Théâtre Farnèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

44° 48′ 16.5″ N 10° 19′ 32.5″ E / 44.804583, 10.325694

Le théâtre

Le théâtre Farnèse, à Parme, était le théâtre de la cour des ducs de Parme. En 2009, il est intégré dans le parcours de la galerie nationale de Parme.

Son histoire[modifier | modifier le code]

Il est construit à partir de 1618 par Ranuce Ier, duc de Parme et Plaisance, qui souhaitait célébrer, par un spectacle théâtral, l'arrivée à Parme du grand-duc de Toscane, Cosme II qui se rendait à Milan pour honorer la tombe de Saint Charles Borromée, canonisé en 1610.

La réalisation de l'œuvre est confiée à Giovan Battista Aleotti, dit l'Argenta (1546 -1636). Elle fut construite dans une salle au premier étage du palazzo della Pilotta de Parme qui était utilisée comme salle d'arme.

Le théâtre fut achevé à l'automne 1618 et il fut dédié à Bellone (la déesse de la guerre, en hommage à sa première vocation) et aux Muses. En raison d'une maladie qui frappa Cosme II, le forçant à annuler son pèlerinage, le théâtre resta inutilisé pendant près de dix ans. Il fut finalement inauguré, le 21 décembre 1628, à l'occasion du mariage de Édouard, fils de Ranuce, avec Marguerite de Médicis, fille de Cosme.

Pour célébrer l'évènement, le spectacle Mercurio e Marte avec des textes de Claudio Achillini et la musique de Claudio Monteverdi est représentée. Au cours de la représentation, la scène est même inondée afin de mettre en scène une naumachie. En raison de la complexité et du coût élevé des représentations, le théâtre n'est utilisé seulement que huit autres fois, la dernière en 1732, à l'occasion de l'arrivée de Don Carlo de Bourbon dans le duché

Description[modifier | modifier le code]

Le théâtre antique de Sabbioneta.

L'Argenta s'est inspiré du teatro olimpico de Vicence construit par Andrea Palladio en 1580, et du théâtre antique de Sabbioneta, construit entre 1588 et 1590 par Vincenzo Scamozzi.

Situé dans un grand salon de 87 mètres de long, 32 de large et 22 de haut, la cavea en U est constituée de quatorze gradins qui pouvaient recevoir près de 3 000 spectateurs. Au sommet de la cavea, il y a deux types de serliennes, celles inférieures de style corinthien et celles supérieures de style ionique, la scène est longue de 40 mètres avec une ouverture de 12 mètres.

La structure est réalisée en bois d'épicéas du Frioul et entièrement recouvert de stuc peint pour ressembler à du marbre (matériaux caractéristiques d'une architecture éphémère, ce que devait être le théâtre Farnèse).

Les œuvres sculptées (statues en plâtre de sujets mythologiques) furent confiées à un groupe d'artistes dirigé par Luca Reti, les peintres furent dirigés par Giovan Battista Trotti appelé le Malosso, Lionello Spada, Badalocchio Sisto, Antonio Bertoja et Pier Antonio Bernabei. Ils devaient réaliser, en plus de la décoration des murs, celle du plafond qui a disparu aujourd'hui.

Ce fut le premier théâtre à être équipé d'un arc d'avant-scène permanent[1],[2].

Décadence et renaissance[modifier | modifier le code]

Après le dernier spectacle de 1732, le théâtre entre en décadence, il est presque complètement détruit pendant la seconde Guerre mondiale, lors d'un bombardement des alliés le 13 mai 1944.

Il fut reconstruit entre 1956 et 1960, selon les dessins originaux avec le matériel récupéré. Il est aujourd'hui l'entrée de la galerie nationale de Parme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kimball King, Western Drama Through the Ages. Greenwood Publishing Group, 2007. ISBN 0313329346 - p.550
  2. (en) Paul Kuritz, The making of theatre history. Pubblicato da Paul Kuritz, 1988. ISBN 0135478618, ISBN 9780135478615 - p.167

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paolo Donati, Descrizione del gran teatro farnesiano di Parma e notizie storiche sul medesimo. Blanchon, Parme, 1817.
  • Pietro de Lama, Descrizione del Teatro Farnese di Parma. Publié par A. Nobili, Bologne, 1818.
  • Bruno Adorni, L'architettura farnesiana a Parma 1545-1630. Battei, Parme, 1974, pp. 70-78.
  • Vittorio Gandolfi, Il Teatro Farnese di Parma. Battei, Parme, 1980;.
  • Adriano Cavicchi e Marzio Dall'Acqua, Il Teatro Farnese di Parma. Orchestra Sinfonica dell'Emilia-Romagna "Arturo Toscanini", Parme, 1986.
  • Gianni Capelli, Il Teatro Farnese di Parma. Architettura, scene, spettacoli. Public Promo Service, Parme, 1990.
  • Luca Ronconi e altri, Lo spettacolo e la meraviglia. Il Teatro Farnese di Parma e la festa barocca. Nuova ERI, Turin, 1992.
  • Jadranka Bentini, Il Teatro Farnese: caratteristiche e trasformazioni, in Il Palazzo della Pilotta a Parma. Dai servizi della corte alle moderne istituzioni culturali, par Lucia Fornari Schianchi. Franco Maria Ricci, 1996. pp. 113-123. (ISBN 8821609308)
  • Milena Fornari, Il Teatro Farnese: decorazione e spazio barocco dans La pittura in Emilia e in Romagna. Il Seicento, II. Milan, 1993, pp. 92-101.

Liens externes[modifier | modifier le code]