Théorie de la récapitulation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La théorie de la récapitulation, aujourd'hui légèrement tombée en désuétude, a été initiée par Ernst Haeckel. Elle affirme que l'ontogenèse récapitule la phylogenèse, c'est-à-dire que le développement individuel d'un organisme se fait en reproduisant les étapes de l'évolution de certains de ses ancêtres.

Dans la pratique, l'énoncé de Hackel n'était ni tout à fait vrai, ni tout à fait faux : chaque génération hérite bien du capital génétique ayant permis à la précédente de survivre (mais pas nécessairement à toutes les précédentes : voir l'article Néoténie). Est donc logiquement transmis sur plusieurs millions de genérations ce qui est utile aux différentes phases du développement de l'embryon (ce qui inclut pour un mammifère son développement dans le milieu amniotique), mais ne sera pas conservé le bagage dont l'entretien serait inutile, et a fortiori nuisible. Les ouvrages de Stephen Jay Gould[1] et de Richard Dawkins[2] détaillent ce processus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ever since Darwin
  2. River Out of Eden, Climbing Mount Improbable

Lien externe[modifier | modifier le code]