Théagène de Rhégium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Théagène de Rhégium, en grec ancien Θεαγένης ὁ Ῥηγῖνος, était un érudit grec du VIe siècle av. J.-C.[1] originaire de la ville de Rhêgion (aujourd'hui Reggio de Calabre).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théagène de Rhégium est connu pour avoir été l'un des premiers à recourir à l'allégorie pour commenter les poèmes d'Homère et les défendre contre les attaques qu'ils essuyaient de la part de critiques rationalistes, qui leur reprochaient leurs épisodes mythologiques invraisemblables ou immoraux. Selon Pierre Hadot[2], « Théagène de Rhégium semble avoir proposé une exégèse allégorique, physique (le combat des dieux devient un combat entre les Éléments) et morale des poèmes d'Homère, peut-être en réaction contre les vives critiques formulées à l'égard de la mythologie homérique par Xénophane. »

Aucun de ses ouvrages n'étant parvenu jusqu'à nous, ses théories ne nous sont connues que de manière indirecte, par une scholie à l’Iliade (XX, 67) que les éditeurs font remonter aux Questions homériques du philosophe néoplatonicien Porphyre de Tyr[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Suzanne Saïd, Monique Trédé et Alain Le Boulluec, Histoire de la littérature grecque, p. 50.
  2. P. Hadot, Le voile d'Isis. Essai sur l'histoire de l'idée de nature, Paris, Gallimard, 2004, p. 68.
  3. Michelle Lacore, « La théologie d'Homère jugée par Platon », in Les Dieux de Platon, Presses universitaires de Caen, 2003, p. 89, note 31.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Suzanne Saïd, Monique Trédé et Alain Le Boulluec, Histoire de la littérature grecque, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Premier Cycle »,‎ 1997 (ISBN 2130482333 et 978-2130482338)