Thérèse-Adèle Husson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Née en 1803 dans une famille peu aisée de la classe moyenne et morte le 30 mars 1831 du fait des brûlures causées par l'incendie de son appartement, Thérèse Adèle Husson est un écrivain français du début du XIXe siècle devenu aveugle à l'âge de neuf mois des suites de la petite vérole. L'auteur d'une dizaine de romans pour la jeunesse, elle est surtout connue pour le texte manuscrit qu'elle dicta à au moins deux scribes différents puis envoya au directeur de l'hospice parisien des Quinze-Vingts en 1825. Selon l'historienne Zina Weygand, qui l'a redécouvert dans les archives de cet établissement, il s'agit du premier ouvrage en langue française écrit par une personne privée de la vue et traitant des relations entre les aveugles et la société, le fait qu'il soit l'œuvre d'une femme le rendant par ailleurs encore plus remarquable.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Une jeune aveugle dans la France du XIXe siècle, Éditions Érès, Ramonville Saint-Agne, 2004.