live In Malaysia worldstage.mtvasia.com
  30. « All American Rejects – Rejects Cancel Shows After Ritter's Mysterious Injury », Contactmusic.com (consulté le 3 octobre 2009)
  31. « The All-American Rejects Cancel Shows Following Tyson Ritter's Injury » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), All Headline News. Consulté le 2009-10-03
  32. « Tyson Ritter Twitter post announcing Matt Rubano as Bassist » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2011-11-14
  33. « Tyson Ritter Twitter post confirming he will still play Bass on records » (consulté le 14 novembre 2011)
  34. « The All-American Rejects release new song/ music video "Someday's Gone" » (consulté le 5 décembre 2011)
  35. « Beekeeper's Daughter », All American Rejects (consulté le 14 janvier 2012)
  36. « The All-American annouce summer headline tour », sur allamericanrejects.com
  37. « Fender.com », Fender Support (consulté le 15 octobre 2011)
  38. « All-American Rejects' Nick Wheeler: On New Record and Childhood Dreams », Gibson.com (consulté le 15 octobre 2011)
  39. « The Wind Blows (Live on David Letterman's Late Show) - The All American Rejects (High Quality) » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2011-10-15
  40. « Wasburn.com » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Washburn.com. Consulté le 15 octobre 2011
  41. « Paul Reed Smith Guitars - Mike Kennerty of All-American Rejects », PRSguitars.com (consulté le 15 octobre 2011)
  42. « Entermusicstore.biz », DRUM! Jan-09 - Matt McDonough (consulté le 15 octobre 2011)
  43. http://www.imdb.com/title/tt0396555/soundtrack?ref_=tt_trv_snd
  44. a, b, c et d http://www.imdb.com/name/nm1930711/?ref_=sr_1
  45. http://www.housemd-guide.com/season3/317fetal.php
  46. « Betas HD: Season 1: Amazon Instant Video », Amazon.com (consulté le 2013-11-27)
  47. « Tyson Ritter On 'Parenthood' Season 5: All-American Rejects' Frontman Books Multi-Episode Arc », sur huffingtonpost.com,‎ 2 août 2013
  48. http://www.billboard.com/articles/news/5839722/all-american-rejects-tyson-ritter-cast-as-gregg-allman-in-biopic

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :