Théâtre du Peuple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Théâtre du Peuple

Description de cette image, également commentée ci-après

Le théâtre du Peuple

Type Théâtre
Lieu Bussang
Coordonnées 47° 52′ 56″ Nord 6° 50′ 50″ Est / 47.88222, 6.8472 ()
Inauguration 1895
Nb. de salles 1
Capacité 900 places
Structure-mère Association loi 1901 Théâtre du Peuple Maurice-Pottecher
Direction Vincent Goethals
Protection Logo monument historique Classé MH (1976)
Site web www.theatredupeuple.com

Le théâtre du Peuple, situé à Bussang dans les Vosges, a été créé en 1895 par Maurice Pottecher.

Le théâtre fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 2 août 1976[1]. Il est toujours en activité proposant un nouveau spectacle chaque année (des représentations ont lieu en juillet et en août).

Histoire[modifier | modifier le code]

Intérieur du théâtre (1920)

En 1895, Maurice Pottecher crée une scène en plein air à flanc de montagne. Les spectateurs étaient debout dans la prairie. L'année suivante, la scène (14 mètres d'ouverture, 10 mètres de profondeur et 10 mètres de hauteur) est couverte, puis Maurice Pottecher ouvre le fond de scène sur la nature grâce à deux grandes portes coulissantes afin « d'assainir l'art au contact de la nature »[2]. Des bancs de bois sont construits pour accueillir 2 000 spectateurs. L'électricité est installée dès 1904, puis en 1921 une salle fermée sur les côtés est bâtie pour les spectateurs pouvant contenir un peu de plus de 1 000 places ; le public est enfin abrité par un toit en 1924.

Des loges sont installées en 1945, les ateliers de couture en 1950, l'atelier de construction de décor en 1986. En 1994, l'entrée initiale du théâtre est reconstruite.

Ce lieu a été dirigé durant les années 1950 (à partir de 1936) par Pierre Richard-Willm, acteur de cinéma réputé, mais aussi artiste complet : pianiste, décorateur et metteur en scène de théâtre, dont une pièce fut jouée, chaque année, au théâtre du Peuple, notamment la dernière pièce de Maurice Pottecher, L'Empereur du Soleil Couchant. Les acteurs professionnels qui venaient jouer à Bussang n'étaient pas rémunérés, mais vivaient en communauté durant le mois de répétition et le mois de représentation, tous les repas étant pris en commun, avec Pierre Richard-Willm lui-même ; l'atmosphère y était tout à fait conviviale et même fraternelle. Le grand chroniqueur judiciaire Frédéric Pottecher était le neveu de Maurice.

En 1976, c'est le petit-fils de Maurice Pottecher, Pierre Chan, qui prend la relève. Il confie le théâtre à l'Association du Théâtre du Peuple, dont il restera président jusqu'à sa mort en 2004.

De janvier 2003 à janvier 2006, la direction artistique a été assurée par le metteur en scène Christophe Rauck.

En 2006, la direction artistique en a été confiée à Pierre Guillois.

Le 1er septembre 2011, Vincent Goethals est nommé directeur pour un mandat de 3 ans.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le théâtre du Peuple est un édifice construit entièrement en bois pouvant accueillir jusqu'à 900 personnes. La voûte forme un véritable navire retourné. Le fond de scène s'ouvre quant à lui sur la forêt vosgienne. Cette atmosphère confère une certaine convivialité au théâtre où l'on rencontre un public diversifié. En revanche, lors de représentations nocturnes, la température peut descendre particulièrement bas : il n'est pas rare de croiser des habitués équipés de duvets. Pour cette raison, le théâtre ne proposait traditionnellement pas de représentations en hiver. Cette contrainte du froid fut utilisée pour la première fois en janvier 2007, où il fut proposé aux spectateurs, invités à venir chaudement habillés, une pièce à l'atmosphère glaciale[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no PA00107098 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Le Théâtre du peuple de Romain Rolland aux éditions Broché.
  3. L'affaire Henry Vincendon, basée sur un drame historique : celui de deux montagnards pris dans une tempête de neige dans le massif du Mont-Blanc. L'adaptation, intitulée Duvet, Mouffles, Bonnets, a été écrite par Pierre Guillois, directeur du théâtre du Peuple depuis 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Chan, Les Vosges : au pays de Maurice Pottecher : un siècle de spectacles au Théâtre du Peuple (Bussang) : 1895-1995, Casterman, Paris, 1995, 205 p. (ISBN 2-203-62001-3)
  • Décors, théâtres de papier, le théâtre du peuple à Bussang (exposition au Musée de l'image, Épinal, juillet 2005-avril 2006), Musée de l'image, Épinal, 2005, 208 p. (ISBN 2-912140-07-2)
  • Régis Fougère, Le théâtre du peuple à Bussang : continuités et discontinuités, Université de Franche-Comté, Besançon, 2009, 139 p. (mémoire de master 2 : Théâtres et cultures du monde)
  • Anne Hauttecœur (avec la collab. de Pierre Chan, Marie-José Pottecher-Onderet, Pierre Voltz), Théâtre du Peuple Bussang Vosges : un siècle de spectacles : 1895-1995 : le théâtre et son architecture, personnalités et aspects originaux : guide officiel du centenaire du Théâtre du Peuple (1895-1995), Casterman-Serpenoise, Tournai, 1995, 64 p. (ISBN 2-203-61802-7)
  • Frédéric Pottecher et Vincent Decombis, Un siècle de passions au Théâtre du Peuple de Bussang, G. Louis, Remiremont, 1995, 189 p. (ISBN 2-907016-49-0)
  • Marie-José Pottecher-Onderet, Catherine Foki et Christine Devallois, L'aventure du théâtre populaire : une idée, le théâtre populaire : trois lieux, Bussang 1895, Théâtre national populaire 1920, Avignon 1947 : trois hommes, Pottecher (1867-1960), Gemier (1869-1933), Vilar (1912-1971), Conseil général des Vosges, Épinal, 1992, 53 p. (dossier pédagogique)
  • Romain Rolland, Le théâtre du peuple, Éd. Complexe, Bruxelles, 2003 (rééd.), 191 p. (ISBN 2-87027-958-2)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Pottecher : l'aventure du Théâtre populaire, réalisé par Isabelle Clarke et Maïté Demoulin, Centre national de la cinématographie, Paris, 2003, 48 min (VHS)
  • Bussang : peuple du théâtre, théâtre du peuple, réalisé par Richard Lioger, Centre national de la cinématographie, Paris, 2008, 52 min (DVD)
  • Un cœur mangé : épopée chevaleresque (spectacle capté au Théâtre du Peuple), Sylvain Pierrel, réal. ; Pierre Guillois, auteur, mise en scène ; Guy Benisty, auteur, Supermouche Productions, Épinal, 2009, 3 h 14 min (2 DVD)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :