Thadeus von Sievers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thadeus von Sievers
Image illustrative de l'article Thadeus von Sievers

Naissance 18 octobre 1853
Décès 1915
Allégeance Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Arme Infanterie
Grade Général
Années de service 18711915
Conflits Guerre russo-turque de 1877-1878, Révolte des Boxers, Première Guerre mondiale
Distinctions Ordre de St-Georges IVe classe Ordre de Saint-Georges

Ordre de Saint-Vladimir IIe classe Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Saint Alexandre Nevski Ordre de Saint-Alexandre Nevski
Ordre de l'aigle blanc Ordre de l’Aigle Blanc
Ordre de Sainte-Anne Ie classe Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Stanislas Ie classe Ordre de Saint-Stanislas

Le baron Thadeus von Sievers, né le 18 octobre 1853 et mort en avril 1915, est un aristocrate allemand de la Baltique qui fut général de l’armée impériale russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thadeus von Sievers étudie à l’école d’infanterie des Junkers à Varsovie. Il en sort en 1872. Il entre aussi plus tard à l’académie d’état-major Nicolas à Saint-Pétersbourg, dont il sort en 1881. Il prend part à la guerre russo-turque de 1877-1878, puis combat dans le Caucase et au bord de la mer Noire, et enfin en Sibérie. Il participe à la campagne contre les Boxers en Chine en 1900-1901. Sievers est nommé chef de l'état-major du district militaire de Wilna en 1906. Il commande, en 1908, au XVIe corps d’armée et au Xe à partir de 1911. Il est nommé général d’infanterie le 6 décembre 1912.

En sixième place le général Sievers au Grand Conseil de guerre avec le Tsar.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Sievers commande ses troupes, près de Prömsel, puis près de Rava-Rouska. Il remporte plusieurs victoires contre les Austro-hongrois et reçoit l’Ordre de Saint-Georges de IVe classe. Il commande la Xe armée du front du nord-ouest et prend les villes de Stallupönen et Goldap en Prusse-Orientale, mais la situation se renverse en Masurie à partir de l’hiver 1915. La Xe armée est en partie anéantie en février. Il est remplacé par le général Nikolaï Radkevitch. Le général von Sievers est mis à la retraite le 25 avril et il se suicide peu après, au cours d’une crise de dépression.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]