Thècle du bouleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thecla betulae

La Thècle du bouleau (Thecla betulae) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Theclinae et du genre Thecla.

Thecla betulae

Dénomination[modifier | modifier le code]

Thecla betulae a été nommé par Linnaeus en 1758.

Synonyme : Papilio betulae Linnaeus, 1758[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

La Thécle du bouleau se nomme Brown Hairstreak en anglais, Nierenfleck en allemand et Topacio en espagnol.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Thecla betulae betulae dans toute l'Europe et la Sibérie
  • Thecla betulae coreana (Nire, 1919) en Corée
  • Thecla betulae crassa (Leech, 1894)
  • Thecla betulae elwesi (Leech, 1890) dans l'ouest et le centre de la Chine
  • Thecla betulae ongodai (Tutt, 1908)
  • Thecla betulae yiliguozigounae (Huang et Murayama, 1992) [1]

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est marron, celui de la femelle marron orné d'une grosse marque orange en croissant. Les deux présentent une queue orange aux postérieures.

Le revers est de couleur jaune orné d'une bande orange limitée par une fine ligne blanche.

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille, petite et trapue, possède une tête très rétractile marron foncé et un corps vert clair avec deux lignes dorsales blanchâtres et des stries obliques de même couleur sur les flancs [2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont soignées par les fourmis Lasius niger [3].

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Espèce univoltine, elle vole de fin juillet à début septembre [3].

Elle hiverne à l'état d'œuf pondu au niveau des fourches des rameaux [3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Sa plante hôte est le prunellier Prunus spinosa, ainsi que Prunus padus, Prunus domestica et d'autres rosacées [1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Elle est présente dans toute l'Europe (sauf le sud de l'Espagne, de l'Italie et de la Grèce et le nord de l'Angleterre et de la Scandinavie), en Sibérie et le nord et l'est de l'Asie jusqu'en Chine et Corée [1].

En France métropolitaine elle est présente dans tous les départements sauf la Charente et le Lot-et-Garonne [4].

Biotope[modifier | modifier le code]

C'est un lépidoptère des bois, haies et bosquets à prunelliers.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d funet
  2. D. J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, 2001, ISBN 978-2-603-00639-9
  3. a, b et c Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, ISBN 978-2-603-01649-7
  4. lepinet
  5. INPN protection

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, ISBN 978-2-603-01649-7