Théorie chromosomique de Sutton et Boveri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Walter Sutton (gauche) et Theodor Boveri (droite) ont indépendamment développé la théorie chromosomique en 1902

La théorie chromosomique de Sutton et Boveri (également connue sous le nom de théorie chromosomique de l'hérédité) est une théorie unificatrice fondamentale de la génétique qui identifie les chromosomes comme étant les porteurs de l’information génétique[1]. Cette théorie a permis d’expliquer les mécanismes sous-jacents de l'hérédité mendélienne.

Theodor Boveri et Walter Sutton ont développé indépendamment la théorie chromosomique en 1902, Boveri en étudiant le développement embryonnaire chez l’oursin et Sutton lors de ces travaux sur la méiose chez la sauterelle[2].

La proposition de Sutton et Boveri en 1902, que les chromosomes sont les facteurs de l'hérédité mendélienne fut controversée jusqu’à sa démonstration en 1915 par les travaux de Thomas Hunt Morgan chez la mouche Drosophila melanogaster[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 1902: Theodor Boveri (1862-1915) et Walter Sutton (1877-1916) propose que les chromosomes sont les porteurs de l’information génétique Genetics and Genomics Timeline. Genome News Network an online publication of the J. Craig Venter Institute.
  2. Sutton, W., 1902, "On the morphology of the chromoso group in Brachystola magna", Biol Bull. 4:24-39
  3. (en) Morgan, Thomas Hunt; Alfred H. Sturtevant, H. J. Muller and C. B. Bridges, The Mechanism of Mendelian Heredity, New York, Henry Holt (lire en ligne)