Théoctiste de Bucarest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Théoctiste.
Patriarche Théoctiste de Bucarest

Sa Béatitude Théoctiste, en roumain Teoctist, (né Toader Arăpașu dans le village de Tocileni, comté de Botoșani, le 7 février 1915 et mort le 30 juillet 2007 à Bucarest) fut le primat de l'Église orthodoxe roumaine du 9 novembre 1986 au 30 juillet 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Toader Arăpașu est entré au monastère de Sihastria dès l'âge de quatorze ans, avant de faire ses études à la faculté de théologie de Bucarest, puis de devenir prêtre en 1945 et évêque en 1950. Élu patriarche en novembre 1986, il avait décidé, un mois après la chute du dictateur communiste Nicolae Ceaușescu, en janvier 1990, de quitter ses fonctions, considérant que dans l'exercice de sa charge, il avait été amené à des compromissions avec le régime, afin "de protéger l'Église", mais que le nouveau contexte politique donnait une chance à l'Eglise de se renouveler. Il fut cependant à nouveau désigné pour la charge de patriarche, et ne put ainsi rester dans son monastère.

Fortement engagé au niveau du dialogue œcuménique, il avait reçu le pape Jean Paul II en mai 1999, avant de se rendre lui-même au Vatican en octobre 2002. Cette volonté de dialogue ne signifiait cependant aucunement une soumission de l'Église orthodoxe face à l'Église catholique romaine. Ainsi, sur le plan de l'ecclésiologie, il a exprimé, en juin 2007, son désaccord avec le document de la congrégation pour la doctrine de la foi visant à expliquer le sens de la phrase subsistit in[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un article du SOP rendant compte du désaccord sur le document "subsistit in"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]