Théodore Lacordaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacordaire.
Jean Théodore Lacordaire

Jean Théodore Lacordaire, né le 1er février 1801 à Recey-sur-Ource près de Châtillon-sur-Seine et mort le 18 juillet 1870 à Liège, est un entomologiste français installé ensuite en Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Malgré son intérêt évident pour l'histoire naturelle, sa famille l'envoie au Havre pour étudier le droit. En 1824, il s'embarque pour Buenos Aires où il devient commerçant ambulant. Il parcourt ainsi l'Amérique du Sud profitant de ses déplacements pour réaliser de nombreuses observations sur la faune locale.

Georges Cuvier l'appelle auprès de lui en 1830 à Paris. Il fréquente Pierre André Latreille, Victor Audouin, et André Marie Constant Duméril et participe à la fondation de la Société entomologique de France. Il retourne en Guyane fin 1830 pour récolter des spécimens d'histoire naturelle. Il revient en France en 1832. Il publie en 1833 les Mémoires du Baron Georges Cuvier.

Il devient, en 1835, professeur de zoologie à l'université de Liège où il succède à Henri-Maurice Gaède (1795-1834). En 1837, il devient également professeur d'anatomie comparée. Il s'occupe activement des collections de zoologie du muséum de l'université dès sa nomination et l'enrichit grandement. À sa mort, le muséum comprendra une collection de douze mille espèces, dont de très belles séries d'ornithologie et d'ichtyologie.

De 1834 à 1838, il publie son Introduction à l'entomologie, comprenant les principes généraux de l'anatomie et de la physiologie des insectes en trois volumes et, en 1835, Faune entomologique des environs de Paris. Mais son chef-d'œuvre est Histoire naturelle des insectes. ″Genera″ des Coléoptères (1854-1876), immense travail de treize volumes que la mort interrompt.

Théodore Lacordaire était le frère aîné d'Henri Lacordaire, prédicateur et religieux dominicain.


Sur les autres projets Wikimedia :