Thaleichthys pacificus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le poisson-chandelle ou eulakane (Thaleichthys pacificus) est une espèce de petit poisson qui constitue la seule espèce du genre Thaleichthys de la famille des Osmeridés. Le mot Thaleichthys, formé à partir du grec ancien Θάλια (thaleia) signifiant « riche » et ιχθυς (ichthys) signifiant « poisson », évoque la forte teneur en huile de ce poisson[1].

L'eulakane est un poisson anadrome, c'est-à-dire qu'il vit le plus souvent en eau douce mais se reproduit en eau de mer. Il vit dans l'océan Pacifique, dans les eaux bordant la zone de forêt tempérée humide comprise entre le sud de la mer de Béring et le Nord de la Californie. La durée de sa vie est relativement courte.

Depuis les années 1990, une diminution notable du nombre d'eulakanes dans plusieurs cours d'eau du Canada et des États-Unis, a été remarquée par des organismes spécialisés[2]. Des études sont en cours afin de déterminer les actions à mettre en œuvre.

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

Le mot « eulakane » (ainsi que son équivalent anglais oulachon) vient du jargon chinook.

L'eulakane a été surnommé « poisson-chandelle » au Canada, ce surnom provient du fait que c'est un poisson si riche en huile qu'une fois séché, il était utilisé comme chandelle par les populations amérindiennes qui vivaient sur la côte Pacifique de l'Amérique du Nord[1]. La graisse d'eulakane jouait d'ailleurs un rôle très important dans la vie des indiens de la région, outre son rôle d'aliment, elle était également utilisée pour la conservation des fruits, la confection de baumes médicaux ou encore pour la lubrification d'outils.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]