Théorie du revenu permanent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Allocation universelle.

La théorie du revenu permanent ou l'hypothèse du revenu permanent est une théorie de Milton Friedman, élaborée en 1957, période où la doctrine keynésienne est dominante. Dans sa forme la plus simple, la théorie stipule que les choix effectués par les consommateurs sont dictés non pas par leur revenu effectif actuel, mais par leur estimation de revenu à long terme. Par la même occasion, Friedman introduit en économie la notion de revenu et consommation permanente. Du reste, cette théorie est construite pour remettre en cause la fonction de consommation keynésienne. Elle s'enregistre dans ce que les économistes appellent fonction de consommation.

Revenu permanent et revenu courant[modifier | modifier le code]

Friedman, dans ses observations, arrive à la conclusion selon laquelle le revenu réel n'est jamais régulier, la consommation des ménages est plus stable dans le temps que ce dernier. Une baisse de revenu ne correspond pas toujours à une baisse de consommation (l’effet de cliquet en est une raison). Selon lui, cette situation trouve son explication dans la réalité selon laquelle la consommation n'est pas seulement fonction du revenu courant, mais des revenus (revenus passés et revenus futurs c'est-à-dire la richesse de l'agent). Donc, les agents ne déterminent pas leur consommation courante en fonction du revenu courant mais plutôt du revenu permanent, qu'il définit comme étant la somme qu’un consommateur peut dédier à sa consommation en maintenant constante la valeur de son capital. La différence entre le revenu permanent et le revenu courant (effectif) est appelé revenu transitoire. La principale implication de cette vision est l'effet de lissage inter-temporel, de sa consommation notamment, par l'agent économique.

Cycle de vie[modifier | modifier le code]

Par ailleurs, cette théorie se vérifie statistiquement. Franco Modigliani a développé une théorie similaire appelée Théorie du cycle de vie. Malgré son succès auprès des certains économistes, cette théorie n'a pas toujours été concluante.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]