Théâtre national Dona Maria II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théâtre national Dona Maria II
Façade principale du théâtre national D. Maria II.
Façade principale du théâtre national D. Maria II.
Présentation
Nom local Teatro Nacional D. Maria II
Architecte Fortunato Lodi
Date de construction 13 avril 1846
Protection Immeuble d'intérêt public (1928)[1].
Géographie
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Région de Lisbonne
Localité Lisbonne
Localisation
Coordonnées 38° 42′ 53″ N 9° 08′ 23″ O / 38.7147905, -9.1398042 ()38° 42′ 53″ Nord 9° 08′ 23″ Ouest / 38.7147905, -9.1398042 ()  

Géolocalisation sur la carte : Lisbonne

(Voir situation sur carte : Lisbonne)
Théâtre national Dona Maria II

Le Théâtre national Dona Maria II (en portugais : Teatro Nacional D. Maria II) est un théâtre situé à Lisbonne au Portugal, sur le Rossio, dans le cœur historique de la vielle ville. Le théâtre compte parmi les salles les plus prestigieuses du pays.

Description[modifier | modifier le code]

Portique du théâtre national D. Maria II.

Il est édifié sur la façade nord de la place du Rossio à l'emplacement de l'ancien palais Estaus (en) construit vers 1450 pour héberger les dignitaires étrangers et les nobles visitant Lisbonne. Au XVIe siècle, le palais Estaus devient le siège de l'inquisition portugaise. Le palais est épargné par le tremblement de terre de Lisbonne de 1755 mais est entièrement détruit par un incendie en 1836.

Grâce aux efforts opiniâtres du poète et écrivain romantique Almeida Garrett, il est décidé de remplacer l'ancien palais par un théâtre moderne dédié à la reine Marie II de Portugal. La construction débute en 1842 sur des plans de l'architecte néoclassique italien Fortunato Lodi pour s'achever en 1846.

L'édifice est un des meilleurs représentants de l'influence du néo-palladianisme à Lisbonne. L'élément principal de la façade est un portique (hexastyle) de six colonnes ioniques supportant un fronton triangulaire. Le tympan est décoré de bas-reliefs représentant Apollon et les Muses. Le fronton est surmonté d'une statue du dramaturge de la Renaissance Gil Vicente (v. 1464-v. 1536), considéré comme le père du théâtre portugais. Certaines des pièces de Gil Vicente avaient été censurées par l'Inquisition à la fin du XVIe siècle.

L'intérieur est décoré par les meilleurs artistes portugais du XIXe siècle mais l'essentiel de la décoration originale a été perdu dans un incendie survenu en 1964. Le théâtre a dû être entièrement rénové et n'a rouvert ses portes qu'en 1978.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)(pt) IGESPAR, « Notice no 71832 », sur Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :