Théâtre antique de Lisbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théâtre antique de Lisbonne
Bloc provenant du théâtre romain utilisé dans les fondations de la cathédrale de Lisbonne.
Bloc provenant du théâtre romain utilisé dans les fondations de la cathédrale de Lisbonne.

Lieu de construction Lisbonne, Drapeau du Portugal Portugal
Date de construction Ier siècle
Type de bâtiment théâtre
Coordonnées 38° 42′ 38″ N 9° 07′ 57″ O / 38.710569, -9.13243138° 42′ 38″ Nord 9° 07′ 57″ Ouest / 38.710569, -9.132431  

Géolocalisation sur la carte : Portugal (administrative)

(Voir situation sur carte : Portugal (administrative))
Théâtre antique de Lisbonne
Liste des monuments de la Rome antique

Le théâtre antique de Lisbonne est un édifice de spectacle antique situé à Lisbonne, au Portugal. Daté du Ie siècle, l'édifice est visible sous forme de vestiges archéologiques situés dans la pente sud du château de Saint-Georges, dans la freguesia de à Lisbonne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le théâtre romain a été construit, au Ie siècle, au temps de l'empereur romain Auguste puis reconstruit sous le règne de Néron, et ensuite démantelé partiellement sous Constantin. Abandonné au IVe siècle, il est resté enterré jusqu'en 1798, année au cours de laquelle sont découvertes les ruines après le tremblement de terre de 1755.

Les premières fouilles sont mises en œuvre sous la compétence de l'architecte italien, Francesco Saverio Fabri (pt). Une partie des bancs, de l'orchestre, de la bouche de scène et de la scène et un grand nombre d'éléments ornementaux ont pu être récupérés. Le théâtre a fait l'objet de plusieurs campagnes archéologiques depuis 1967.

Classement[modifier | modifier le code]

Ces vestiges ont été classifiés par l'IGESPAR, comme Immeuble d'Intérêt Public en 1967 (Décret no 47984, D.G. (Diário do Governo) 233, du 6 octobre 1967).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(pt) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en portugais intitulé « Ruínas do Teatro Romano » (voir la liste des auteurs)