Théâtre national de Bucarest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

44° 26′ 11.92″ N 26° 06′ 12.85″ E / 44.4366444, 26.1035694 ()

L'actuel Théâtre national de Bucarest réalisé par l'architecte Cezar Lăzărescu.
L'ancien théâtre national de Bucarest.

Le Théâtre national de Bucarest ou Théâtre national de Bucarest Ion Luca Caragiale (en roumain : Teatrul Național Ion Luca Caragiale București), est l'un des théâtres nationaux de la Roumanie, située dans la capitale Bucarest sur la place de l'Université.

Historique[modifier | modifier le code]

En avril 1836, l'écrivain et poète Ion Heliade Rădulescu et le ministre roumain Ion Câmpineanu fonde la Societatea Filarmonica, puis achetent l'auberge Câmpinencii afin de construire un théâtre National sur ce site. Ils commencnt à collecter de l'argent et des matériaux à cet effet.

En 1840, le projet théâtral reçoit le soutien du prince de la principauté de Valachie, Alexandre II Ghica. C'est le prince hospodar, Georges III Bibesco qui propose un autre lieu plus central sur la Calea Victoriei.

Le théâtre de Bucarest a été créé sous le nom de "Teatrul cel Mare din București" («Grand Théâtre de Bucarest») en 1852, son premier directeur étant Costache Caragiale. Le théâtre est devenu une institution nationale en 1864 par un décret du Premier ministre Mihail Kogălniceanu

En 1875, le théâtre fut officiellement désigné comme le Théâtre national. Il est désormais administré par le ministère roumain de la Culture.

En 1877, George Stephănescu, professeur de chant et de musique à l'université nationale de musique de Bucarest, fut nommé directeur du Théâtre national de Bucarest. Il élargit le répertoire musical roumain dans le domaine de l'opéra.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le théâtre est détruit par les bombardements de la Luftwaffe le 24 août 1944. Un nouveau bâtiment est construit entre 1964 et 1973 par les architectes Horia Maicu, Romeo Belea et Nicolae Cucu, puis modifié en 1982 sous la direction de l'architecte Cezar Lăzărescu.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le nouveau bâtiment fait partie d'un complexe qui comprend également l'Opérette nationale roumaine, une galerie d'art et un espace d'exposition, et plusieurs des bars les plus importants de la ville, y compris l'imposante terrasse sur le toit de La Motoare.

L'installation actuelle comprend:

  • Sala Mare ("la Grande salle"), avec 1.155 places;
  • Sala Amfiteatru ("la salle Amphithéâtre»), avec 353 sièges;
  • Sala Atelier ("le Théâtre Studio") dépourvu de scène fixe, avec 94 à 219 sièges selon la façon dont la scène est configurée;
  • Sala Studio 99, également sans une scène fixe, les sièges de 75 à 99 personnes.