Tewa (langue d'Indonésie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tewa.
Tewa
Pays Indonésie
Région Pantar
Nombre de locuteurs 4 000[1]
Typologie SOV[2]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 twe
IETF twe

Le tewa (ou teiwa) est une langue papoue parlée en Indonésie par environ 4 000 locuteurs dans le nord-ouest de l’île Pantar, située dans l’archipel des petites îles de la Sonde. C’est une langue en danger, étant donné que les enfants apprennent rarement la langue, leurs parents préférant leur parler en indonésien.

Le nom bahasa Teiwa employé en indonésien pour désigner cette langue provient de tei wa’ qui signifie « feuille d’arbre » ; le nom bahasa Lebang est aussi utilisé (Lebang étant le principal village où cette langue est parlée). Les locuteurs eux-mêmes appellent généralement leur langue pi-tarau, soit simplement « notre langue »[1].

Prononciation[modifier | modifier le code]

Les conventions orthographiques employées pour écrire le tewa sont présentées dans les tableaux ci-dessous à côté des phonèmes correspondants.

Consonnes[modifier | modifier le code]

Le tewa a vingt consonnes, dont une fricative pharyngale inhabituelle dans les langues de la région[3].

Bilabiales Labio-dentale Alvéolaires Palatale Vélaires Uvulaire Pharyngale Glottales
Occlusives /p/ p • /b/ b /t/ t • /d/ d /k/ k • /ɡ/ g /q/ q /ʔ/
Nasales /m/ m /n/ n /ŋ/ ng
Fricatives /ɸ/ f /v/ v /s/ s /ħ/ x /h/ h
Spirantes /w/ w /j/ y
Roulée /r/ r
Latérale /l/ l

Les deux fricatives /v/ et /ɸ/ sont rares. /v/ a les allophones [v] et [f] ; /ɸ/ peut être prononcé [ɸ] ou [p][4]. Les occlusives ne sont pas relâchées en fin de mot, comme dans bak [bɑk̚] (« bac, cuve », emprunté au néerlandais via l’indonésien)[5].

Les nasales s’assimilent quand elles sont suivies d’une occlusive et elles disparaissent quand elles sont suivies d’une liquide[6].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Le tewa a huit voyelles phonémiques : six courtes et deux longues[4].

Antérieures Centrale Postérieures
Fermées /i/ i • // ii /u/ u • // uu
Moyennes /ɛ/ e /ɔ/ o
Ouvertes /a/ aa /ɑ/ a

/a/ peut être prononcé court ou long, mais il n’est pas traité comme une voyelle longue, bien qu’orthographié aa pour le distinguer de /ɑ/ ; la différence entre ces deux voyelles est une différence de timbre[6].

Quand elles suivent /ħ/ et sont accentuées, les voyelles /ɑ/, /u/ et /ɔ/ arrondies et centralisées (et allongée pour /ɔ/) pour devenir respectivement [ɜ], [ɨ] et [ʌː][7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Klamer 2010, p. 3
  2. Klamer 2010, p. 25
  3. Klamer 2010, p. 37
  4. a et b Klamer 2010, p. 38
  5. Klamer 2010, p. 39
  6. a et b Klamer 2010, p. 42
  7. Klamer 2010, p. 45–46

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]