Théophile de Donder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
De Donder est à l'arrière-plan de cet extrait de photo où apparaît Paul Dirac.

Théophile de Donder (1872-1957) est un physicien, un mathématicien et un chimiste belge. Continuateur d'Henri Poincaré et d'Elie Cartan pour les invariants intégraux (des expressions mathématiques qui représentant très bien de nombreux phénomènes dans lesquels, à côté de plusieurs facteurs changeant de valeur, quelque chose reste constant, par exemple le volume dans un écoulement de liquide), De Donder va élargir et généraliser cette notion en introduisant celle de variant intégral.

Biographie[modifier | modifier le code]

Séduit par les idées d'Albert Einstein, il sera, dès 1914, un des plus ardents défenseurs des thèses relativistes qu'il développera et enrichira.

En 1922, il donne une autre définition de l'affinité chimique.

Dès 1926, toujours à la pointe de l'actualité, il s'engage dans des recherches en mécanique ondulatoire - cette vision des choses associant des ondes aux corpuscules - mais il reste fidèle à l'esprit de la relativité générale. Par ses travaux sur la thermodynamique et l'affinité, De Donder a participé à la fondation de la chimie mathématique. Il était d'ailleurs convaincu de mathématiser l'Univers. « La mathématique est la langue scientifique par excellence », disait-il; il ajoutait même la « langue divine ». Cet homme de vaste culture était aussi un musicien érudit et un excellent pianiste.

Ses travaux ont également influencé ceux de Prigogine.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'affinité. Ed. Pierre van Rysselberghe. Paris: Gauthier-Villars, 1936
  • (en) Thermodynamic Theory of Affinity: A Book of Principles. Oxford, England: Oxford University Press, 1936
  • (en) The Mathematical Theory of Relativity. Cambridge, MA: MIT, 1927
  • Sur la théorie des invariants intégraux, 1899. (thèse)
  • Théorie du champ électromagnétique de Maxwell-Lorentz et du champ gravifique d'Einstein, 1917
  • La Gravifique einsteinienne, 1921
  • Introduction à la gravifique einsteinienne, 1925
  • Théorie mathématique de l'électricité, 1925
  • Théorie des champs gravifiques, 1926
  • Application de la gravifique einsteinienne, 1930
  • Théorie invariantive du calcul des variations, 1931

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Théophile de Donder » (voir la liste des auteurs)

Lien externe[modifier | modifier le code]