Thérapie de conversion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une thérapie de conversion, thérapie réparatrice ou thérapie de réorientation sexuelle est un ensemble de traitements pseudo-scientifiques ayant pour but de changer l'orientation sexuelle d'une personne de l'homosexualité à l'hétérosexualité. Ces traitements sont une source de controverse dans de nombreux pays, notamment aux États-Unis où la Société américaine de psychiatrie a condamné le « traitement psychiatrique, tel que la thérapie de réparation ou de conversion, basé sur l'hypothèse que l'homosexualité en soi est une maladie mentale ou basé sur l'hypothèse que le patient doit changer son orientation sexuelle. »[1] Elle ajoute que « les psychanalystes éthiques n'essaient pas de changer l'orientation sexuelle d'un individu »[2].

Les plus fervents partisans de la thérapie de conversion sont principalement des groupes de fondamentalistes chrétiens et d'autres organisations religieuses d'extrême droite[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'homosexualité a été considéré par une partie du corps médical comme une maladie mentale. De par ce fait, plusieurs thérapies de conversion on vu le jour un peu partout dans le monde, menés par des psychanalyste tels que Sigmund Freud et Sándor Ferenczi, mais également des médecines tels que William Masters et Virginia Johnson.

L'avis du corps médical sur la question a radicalement changé sur la question. Et l'homosexualité a été officiellement retirée du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de la Société américaine de psychiatrie en 1973. Faisant de ces conversions des traitements non médicals et pseudo-scientifiques.

Dans les œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Dans la première saison de la série Queer as Folk, un groupe prônant la thérapie de conversion est présenté dans les épisodes 11 à 13[4],[5],[6]. Ces épisodes donnent un exemple de situation pouvant conduire une personne homosexuelle à rejoindre un tel groupe, un aperçu des méthodes, et leurs résultats.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Therapies Focused on Attempts to Change Sexual Orientation (Reparative or Conversion Therapies) - position statement », sur psych.org, Société américaine de psychiatrie,‎ mars 2000 (consulté le 16 septembre 2013) : « psychiatric treatment, such as reparative or conversion therapy which is based upon the assumption that homosexuality per se is a mental disorder or based upon the a priori assumption that the patient should change his/her sexual homosexual orientation. »
  2. (en) Jason Cianciotto et Sean Cahill, « Youth in the crosshairs: the third wave of ex-gay activism », sur thetaskforce.org, New York: National Gay and Lesbian Task Force Policy Institute,‎ 2006 (consulté le 16 septembre 2013) : « Ethical practitioners refrain from attempts to change individuals' sexual orientation. »
  3. (en) Kenji Yoshino, « Covering », Yale Law Journal, vol. 111, no 769,‎ 2002, p. 800 (lire en ligne)
  4. (en) « "Queer as Folk" Episode #1.11 (TV Episode 2001) - IMDb » (consulté le 21 septembre 2013)
  5. (en) « "Queer as Folk" Episode #1.12 (TV Episode 2001) - IMDb » (consulté le 21 septembre 2013)
  6. (en) « "Queer as Folk" Episode #1.13 (TV Episode 2001) - IMDb » (consulté le 21 septembre 2013)