Thalassoma pavo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Girelle-paon ou Girelle turque (Thalassoma pavo) est un poisson de la famille des labridés. Cette girelle est hermaphrodite protérogyne, mâle et femelle présentent un dimorphisme sexuel important au niveau de leur couleurs. Elle possède un mode de vie et un comportement semblable à Coris julis.

Description[modifier | modifier le code]

Poisson osseux aux nageoires à rayons épineux, la dorsale est longue, et la dorsale a 2 lobes effilés. Le corps élancé, 10 à 20 cm, 25 cm maximum, est recouvert de petites écailles, et vivement coloré selon 2 livrées:

  • La femelle est jaune-vert (parfois orangée) finement striée, avec 4 à 6 fines bandes transversales bleu-vert et 1 tache noire sur le dos.
  • Les mâles terminaux, outre une « bosse » sur la tête, ont une livrée bleu-vert finement striée de rouge, avec 2 bandes transversales en arrière de la tête, l'une large et bleue, l'autre rouge parfois jaunâtre.

La tête, réticulée de bleu, est petite avec un museau pointu et une petite bouche à grosses lèvres bleue. La queue est en forme de lyre.

Des livrées intermédiaires existent : jeunes mâles, selon le statut social, le lieux. Le corps des juvéniles est entièrement vert avec la tache dorsale très visible, et la queue arrondie.

Biologie[modifier | modifier le code]

La girelle-paon est carnivore. Prédateur, elle se nourrit d'invertébrés, crustacés, mollusques, vers qu'elle capture...

La girelle-paon a une reproduction sexuée hermaphrodite protogyne: le même individu passe par 2 stades successifs au cours de son développement, d'abord femelle, puis après métamorphose une phase mâle en changeant de couleur (dichromisme sexuel). La protogynie n'est cependant pas stricte : certaines femelles restent femelles, et certains individus naissent « mâles initiaux ». Contrairement aux autres labridés, les œufs sont émis en pleine eau et non dans un nid, et un seul mâle solitaire peut féconder plusieurs pontes.

Les mâles initiaux sont non territoriaux et les mâles terminaux territoriaux.

Les juvéniles peuvent déparasiter d’autres poissons, faisant de la girelle-paon un labre nettoyeur temporaire.

La girelle-paon a une allure assez vive, mais saccadée, car elle n'utilise que ses nageoires pectorales. Elle ne présente que très peu de mouvements de la nageoire caudale. Elle est farouche, mais est attirée quand des sédiments sont soulevés.

Écologie[modifier | modifier le code]

Elle vit sur le fond marin (benthique), solitaire ou en petits groupes, habitant les prairies d'algues, l'herbier de posidonie et les fonds rocheux dans les zones superficielles les plus chaudes (supérieure à 25 °C en été), entre la surface et 30 m de profondeur (150 m maximum). Elle peut s'enfouir dans le sable à la tombée de la nuit, quand les eaux sont froides ou pour échapper à un ennemi.

Distribution[modifier | modifier le code]

Originellement présent surtout dans le sud et l’est de la Méditerranée (à l’exception de la mer Noire), la girelle paon progresse vers le nord depuis 15 à 20 ans. Elle est limitée vers le nord, étant thermophile, mais est présente à présent jusqu'à l'océan Atlantique Est (du Portugal au Gabon, y compris les Açores).

Autres noms[modifier | modifier le code]

Le nom de Girelle paon correspond aussi à d'autres espèces qu'en France Thalassoma pavo : aux Maldives (Thalassoma lunare), à Maurice (Stethojulis albovittata, et Thalassoma hardwicke).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :