Théâtre du Prince-Régent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 08′ 20″ N 11° 36′ 20″ E / 48.139, 11.6056

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Théâtre du Prince-Régent (Ludwigshafen)
Le théâtre du Prince-Régent, sur la Prinzregentenstraße à Munich

Le théâtre du Prince-Régent (Prinzregententheater) est un théâtre dramatique et lyrique de Munich ouvert le 21 août 1901. Il est situé sur la Prinzregentenstraße et doit son nom au prince Luitpold, prince-régent du royaume de Bavière de 1886 à 1902.

Souhaitée par l’acteur et régisseur Ernst von Possart, la salle a été construite par l’architecte Max Littmann et était originellement dédiée à la représentation des opéras de Richard Wagner, à proximité de l’endroit choisi plusieurs décennies plus tôt pour un projet similaire du roi Louis II ; il s’inspire du palais des festivals de Bayreuth, conçue par Wagner, les loges étant remplacées par un amphithéâtre.

Après la destruction du Théâtre national pendant la Seconde Guerre mondiale, le théâtre du Prince-Régent a été affecté à l’opéra d’État de Bavière de 1944 à 1963. Rénové en 1988, il accueille depuis le théâtre d’État de Bavière. Une petite salle du bâtiment, le théâtre de l’Académie (Akademietheater), est également occupée par l’Académie du théâtre de Bavière, fondée par le metteur en scène August Everding.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Bernd-Peter Schaul, Das Prinzregententheater in München und die Reform des Theaterbaus um 1900: Max Littmann als Theaterarchitekt, Karl M. Lipp Verlag, coll. « Arbeitshefte des Bayerischen Landesamtes für Denkmalpflege » nº 37, Munich, 1987, 168 p.
  • (de) Klaus Jürgen Seidel (dir.), Das Prinzregenten-Theater in München, Drei-W-Druck-und-Verlag Schoierer, Munich, 1984, 370 p.
  • (de) Klaus Jürgen Seidel, Das neue Prinzregententheater: Festschrift zur Wiedereröffnung des Prinzregententheaters in München am 9. Januar 1988, Alois Knürr Verlag, Munich, 1988, 264 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]