Texel (Pays-Bas)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Texel.
Texel
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
un paysage de Texel
un paysage de Texel
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Hollande-Septentrionale
Code postal 1790-1797
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 13 731 hab.
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 03′ N 4° 48′ E / 53.05, 4.8 ()53° 03′ Nord 4° 48′ Est / 53.05, 4.8 ()  
Superficie 58 596 ha = 585,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Septentrionale

Voir sur la carte administrative de la zone Hollande-Septentrionale
City locator 14.svg
Texel

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Texel

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Texel
Liens
Site web www.texel.nl

Texel (prononcer Tessel), est une île et une commune néerlandaise située en mer du Nord, en Hollande-Septentrionale, séparée du continent par le bras de mer du Marsdiep. L’île, dans la mer des Wadden, est la plus grande, la plus peuplée et la plus occidentale de l’archipel frison, qui s’étend jusqu’au Danemark. L'usage en français est de parler de l'île du Texel mais de la commune de Texel.

Texel est réputée pour sa faune, notamment en hiver, lorsque les oiseaux de proie et les oies sauvages viennent y séjourner.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’île du Texel, dotée d'une charte communale en 1415, était formée autrefois de deux îles distinctes qui communiquaient par des bancs de sable : Texel proprement dite au sud, et Eierland au nord-ouest. Une digue créa le premier lien insubmersible en 1630, et la poldérisation des schorres entre les deux parties débuta en 1835, sous la direction du Belge De Cock.

Proche du port de Den Helder, la rade du Texel est un mouillage important pour la flotte militaire néerlandaise du XVIe au XIXe siècle. Des hussards français y capturent la flotte néerlandaise, en janvier 1795.

À la fin des années 1920, la population de l'île comportait une forte proportion d'espérantophones (un millier sur un total de 8000 habitants). Les activités de cette communauté culminèrent avec la construction d'un monument commémoratif dédié au créateur de l'espéranto, L.L. Zamenhof, et qui fut inauguré le 30 mai 1935 dans le village de Den Burg[1].

En 1945, l’île fut le théâtre d'une insurrection des troupes supplétives géorgiennes contre l'occupant allemand, celle-ci étant connue pour être le dernier champ de bataille européen de la Seconde Guerre mondiale.

Batailles[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Texel, vue de satellite

Le paysage typique de l'île est constitué de prairies, de dunes, de dépressions intra-dunaires et de landes à bruyères, avec un climat adouci par la proximité de la mer. Comme dans les autres îles de la mer de Wadden (Terschelling et Vlieland notamment), ces habitats écologiquement précieux pour la biodiversité qu'ils abritaient sont en nette dégradation et en recul face à l'urbanisation, aux routes mais aussi en raison de l'eutrophisation générale des milieux et des sécheresses exacerbées par le drainage des zones humides ou la baisse des nappes superficielles suite au pompage. Un projet Life européen vise à restaurer 1 100 hectares de dunes et à gérer le milieu par un pâturage extensif sur 1 550 autres hectares[2].

Le Parc national des Dunes de Texel créé en 2002 vise à protéger cet espace.

Administration[modifier | modifier le code]

L’île forme une commune comprenant les villes, villages et hameaux de Bargen, De Cocksdorp, De Koog, De Nes, De Waal, Den Burg, Den Hoorn, Dijkmanshuizen, Driehuizen, Harkebuurt, 't Horntje, Midden-Eierland, Molenbuurt, Nieuweschild, Noorderbuurt, Ongeren, Oost, Oosterend, Oudeschild, Spang, Spijkdorp, Tienhoven, Westermient, Zevenhuizen, et Zuid-Eierland.

La commune comprend également l'îlot inhabité de Noorderhaaks.

Un ferry assure le transit entre Den Helder et l'île, en traversant le Marsdiep. L'île dispose d’un aérodrome à Zuid-Eierland.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Construction et inauguration du monument, archives filmées d'époque. Film N&B sans bande son. Durée : 9 min 40 s.» (consulté en 3 janvier 2013)
    «The Universal Language, film documentaire de Sam Green (2011). Langue anglaise, sous-titrage en 19 langues. Durée 28 min. Témoignage d'un habitant de l'île à la fin des années 2000, à partir de 20 min 40s. » (consulté en 3 janvier 2013)
  2. [LIFE Nature 2005 : la Commission fournit 69 millions d'euros pour 54 projets de conservation de la nature dans 20 pays Communiqué] européen : LIFE Nature 2005 : la Commission fournit 69 millions d'euros pour 54 projets de conservation de la nature dans 20 pays, ref:IP/05/1155, du 19 septembre 2005

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]