Théâtre-musée Dalí

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théâtre-musée Dalí
Théâtre-musée Dali à Figueres
Théâtre-musée Dali à Figueres
Informations géographiques
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
communauté autonome Catalogne
Ville Figueres
Coordonnées 42° 16′ 05″ N 2° 57′ 34″ E / 42.268055555556, 2.9594444444444 ()42° 16′ 05″ Nord 2° 57′ 34″ Est / 42.268055555556, 2.9594444444444 ()  
Informations générales
Nom local Teatre-museu Dalí
Collections Salvador Dali
Genre des collections surréalime
Époque des collections XX siècle

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Théâtre-musée Dalí

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

(Voir situation sur carte : Catalogne)
Théâtre-musée Dalí

Le théâtre-musée Dalí (Teatre-museu Dalí en catalan), inauguré en 1974, fut construit sur les restes de l’ancien théâtre municipal de Figueres détruit à la fin de la guerre civile. Il offre un large éventail d’œuvres qui décrivent la trajectoire artistique de Salvador Dalí i Domènech (1904-1989), depuis ses premières expériences artistiques et ses créations s’inscrivant dans le surréalisme, jusqu’aux œuvres des dernières années de sa vie.

Il a choisi ce théâtre pour trois raisons : la première, parce qu'il est un peintre éminemment théâtral ; la seconde, car ce théâtre se trouve juste devant l'église où il a été baptisé et la troisième, parce que c'est dans la salle du vestibule du théâtre que s'est tenu sa première exposition de peinture.

Le Teatre-Museu Dalí a reçu la Creu de Sant Jordi, distinction décernée par la Generalitat de Catalogne, en 1997.

La fondation Gala-Salvador-Dalí[modifier | modifier le code]

Cet établissement est géré par une fondation de droit privé, la Fundación Gala-Salvador-Dalí[1], créée en 1983 par la volonté de l'artiste, qui en assura la direction jusqu'à sa mort en 1989.

Cette fondation outre les droits artistiques du peintre, gère aussi la boutique de bijoux « Dalí·Joies », dans le même bâtiment, la « Casa-museu Salvador Dalí », maison de villégiature des Dalí à Port Lligat (Cadaqués) et la « Casa-museu castell Gala Dalí », château propriété de l'épouse du peintre dans le village de Púbol.

En juillet 2009, la fondation acquiert un portrait de Gala peint par Salvador Dalí en 1931. Ce pourrait être la première d'une, nombreuse, série d'œuvres que le peintre catalan consacra à son épouse et muse, jusqu'à sa mort en janvier 1989. Cette peinture-collage de très petite taille (92 × 139 mm), a été achetée aux enchères chez Sotheby's à New York pour 380 000 euros[2] .

Avec la toile Banyistes des Llaner (1923) cette nouvelle pièce devait s'intégrer à la collection permanente dès l'été 2009.

La collection[modifier | modifier le code]

Quelques-unes des œuvres les plus remarquables exposées au musée sont : Port Alguer (1924), Le Spectre du sex-appeal (1932), Autoportrait mou avec des lardons grillés (1941), Poésie d’Amérique-Les athlètes cosmiques (1943), Galarina (1944-45), La Corbeille de pain (1945), Leda atomica (1949) et Galatée aux sphères (1952).

Une partie des oeuvres fut spécialement réalisée par l’artiste pour le théâtre-musée, comme la salle Mae West, La Salle Palais du Vent, le Monument à Francesc Pujols et la Cadillac pluvieuse. De plus, sont exposées des œuvres d’autres artistes que Dalí voulut inclure dans le musée : El Greco, Marià Fortuny, Modest Urgell, Ernest Meissonier, Marcel Duchamp, Wolf Vostell, Antoni Pitxot et Evarist Vallès, entre autres.

Le théâtre-musée Dalí fut conçu par Salvador Dalí comme une oeuvre d'art à part entière. Tout y a été conçu et dessiné par l’artiste afin d’offrir au visiteur une véritable expérience où il pénètre dans un monde captivant et unique.

Le tombeau du maître[modifier | modifier le code]

Pierre tombale de Salvador Dalí

Le corps embaumé de Salvador Dalí repose dans la crypte du musée. Sur la pierre tombale est inscrit SALVADOR DALÍ i DOMÉNECH - MARQUÈS DE DALÍ DE PÚBOL - 1904 - 1989

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de la Fundació Gala-Salvador-Dalí
  2. el Periódico de Catalunya du 28/7/2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

La tour aux œufs, derrière le musée
La façade de l'ancien théâtre, entrée du musée