Tezpur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tezpur
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Assam
District Sonitpur
Fuseau horaire IST Heure de Calcutta
(UTC+5.30)
Démographie
Population 58 240 hab. (2001[1])
Géographie
Coordonnées 26° 37′ 48″ N 92° 48′ 00″ E / 26.63, 92.826° 37′ 48″ Nord 92° 48′ 00″ Est / 26.63, 92.8  
Altitude Max. 48 m
Divers
Site(s) touristique(s) Non loin de nombreuses zones naturelles
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte administrative d'Inde
City locator 14.svg
Tezpur

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir la carte topographique d'Inde
City locator 14.svg
Tezpur

Tezpur est le centre administratif du district de Sonitpur dans l’état d’Assam en Inde. Située sur les rives du Brahmapoutre, cette ville est la plus importante de la rive du fleuve. Une bretelle de l’autoroute NH-52, passant par la ville permet de rejoindre l’autoroute NH-37 qui circule au sud du Brahmapoutre. Tezpur, bien que n’étant plus la capitale, ni la plus économiquement importante ville d’Assam, prétend toujours à son statut de capitale de la culture assamaise.


Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le terme Tezpur semble issu du sanskrit « Teza » (qui signifie « sang ») et « Pura » (qui signifie « ville »). La légende veut que le nom original de ce lieu était « Sonitpur », issu de « sonit » qui signifie également « sang » en sanskrit. Mais lors de la bataille entre l'armée de Krishna et celle de Banasura pour secourir Aniruddha, le petit-fils de Krishna, il y eut tant d’effusions de sang que l'endroit était teinté en rouge, d’où le nom de la cité.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située sur les rives du Brahmapoutre, cette ville est parsemée de collines plus boisées.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Tezpur moderne a été fondée par l’administration coloniale britannique en 1835 comme centre administratif du district de Darrang. Cependant des ruines sur les hauteurs à l’ouest de la ville, comme celle du temple de Da Parbatia, prouvent que le site était habité au IVe siècle. Les ruines de Bamuni Hills, de style Gupta, datent elles du XVIIIe siècle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Census 2001 (via http://www.statoids.com/yin.html)