Teva Pharmaceutical Industries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Teva Pharmaceuticals Industries Ltd.

Création 1901
Dates clés 1976, fusion d'Assia, Zori et Teva pour créer Teva[1]
Fondateurs Salomon, Levin
Personnages clés Eli Hurvitz (1932-2011)
Forme juridique Public (NASDAQ : TEVA)
Slogan Live your life
Siège social Drapeau d'Israël Petah Tikva (Israël)
Direction Shlomo Yanai
Activité Industrie pharmaceutique
Produits Médicaments génériques
Filiales Barr
Cephalon
Ivax
Pliva
Ratiopharm
Taiyo
Effectif 40 000 (2010)
Site web Tevapharm.com
Capitalisation 48 milliards de dollars
Chiffre d’affaires 16,121 milliards de dollars (2010)[2]
Résultat net 3,3 milliards de dollars (2010)

Teva Pharmaceutical Industries est une entreprise pharmaceutique israélienne basée à Petah Tikva, spécialisée dans les médicaments génériques et dans les composants actifs. C’est l’une des 25 plus grandes entreprises pharmaceutiques au monde, avec 5,25 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2005 et 11,1 milliards de dollars en 2008, et le plus important producteur de médicaments génériques[3]. Le groupe emploie  46 000  ⇔  40 000 personnes dans le monde et commercialise ses produits sous les marques TEVA, Ratiopharm, Cephalon, Taiyo, Barr, Pliva et Ivax.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société, initialement créée sous le nom de Salomon, Levin, and Elstein Ltd. pour la grosse distribution de médicaments à Jérusalem en 1901, a commencé à développer ses propres produits dans les années 1930 puis après la création de l’État d’Israël en 1948. En 1976, la fusion des trois sociétés, Assia Chemicals Labs, Zori et Teva, créent Teva Pharmaceuticals. Teva se traduit par « Nature », en hébreu (טֶבַע)[1]. Après l’acquisition en janvier 2006 d’un concurrent américain Ivax Corporation, le groupe compte environ 28 000 employés dans 50 pays et revendique 90 % de ses ventes en Amérique du Nord (6,2 milliards de dollars de CA) et en Europe (2,8 milliards de dollars).

Les ventes, en hausse rapide, ont augmenté de 18 % en 2008 et les revenus nets atteignent désormais 2,1 milliards de dollars en 2008 (+11 %). Ses productions sont en Israël, en Amérique du Nord, en Europe et en Amérique latine. Teva a également acquis Barr pharmaceuticals en décembre 2008.

La capitalisation boursière de Teva représente environ 39 milliards de dollars (avril 2009), soit environ 40 % de la capitalisation boursière cumulée des 25 premières valeurs du TA-25 (les 25 premières valeurs de la bourse de Tel-Aviv).

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

  • 27 pays de l'Union européenne, Norvège et Suisse
  • C.A. 2010 : 5,7 milliards de dollars
  • 14 000 salariés
  • Siège : Pays-Bas

Monde[modifier | modifier le code]

  • C.A. 2011 : 18,31 milliards $ (dont 70 % pour les médicaments génériques)
  • Plus de 1 300 molécules
  •  40 000  ⇔  46 000 salariés dans 60 pays

Acquisitions[modifier | modifier le code]

  • Ratiopharm

Teva, a remporté le 18 mars 2010 la bataille pour le rachat du fabricant allemand de médicaments génériques Ratiopharm avec une offre de 3,7 milliards d'euros, dette comprise. Le groupe israélien, qui était en lice avec l'américain Pfizer et l'islandais Actavis, a précisé que le nouveau groupe affichera un chiffre d'affaires combiné de 16,2 milliards de dollars (11,8 milliards d'euros) sur la base des chiffres 2009, contre 13,9 milliards sans le laboratoire allemand. Cette acquisition propulse Teva comme leader des génériques en Europe.

  • Cephalon

En mai 2011, Teva lance une OPA de 6 8milliard de dollars, sur le laboratoire américain Cephalon[4].

  • Taiyo

Le 14 juillet 2011, Teva rachète le numéro 3 des génériques japonais, Taiyo Pharmaceutical Industry Co. Ltd. pour 934 millions de dollars[5].

Conflit israélo-palestinien[modifier | modifier le code]

TEVA est l'objet d'une intense campagne de boycott menée par de nombreuses associations contre la politique de colonisation israélienne.

TEVA Laboratoires (France)[modifier | modifier le code]

Logo de TEVA Laboratoires.

TEVA Laboratoires est la filiale française de Teva Pharmaceutical Industries[6],[7]. Son président est Erick Roche.

Chiffres Clés[modifier | modifier le code]

  • 1 000 salariés
  • Marques : Teva, Ratiopharm, Théramex, Cephalon
  • Médicaments de marque : Copaxone®, Azilect®, Qvar®, Airomir®, Myocet®, Spasfon®, Vogalène®, Actiq®, Effentora®, Zoély®.
  • C.A. 2011 : 633 millions d’euros

Slogan[modifier | modifier le code]

Un laboratoire nouveau pour une nouvelle santé.

Médicaments génériques[modifier | modifier le code]

Sous ses deux marques, Teva et Ratiopharm, les médicaments génériques de Teva Laboratoires couvrent 94,8 % du répertoire des génériques.

L’organisation en France se répartit entre le siège (Affaires Réglementaires, Assurance Qualité, Pharmacovigilance, Fonctions administratives, relations avec les autorités de santé, hôpitaux, cliniques, distributeurs et pharmaciens), ses deux unités de production (tests, contrôles, conditionnement et expédition des produits) et ses délégués pharmaceutiques, attachés scientifiques et délégués à l’information médicale dans les régions.

Médicaments de marque sous brevet[modifier | modifier le code]

Teva Laboratoires fabrique et vend des traitements issus de sa recherche, médicaments de marque sous brevets, destinés à lutter contre la maladie de Parkinson[réf. nécessaire], l'asthme, les maladies du système respiratoire… Avec l’acquisition récente[Quand ?] des laboratoires Théramex et Cephalon, Teva a élargi son activité avec des spécialités innovantes[réf. nécessaire] dans la douleur, le cancer, l’hépato-gastro-entérologie et la santé de la femme (contraception, ostéoporose et ménopause).

Médicaments de biotechnologie[modifier | modifier le code]

Teva fabrique des médicaments de biotechnologies, également appelés bio-médicaments et dispose notamment de deux sites de bio-production en Europe. Actuellement[Quand ?], en France, Teva vends deux facteurs de croissance stimulant la production de cellules sanguines chez les malades atteints de cancers compliqués d’anémie ou de neutropénie liée aux chimiothérapies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]